6e Journée québécoise de la médiation familiale - La médiation familiale, un mode de prévention et de règlement des différends qui a fait ses preuves

QUÉBEC, le 3 févr. 2016 /CNW Telbec/ - À l'occasion de la 6e Journée québécoise de la médiation familiale, la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, Mme Stéphanie Vallée, tient à souligner l'importante contribution des médiatrices et des médiateurs familiaux. Ces professionnels aident chaque année des milliers de parents en situation de rupture à négocier une entente équitable et viable pour tous les membres de la famille. La médiation familiale s'inscrit d'ailleurs au cœur même des principes établis par le nouveau Code de procédure civile, lequel met l'accent sur de tels modes de prévention et de règlement des différends (PRD).

« Quand la rupture s'annonce inévitable, il est souhaitable que les parents qui sont en mesure de le faire optent pour la recherche de solutions communes pour le bien-être de leurs enfants. La médiation familiale est un moyen efficace pour protéger les enfants des effets de la rupture. Depuis 1997, elle a démontré son efficience et ses nombreux avantages, jetant ainsi les bases d'une justice civile et familiale plus accessible, plus humaine et moins coûteuse, puisqu'orientée vers un recours accru aux modes de PRD », a déclaré la ministre Stéphanie Vallée.

Axée sur la coopération plutôt que sur la confrontation, la médiation familiale donne l'occasion aux ex-conjoints d'analyser ensemble plusieurs options de règlement afin de convenir des modalités de leur séparation. Parmi les parents qui ont utilisé les services de médiation familiale, plus de 80 % sont parvenus à conclure une entente sans avoir recours aux tribunaux. De plus, il est reconnu que ces ententes sont davantage respectées que celles imposées par un juge, car ce sont les parents, eux-mêmes, qui sont à l'origine de la solution.

Des services gratuits pour les parents

La séance gratuite sur la parentalité après la rupture est offerte en soirée dans 42 palais de justice. Elle demeure accessible aux parents séparés ou divorcés ou qui ont décidé d'entreprendre des démarches à cet effet. Au cours de cette rencontre, les ex-conjoints, ensemble ou séparément, sont amenés à réfléchir aux besoins de leurs enfants ainsi qu'à la façon d'établir un mode efficace de communication parentale. De plus, elle leur fournit des renseignements sur les différentes démarches pour régler les questions légales liées à la séparation, notamment par la médiation familiale.

Précisons également que depuis l'entrée en vigueur du nouveau Code de procédure civile, les parents qui ne s'entendent pas sur les questions touchant leur séparation ont l'obligation légale d'assister à cette séance avant d'être entendus par le tribunal.

De plus, pour encourager les parents en situation de rupture à recourir à la médiation familiale, le ministère de la Justice assume le paiement des honoraires de médiateurs familiaux accrédités, à condition que leur tarif horaire respecte celui prescrit par la loi (110 $/heure). Les parents ont alors droit à cinq heures de services professionnels dans le cas d'un processus de séparation, ou à deux heures trente dans le cas d'une demande de révision d'un jugement ou d'une entente.

« Je profite de cette journée pour saluer le travail admirable de celles et ceux qui consacrent leur vie professionnelle à aider les parents en situation de rupture à surmonter cette transition parfois difficile. Au Québec, ils sont près de 1 070 médiateurs familiaux accrédités, issus du milieu juridique ou du domaine psychosocial, à avoir la compétence et les qualités humaines requises pour les guider dans leur prise de décision concernant un nouveau plan de vie et la façon dont ils exerceront leur rôle parental », a conclu la ministre Vallée qui a, elle-même, pratiqué la médiation familiale pendant plusieurs années.

Pour s'inscrire à l'une des séances sur la parentalité après la rupture, les parents intéressés doivent communiquer avec le Ministère, sans frais, au : 1 866 536-5140, option 4. Le calendrier complet des prochaines séances ainsi que tous les renseignements sur la Journée québécoise de la médiation familiale et le programme de médiation familiale sont accessibles à l'adresse www.justice.gouv.qc.ca.

 

SOURCE Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec

Renseignements : Source: Emilie Simard, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de la Justice et Procureure générale du Québec, 418 643-4210; Renseignements : Paul-Jean Charest, Relations médias, Ministère de la Justice du Québec, 418 644-3947, poste 20932


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.