80e anniversaire du Prix Albert Londres en journalisme international : Six Français et un Québécois parmi les finalistes en presse écrite

MONTRÉAL, le 1er mai 2013 /CNW Telbec/ - Le jury du Prix Albert Londres a dévoilé aujourd'hui l'identité des finalistes dans la catégorie « presse écrite » de cette prestigieuse récompense, considérée comme le « Goncourt du journalisme ». Pour la première fois de son histoire, ce prix sera décerné en Amérique du Nord, et plus particulièrement à Montréal, le 10 mai prochain.

Sur les 54 candidatures reçues en presse écrite, 7 ont été retenues :

  • Guillaume Lavallée (AFP, Québec) pour ses reportages au Pakistan et son livre Dans le ventre du Soudan (Éditions Mémoires d'encrier);
  • Doan Bui (Le Nouvel Observateur, France) pour son enquête Les fantômes du fleuve;
  • Luc Mathieu (Libération, France) pour ses articles sur la Syrie et la Libye;
  • Ondine Millot (Libération, France) pour ses sujets sur les affaires Merah et Florence Cassez;
  • Mathieu Palain (revue XXI, France) pour son texte « Putain Dewey, regarde-toi »;
  • Lucie Peytermann (Libération, France) pour ses articles sur le Pakistan;
  • Jordan Pouille (Le Temps, Médiapart, XXI, Le Soir, La Vie, Le Monde diplomatique, France) pour ses sujets sur la Chine.

Figurant parmi les grands prix en journalisme dans le monde, le Prix Albert Londres souligne le meilleur reportage de la presse écrite et le meilleur reportage audiovisuel de l'année. Il est attribué à un grand reporter francophone de moins de 40 ans. Les finalistes pour le prix audiovisuel ont été annoncés le 24 avril dernier.

Composé de 23 membres, le jury est présidé par Annick Cojean, grand reporter au quotidien Le Monde. Madame Cojean, lauréate du prix Albert Londres en 1996, s'est notamment fait connaître du public par ses entrevues avec Lady Di, Isabelle Adjani, sa série de reportages Les mémoires de la Shoah, ainsi que son livre-enquête Les proies : dans le harem de Khadafi.

Le Prix Albert Londres sera décerné à la Grande Bibliothèque, à Montréal, en présence des membres du jury. Cette cérémonie soulignera le travail de tous ces journalistes qui, à l'instar d'Albert Londres, dénoncent les injustices et informent le grand public, au risque de leur vie. Le prix est attribué par l'Association du Prix Albert Londres, en collaboration avec la Ville de Montréal et plusieurs partenaires.

À propos du Prix Albert Londres

Créé en hommage au journaliste français et père du grand reportage moderne, Albert Londres, le Prix Albert Londres a été décerné pour la première fois en 1933, soit un an après le décès du journaliste à l'âge de 47 ans, lors d'un tragique naufrage. Correspondant de guerre dès 1914, Albert Londres a parcouru le monde et couvert les combats en Serbie, en Grèce, en Turquie et en Albanie. En 1920, il réussit à entrer en Russie soviétique. Dès lors, sa notoriété ne cesse de grandir et ses reportages commencent à être publiés sous forme de livre. Journaliste ambitieux et téméraire, il explore le monde, s'intéresse au sort des opprimés, investit leur quotidien, lutte contre les injustices et les incohérences du pouvoir. Pour en savoir plus : www.prixalbertlondres.com

SOURCE : Ville de Montréal

Renseignements :

Source :   Société civile des auteurs multimédia (France) : scam.fr 

Renseignements :  

Sylvie Deslauriers, attachée de presse
514 824-0670
cinecom@ca.inter.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.