9 villes et 9 Centres d'amitié autochtones du Québec unissent leurs efforts pour l'amélioration des services offerts aux Autochtones qui résident ou sont de passage en milieu urbain

VAL-D'OR, QC, le 23 mars 2017 /CNW Telbec/ - Au terme de la 2e Grande rencontre des Maires et du Mouvement des Centres d'amitié autochtones du Québec, les représentants de 9 villes et des Centres d'amitié qui s'y trouvent ont signé l'« Engagement mutuel pour l'amélioration des conditions de vie des Autochtones en milieu urbain » et se sont dotés d'un comité conjoint ayant pour mission de pérenniser leurs échanges et de soutenir leurs actions.

« Cette entente unique a pour but de mettre en place des actions conjointes et l'échange de pratiques novatrices dans l'objectif de mieux vivre ensemble », explique le maire de Val-d'Or et coprésident de l'événement, Pierre Corbeil. Pour le premier magistrat valdorien, la présence de décideurs de premier plan, et leur désir de promouvoir et de poser des gestes concrets est un pas additionnel vers la compréhension et l'ouverture entre les peuples. « Ce sont là deux éléments essentiels dans les dialogues présents et futurs qui jalonneront cette nouvelle entente », selon monsieur Corbeil.

Selon le président du conseil d'administration du Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or, Oscar Kistabish, « la tenue de cette 2e Rencontre des Maires et du Mouvement des Centres d'amitié autochtones du Québec en territoire Anicinabe est une grande source de fierté [pour nous]. Nous sommes d'autant plus fiers que cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la 17e Semaine pour l'élimination de la discrimination raciale, une campagne d'envergure que le Centre d'amitié autochtone de Val-d'Or a initiée en 2001 et que la collectivité valdorienne a endossée depuis, pour en faire une responsabilité partagée. »

L'Engagement mutuel pour l'amélioration des conditions de vie des Autochtones en milieu urbain

La principale retombée de cette 2e Grande rencontre des Maires et du Mouvement des Centres d'amitié autochtones est sans contredit la signature, par 9 municipalités et autant de Centres d'amitié autochtones, de l'Engagement mutuel pour l'amélioration des conditions de vie des Autochtones en milieu urbain. Ces signataires reconnaissent leur responsabilité quant au mieux-être des Autochtones qui résident et transitent dans les villes, s'engagent à collaborer et à favoriser la mise en place de partenariats. L'engagement a été signé par des représentants des villes et des Centres d'amitié de Chibougamau, Joliette, La Tuque, Maniwaki, Montréal, Roberval, Senneterre, Sept-Îles et Val-d'Or.

Pour sa part, la présidente du Regroupement des centres d'amitié autochtones du Québec, Christine Jean, souligne que cette démarche de rapprochement et de collaboration entre les Centres d'amitié autochtones et le milieu municipal est sans précédent et est le signe d'une volonté commune d'améliorer la qualité de vie des citoyens autochtones dans les villes. « Nous nous réjouissons de la signature de cet engagement mutuel qui permet de solidifier les assises de notre collaboration et qui guidera nos dialogues et actions à venir », ajoute Mme Jean.

Le comité conjoint sur les enjeux autochtones en milieu urbain

L'Union des municipalités du Québec est heureuse d'annoncer la mise en place d'un Comité conjoint sur les enjeux autochtones en milieu urbain qui réunira des élus municipaux ainsi que des représentants des Centres d'amitié autochtones et des Premières Nations. « Les différentes initiatives présentées aujourd'hui sont inspirantes et démontrent que les municipalités ont un rôle important à jouer, notamment dans la lutte contre le racisme et la discrimination envers les Autochtones, et ce, afin de favoriser le bien-être de tous les citoyens résidant dans nos collectivités, » a déclaré M. Bernard Sévigny, président de l'UMQ et maire de Sherbrooke.

Ce Comité, initié en novembre dernier lors de la réunion du conseil d'administration de l'UMQ et dont le mandat a été précisé par les élus aujourd'hui présents, permettra de définir les enjeux prioritaires et les stratégies à privilégier pour réviser les politiques publiques à l'égard des Autochtones en milieu urbain et de favoriser les échanges, la collaboration et la diffusion de bonnes pratiques entre les partenaires.

« Je crois fermement à l'importance du travail à accomplir dans le cadre de ce comité et je souhaite réitérer l'entière collaboration de la Ville de Montréal auprès de tous nos partenaires afin de mettre en œuvre la réconciliation. Voilà pourquoi notre 375e anniversaire nous permettra aussi de souligner la présence historique et culturelle autochtone au sein de la métropole. Venez célébrer avec nous! », a signifié le maire de Montréal, M. Denis Coderre.

 

SOURCE Regroupement des Centres d'amitié autochtones du Québec

Renseignements : Robert Migué, Directeur des communications, Ville de Val-d'Or, 819 824-9613 poste 2201, robert.migue@ville.valdor.qc.ca; Joannie Caron, Conseillère aux communications, Regroupement des centres d'amitié autochtones du Québec, 418 842-6354 poste 229, joannie.caron@rcaaq.info

LIENS CONNEXES
http://www.rcaaq.info/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.