500 postes pourraient disparaître à la Commission scolaire de Laval

LAVAL, QC, le 23 avril 2015 /CNW Telbec/ - Une grande incertitude plane sur les services aux élèves des écoles primaires et secondaires de Laval. Les compressions imposées en 2015 à la Commission scolaire de Laval par le gouvernement Couillard sont en cause. Craignant des réductions d'effectifs massives, les représentants syndicaux des professionnels de l'éducation et des employés de soutien manuel tirent l'alarme. Ils ont appris que le pire scénario sur la table entraînerait la suppression d'environ 500 postes parmi les cadres, les professionnels, les employés de soutien manuel et les employés de bureau.

« Nous savons que la Commission scolaire de Laval a un manque à gagner de 16 millions de dollars. Nous attendons de savoir s'il faudra effectuer d'un seul coup des compressions de cet ordre ou si le ministère de l'Éducation permettra à la commission scolaire d'établir un plan de redressement qui permettrait d'absorber ces coupures sur quelques années. Dans le premier cas, mathématiquement, il faudrait retrancher 500 postes à la commission scolaire. C'est le pire des scénarios, mais il est sur la table. Ce serait une hécatombe qui toucherait les services aux élèves de plein fouet -», a expliqué Guillaume Bégin, président du Syndicat des professionnelles et professionnels Laval-Rive-Nord (SPPLRN-SCFP 5222).

Parmi ces 500 postes menacés, du côté des professionnels, on dénombre des psychologues, orthopédagogues, orthophonistes, psychoéducateurs, conseillers en orientation, etc. Du côté des employés de soutien manuel, il s'agit de concierges et d'ouvriers certifiés d'entretien tels des électriciens, plombiers, menuisiers, tuyauteurs, etc.

« Les concierges sont productifs, concurrentiels et indispensables. Du côté des ouvriers spécialisés, le recrutement est déjà difficile vu que les salaires sont beaucoup plus bas que dans le domaine de la construction. Il n'y aurait donc aucune économie à réaliser par la sous-traitance, au contraire. C'est donc l'entretien des écoles primaires et secondaires de Laval qui est gravement menacé », a lancé Luc Chiasson, président du syndicat des employés de soutien manuel de la Commission scolaire de Laval (SCFP 1821).

Les représentants des deux syndicats soulignent que les compressions ne pourront être amorties par la réduction des frais de gestion de la commission scolaire : à moins de 4 % du budget, ils sont déjà minimalistes.

Comptant plus de 112 700 membres au Québec, le SCFP représente quelque 10 100 membres dans le secteur de l'éducation au Québec. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, les universités, l'énergie, les municipalités, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et urbain, ainsi que le secteur mixte.

 

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ)

Renseignements : Guillaume Bégin, président du SPPLRN-SCFP 5222, 514 916-6601; Sébastien Goulet, Information SCFP, 438 882-3756


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.