76 cadres en disponibilité au coût de 8,2 M$ : le Club Med prend de l'ampleur sous Denis Coderre

MONTRÉAL, le 22 déc. 2015 /CNW Telbec/ - Des données obtenues par Projet Montréal grâce à l'accès à l'information démontrent que depuis l'arrivée de Denis Coderre à la mairie de Montréal, le nombre de cadres en disponibilité progresse. Il est passé de 65, en 2013, à 83, en 2014. Au 3 juillet cette année, on comptait toujours 76 cadres en disponibilité, ce qui représente 8,2 M$ en salaires versés à des employés que la Ville cherche à réaffecter.

Les cadres en disponibilité sont payés leur plein salaire sans occuper un poste équivalent à celui pour lequel ils étaient rémunérés et ils gagnent, en moyenne, 108 000 $ annuellement. « En 2014, le président du comité exécutif promettait de remédier à la situation. Force est de constater que le maire n'a pas su remplir sa promesse. Les Montréalais paient en ce moment 8,2 M$ sans savoir pourquoi en raison de l'inaction de l'administration Coderre », a dénoncé Laurence Lavigne Lalonde, porte-parole de l'Opposition officielle en matière de développement économique.

L'administration Coderre multiplie les embauches à l'externe, qu'il s'agisse du coordonnateur pour l'accueil des réfugiés payé 1 800 $ par jour, du protecteur des itinérants, qui pourrait gagner jusqu'à 92 000 $ par année, ou du nouveau directeur des communications. Or, Projet Montréal croit qu'il serait plus judicieux d'offrir ces postes à des cadres qui sont déjà à l'emploi de la Ville. « Il y a certainement, parmi les 76 cadres en disponibilité, des gens qui sont qualifiés pour les postes que l'administration a pourvus à l'externe. Nous sommes face à une très mauvaise gestion des ressources humaines », a souligné Laurence Lavigne Lalonde.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Denis Coderre, près de 24 M$ ont été payés en trop par les contribuables à des cadres en disponibilité. Parmi les 76 cadres qui étaient dans cette situation au 3 juillet dernier, pas moins de 48 étaient déjà en disponibilité à l'arrivée de Denis Coderre à la mairie. « Visiblement, l'administration Coderre se traîne les pieds dans ce dossier, et ce aux frais des contribuables. La Ville ne peut se permettre de retourner aux années où le Club Med (Club des mises en disponibilité) réunissait des centaines d'employés », a conclu Laurence Lavigne Lalonde.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal

Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Attachée de presse, Cabinet de l'opposition officielle, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

RELATED LINKS
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.