400 personnes couchent devant la maison de Jean Charest, à Westmount, pour
réclamer du logement social

MONTRÉAL, le 16 mai /CNW Telbec/ - Plus de 400 membres du Front d'action populaire en réaménagement urbain, venus de plusieurs régions, marchent dans les rues de Westmount, ce midi, pour aller se coucher devant la résidence du premier ministre du Québec, Jean Charest. Le FRAPRU organise ce Bed In dans une des villes les plus riches du Canada de manière à illustrer toute l'ampleur et toute l'urgence des problèmes de logement et protester contre l'insuffisance du dernier budget libéral en matière de logement social.

Selon le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant, "le budget nous annonce un nouveau Plan de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale d'une durée de cinq ans qui ne contient que des miettes dont la plus grosse est le financement d'à peine 3000 logements sociaux additionnels". Il précise, à titre de comparaison, que le dernier plan de lutte quinquennal présenté en 2004 annonçait pour sa part le financement de 16 000 logements sociaux.

Il ajoute que ces 3000 logements ne permettront de répondre qu'à une infime partie des besoins. Ainsi, le recensement de 2006, pourtant réalisé avant la crise économique, dénombrait déjà 203 000 ménages locataires québécois consacrant plus de 50 % de leur revenu pour se loger, dont plus de 91 000 à Montréal. Le FRAPRU évalue également qu'il manque toujours autour de 10 500 logements, dont 9000 pour familles, pour sortir de la pénurie de logements locatifs qui affecte le Québec depuis près de dix ans. Enfin, l'itinérance continue à s'aggraver, la fréquentation des refuges ayant augmenté, au cours de la dernière année, de 4,5 % dans le cas des hommes et de pas moins de 30 % dans celui des femmes.

Compte tenu de besoins d'une telle ampleur, le FRAPRU réclame le financement de 50 000 nouveaux logements sociaux en cinq ans, dont une partie dans le cadre de l'actuel programme AccèsLogis et une autre par la mise sur pied d'un programme permettant la réalisation d'Habitations à loyer modique. Aucun nouveau HLM n'a été financé depuis le 1er janvier 1994. Pourtant, 39 000 ménages à très faible revenu sont toujours en attente pour ce type de logement, dont plus de 22 200 sur l'île de Montréal et près de 4000 en Montérégie, 1800 en Estrie, 1600 dans la région de la Capitale Nationale et 1300 en Outaouais.

Pour terminer sa journée d'actions, le FRAPRU se rend apporter des cennes noires au ministre des Finances, du Québec, Raymond Bachand, qui participe à une assemblée de financement du Parti libéral dans son comté d'Outremont. François Saillant explique que "tout ce qui reste aux ménages à faible revenu une fois le loyer payé, ce sont des cennes noires; ce sont ni vers ces ménages ni vers la classe moyenne que le gouvernement aurait dû se tourner dans son dernier budget, mais vers ceux qui en ont de l'argent, soit les contribuables à haut revenu et les grande entreprises".

SOURCE Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements : Renseignements: François Saillant, (514) 919-2843 (cellulaire), www.frapru.qc.ca

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.