64e anniversaire du fleurdelisé - La SSJB exige que la Ville de Montréal respecte la loi québécoise

MONTRÉAL, le 20 janv. 2012 /CNW Telbec/ - À la veille de la Journée du drapeau, le président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu, demande au maire de Montréal, Gérald Tremblay, de respecter l'article 146 du Code municipal qui stipule que la place prépondérante doit être accordée au drapeau du Québec.  Malgré que l'administration Tremblay se soit engagée auprès du ministère de la Justice en mai 2011 de faire le changement, la ville n'accorde toujours pas la place d'honneur au drapeau québécois en le plaçant au centre de deux autres drapeaux.

« Tous ceux qui savent décoder le langage des drapeaux et leur protocole, fait valoir Mario Beaulieu, vous diront que quand une institution accorde la préséance à un drapeau plutôt qu'à un autre, quand une ville ne respecte pas la loi québécoise et qu'elle accorde la préférence au drapeau canadien plutôt qu'au drapeau québécois, c'est une déclaration politique des élus municipaux qui manifestent une allégeance plus grande au gouvernement du Canada qu'au gouvernement québécois … dont les municipalités sont cependant les créatures. C'est donc la démonstration d'une contestation de juridiction. Bafouer le code municipal, c'est bafouer le gouvernement du Québec et la fierté de tous les Québécois et Québécoises».

Voici le texte intégral de la lettre envoyée le 13 janvier dernier :

« Le 13 janvier 2012.

Monsieur Gérald Tremblay
Maire de Montréal
Hôtel de Ville
275, rue Notre-Dame Est
Montréal (Québec)   H2Y 1C6

Monsieur le Maire,

Le 21 janvier prochain, le Québec commémorera l'adoption du drapeau du Québec. Le fleurdelisé remplaçait pour la première fois l'Union Jack, le drapeau britannique, sur la tour centrale de l'Hôtel du Parlement à Québec le 21 janvier 1948.

Pour l'occasion, et dorénavant, pourquoi ne pas faire flotter le drapeau du Québec à la place d'honneur à l'Hôtel de Ville de Montréal comme vous y oblige le Code municipal ?

Au printemps dernier, une citoyenne, Mme Manon Arsenault a soulevé le fait que la ville de Montréal ne respecte pas le protocole du drapeau du Québec qui doit flotter au centre lorsqu'il y a trois drapeaux. En effet, les administrations municipales doivent respecter l'article 318.1 de la loi des cités et villes et l'article 146 du Code municipal qui stipulent que « Le drapeau du Québec doit être arboré sur ou devant l'édifice municipal où siège le Conseil, à droite, s'il y a deux drapeaux, ou au milieu, s'il y en a davantage ».

Une fonctionnaire du ministère de la Justice a donné raison à Mme Arsenault dans un courriel daté du 26 mai 2011 (ci-joint) disant que « le directeur de cabinet au bureau du maire de Montréal (…) nous assure que le drapeau du Québec aura sa place d'honneur dès la semaine prochaine.  Nous ferons le suivi approprié ».

Nous attendons toujours.

Monsieur le maire, aurez-vous la fierté de faire appliquer la juridiction québécoise dans votre ville en remettant au centre des trois drapeaux, celui du Québec ? Parce que donner la place prépondérante au drapeau du Québec, c'est se respecter nous-mêmes.

Et célébrer le Jour du drapeau, c'est exprimer notre fierté nationale, notre patriotisme. Planter un drapeau ou faire flotter un drapeau exprime aussi le pouvoir de la nation qu'il représente.

Le 21 janvier prochain, le Comité Fleurdelisé de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal organisera des activités à Montréal dont une marche (plus écologique que notre parade traditionnelle en automobile) et invitera les Montréalais et Montréalaises à venir à la Maison Ludger-Duvernay chercher un drapeau et du matériel pour pavoiser leur résidence. 

Il va sans dire qu'au nom des membres du Comité fleurdelisé, du Conseil d'administration et des membres de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, il nous ferait un grand honneur de vous accueillir à nos célébrations. 

Veuillez agréer, monsieur le Maire, l'expression de mes salutations les plus distinguées.

Le président général,

Mario Beaulieu »

Bas de vignette : "Malgré sa promesse en mai dernier, l'administration de Gérald Tremblay n'a toujours pas remis le drapeau du Québec au centre, contrevenant ainsi à la loi québécoise. (Groupe CNW/SOCIETE SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTREAL)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20120120_C5659_PHOTO_FR_9067.jpg

SOURCE SOCIETE SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTREAL

Renseignements :

Carole Lavallée
clavallee@ssjb.com
Cell. 514 826 6292
Bur. 514 843-8851 poste 227

Profil de l'entreprise

SOCIETE SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.