40e anniversaire du Comité de la condition des femmes de la CSQ - Plus de 200 personnes réunies à Québec en colloque

MONTRÉAL, le 14 mai 2014 /CNW Telbec/ - Plus de 200 personnes provenant des milieux syndicaux, féministes et communautaires se réuniront au pavillon Alphonse-Desjardins, à l'Université Laval à Québec, les 15 et 16 mai prochain, pour participer à un grand Rendez-vous organisé par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) afin de souligner le 40e anniversaire de son Comité de la condition des femmes (CCF).

Sous le thème 40 ans d'action et d'engagement féministes, l'événement sera l'occasion de se rappeler les avancées réalisées durant tout ce temps, de prendre conscience du travail qui reste à faire et de se pencher sur la réalité des femmes de la Centrale, des femmes québécoises, ainsi que des femmes mexicaines, suédoises et suissesses.

Les débuts

Responsable du Comité de la condition des femmes de la CSQ, Diane Courchesne rappelle que c'est en 1972 que la CSQ s'est dotée d'un programme d'action sur la condition féminine.

« Le programme se préoccupait particulièrement de la condition de la femme sur le marché du travail, à la maison et dans le syndicalisme. À l'automne 1973, le comité de la condition féminine allait officiellement voir le jour orientant son action autour de la sensibilisation, la formation et l'action », remémore Diane Courchesne.

Grandes mobilisations et revendications

Les années 1970 furent celles des grandes mobilisations et manifestations pour revendiquer notamment des services de garde, le droit à l'avortement et le droit au travail. Pendant que les manifestations de femmes se multiplient dans la rue à l'initiative du ralliement des forces féministes, ces débats font l'objet de discussions à l'interne à la CSQ.

« Vers la fin des années 1970, le mouvement des femmes devient plus stratégique et réclame la fin de la discrimination salariale entre les emplois féminins et masculins, l'accès à des congés de maternité payés et des garderies gratuites sur les lieux de travail. À la CSQ, la revendication « un salaire égal pour un travail de valeur égale » est un thème de ralliement du mouvement des femmes et du mouvement syndical », raconte Diane Courchesne.

D'une grande lutte à l'autre

D'autres grandes luttes et percées surviendront au fil des décennies suivantes jusqu'à aujourd'hui, en passant entre autres par la fameuse marche Du pain et des roses, contre la pauvreté, organisée par la Fédération des femmes du Québec, qui s'est tenue du 26 mai au 6 juin 1995.

« Durant 40 ans, le Comité de la condition des femmes de la CSQ a été de toutes les grandes luttes pour la défense des droits des femmes. Nous avons agi à l'interne à la Centrale et également à l'externe, en nous engageant activement dans les grands mouvements de mobilisation aux côtés des groupes féministes. Ce sont ces grands moments d'histoire que nous allons ramener à notre souvenir au cours de ce Rendez-vous CSQ sur la condition des femmes », explique la responsable de l'événement.

Colloque mixte

Diane Courchesne précise que ce rassemblement de deux jours prendra la forme d'un colloque mixte, ouvert à toutes les organisations qui ont permis au CCF de grandir à la CSQ et de créer des liens à l'externe dans les milieux syndical, communautaire et dans le mouvement féministe.

Plusieurs conférences et ateliers sont prévus au programme, en présence de nombreuses invitées nationales et internationales. La conférence d'ouverture sera prononcée par Isabelle Collet, maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Genève. Le titre de son intervention est De la mixité à l'égalité : un chantier de la petite enfance à l'université, de l'école au travail.

Nombreux sujets à l'ordre du jour

D'autres sujets seront abordés au cours du Rendez-vous : l'accès à l'éducation et les barrières économiques, les métiers non traditionnels, la réussite scolaire, le travail, la conciliation travail-famille-études, les services publics, la violence au travail, la retraite, le travail atypique, les conditions de travail dans les secteurs public et parapublic, la représentation politique des femmes dans les organisations syndicales, le contrôle du corps, le libre choix en matière d'avortement, l'environnement et la santé des femmes, etc.

Il y aura également présentation d'un document relatant les 40 ans d'action et d'engagement féministes du CCF de la CSQ. Une table ronde est aussi prévue autour du thème Le mouvement des femmes au Québec : luttes, résistances, enjeux et perspectives.

Intervention de Louise Chabot

La présidente de la CSQ, Louise Chabot, prendra la parole jeudi soir, lors d'une activité spéciale visant à rendre hommage, à travers la chanson et la musique, aux féministes du CCF de la CSQ qui se sont engagées, depuis plus de 40 ans, aux réseaux des femmes et aux différentes instances de la Centrale.

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

SOURCE : CSQ

Renseignements : Claude Girard, Conseiller en communication de la CSQ, Téléphone : 514 237-4432, Courriel : girard.claude@csq.qc.net ; Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.