56e assemblée annuelle de l'Eastern Regional Conference - Le Québec retient l'attention des parlementaires du nord-est du continent

QUÉBEC, le 9 août 2016 /CNW Telbec/ - C'est à l'invitation des responsables de la 56e assemblée annuelle de l'Eastern Regional Conference (ERC) du Council of State Governments, que le ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, s'est adressé à un auditoire de plus de 300 personnes réunissant à la fois législateurs, représentants des gouvernements ainsi qu'experts et universitaires provenant des États américains et des provinces canadiennes membres de l'ERC, afin de présenter les actions du Québec dans sa transition vers une économie verte.

« L'expérience québécoise confirme que la lutte contre les changements climatiques et l'économie vont de pair. En fait, les défis environnementaux de notre siècle peuvent devenir de véritables tremplins pour bâtir une économie verte, prospère et durable. Dans les prochaines années, grâce aux politiques novatrices mises en œuvre par notre gouvernement, nous verrons apparaître un nombre croissant d'occasions d'affaires pour les entrepreneurs et les travailleurs de l'industrie des technologies vertes », a soutenu le ministre David Heurtel.

Lutte contre les changements climatiques et développement économique

S'exprimant lors d'une table ronde dans le cadre de cet événement considéré comme étant le plus grand rassemblement de chefs de gouvernement des États et des provinces canadiennes de l'Est de l'Amérique du Nord, le ministre Heurtel s'est plus particulièrement attardé au créneau de l'électrification des transports, un chantier prioritaire pour le gouvernement du Québec en raison des atouts importants dont celui-ci dispose pour développer cette filière. Dans cet esprit, le ministre Heurtel a soutenu que le projet de loi 104, déposé le 2 juin dernier et visant l'instauration d'une norme favorisant l'offre de véhicules zéro émission (VZE), constituait une politique publique qui dynamiserait le développement économique du Québec. Après l'adoption du projet de loi, le Québec deviendrait la première province canadienne à mettre sur pied une telle norme VZE. Le ministre a d'ailleurs indiqué qu'il se rendrait au Michigan à l'invitation du constructeur automobile américain General Motors (GM) pour aller visiter le Global Battery Systems Lab, situé sur le campus du centre technique de GM à Warren. « Le Québec dispose de plusieurs atouts pour faire progresser l'industrie des véhicules électriques. Je vais donc profiter de cette visite pour mettre en valeur à nouveau nos forces dans ce secteur d'avenir », a ajouté le ministre.

Des politiques publiques fortes

Selon le ministre Heurtel, le Québec s'est doté des outils nécessaires pour lutter contre les changements climatiques et réduire sa dépendance aux énergies fossiles, tout en augmentant la compétitivité de ses entreprises et en créant des emplois verts et durables. Le Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC 2013-2020), la Politique énergétique 2030, le Plan d'action en électrification des transports 2015-2020 et la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 expriment la vision du gouvernement envers une économie de plus en plus innovante et sobre en carbone au Québec. Dans le cadre du PACC 2013-2020, plus de 3,3 milliards de dollars seront investis d'ici 2020 pour encourager l'innovation dans des secteurs tels que les énergies renouvelables, le transport en commun, l'électrification des transports et les technologies vertes. Ces investissements contribueront à l'atteinte des objectifs ambitieux visés par le Québec.

Le ministre a également mentionné l'importance, pour les provinces canadiennes et les États nord-américains, de collaborer dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques. Au passage, il a souligné la participation active du Québec à la mobilisation et à la concertation des provinces canadiennes, celui-ci ayant organisé en avril 2015 le Sommet de Québec sur les changements climatiques, qui a réuni pour la première fois les premiers ministres des provinces et territoires du Canada pour discuter d'une action concertée en matière de lutte contre les changements climatiques. « Cet événement a littéralement jeté les bases du processus pancanadien en cours d'élaboration. Grâce au leadership du Québec,
la lutte contre les changements climatiques est le sujet de l'heure au Canada », a déclaré David Heurtel.

Le Québec continuera d'être un leader aux échelles nationale et internationale en participant à une série d'événements qui le mèneront à la 22e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tiendra en novembre, à Marrakech, au Maroc. Le ministre assumera notamment la présidence de la prochaine rencontre du Conseil canadien des ministres de l'environnement, à Montréal, en octobre prochain. Il sera également conférencier au 2e Sommet des Amériques sur le climat, qui se tiendra les 31 août et 1er septembre prochains, à Guadalajara, dans l'État de Jalisco, au Mexique.

« La lutte contre les changements climatiques est une occasion de développer une nouvelle économie prospère et plus sobre en carbone. Ensemble, nous pouvons lutter contre les changements climatiques, afin d'assurer une qualité de vie à nos enfants et aux générations futures. Faisons-le pour eux! », a conclu le ministre Heurtel.

À propos de l'ERC

L'Eastern Regional Conference du Council of State Governments regroupe des parlementaires des 11 États du Nord-Est américain (Connecticut, Delaware, Maine, Maryland, Massachusetts, New Hampshire, New Jersey, New York, Pennsylvanie, Rhode Island et Vermont), de Puerto Rico, des îles Vierges américaines, de l'Ontario, du Québec et des provinces maritimes canadiennes. La mission de l'ERC consiste à promouvoir la coopération interparlementaire et intergouvernementale par l'étude de problèmes communs, l'échange d'information et l'élaboration de programmes conjoints. Premier membre international affilié, l'Assemblée nationale du Québec participe aux activités de l'ERC depuis 1990 afin de discuter de questions économiques, sociales et politiques.

 

SOURCE :

Carl Charest

Directeur des communications au cabinet
du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les
changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

SOURCE Cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Renseignements : SOURCE : Carl Charest, Directeur des communications au cabinet du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Tél. : 418 521-3911 INFORMATION : Relations avec les médias, Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Tél. : 418 521-3991


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.