32e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue - Bilan de l'événement

ROUYN-NORANDA, QC, le 31 oct. 2013 /CNW Telbec/ - Le 32e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue a offert une programmation audacieuse et variée, composée de premières et de découvertes qui ont surpris et ému le public de festivaliers durant ces 6 jours de projection!

LES LAURÉATS

Cette année, le Grand Prix Hydro-Québec est remis à TOT ALTIJD - TIME OF MY LIFE du réalisateur belge Nic Balthazar. Décerné par vote du public, ce long métrage, qui a touché les festivaliers, est inspiré d'un fait vécu qui a contribué à la légalisation de l'euthanasie en Belgique.

Le jury Télébec - composé d'Ariane Gélinas, de Karine Aubin et de Jean-François Gibson - a décerné le Prix Télébec du meilleur court ou moyen métrage au film américain PENNY DREADFUL du réalisateur Shane Atkinson. « Le scénario efficace, à la fois comique et tragique, ainsi que la grande qualité du jeu des acteurs ont fait de ce court métrage un choix unanime », soutiennent les membres du jury.

Les membres du jury pour le Prix Communications et Société, Pierre Murray, Mireille Reeves, Johanne Alarie et Paulette Côté, ont arrêté leur choix sur le long métrage belge OFFLINE de Peter Monsaert « puisque toutes les questions de libération, de justice et de paix y sont traitées. Le pardon, la réconciliation, l'entraide et l'accueil sont au cœur de ce long métrage. »

Le public du 32e Festival du cinéma international remet le Prix animé RNC MEDIA au film d'animation espagnol BEERBUG du réalisateur Ander Mendia. Primé meilleur court métrage d'animation à Eibar et à Londres en 2012 ainsi qu'à Vitoria-Gasteiz en 2013, BEERBUG aura aussi su charmer le public témiscabitibien.

La bourse Relève Desjardins a été remise par un jury composé de François Charette, Jean-Sébastien Matte et France Gaudreault au documentaire POUR L'AMOUR DE LA BOXE de Marion Gasqui et Antoine Hache, étudiants de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, « pour la recherche documentaire, la trame narrative, la qualité de la direction photo et la réalisation ». Le jury a aussi tenu à adresser une mention spéciale au court métrage LA DERNIÈRE BOBINE d'Annie-Claude Caron.

Le volet Espace Court a été couronné de succès, accueillant un grand nombre de spectateurs à ses deux soirées de projection au Cabaret de la dernière chance. Le court métrage MÉMORABLE MOI de Jean-François Asselin s'est vu remettre le Prix Télé-Québec résultant d'un vote du public pour le meilleur court métrage québécois.

Des premières, de grands films et des invités d'exception

Le 32e Festival a eu l'honneur de présenter de grands films, dont 16 premières mondiales, 12 nord-américaines, 9 canadiennes et 12 québécoises ainsi que plusieurs films primés. Il fut marqué par des créations cinématographiques d'ici et d'ailleurs, dont plusieurs de l'Abitibi-Témiscamingue. Ses invités ont fait leur arrivée sur un tapis blanc mais l'accueil chaleureux du public était au rendez-vous lors de ces 6 jours de cinéma! Des milliers de participants se sont rassemblés pour visionner une sélection de quelque 134 productions cinématographiques en provenance de 26 pays.

Le Festival s'est amorcé avec la présentation en première nord-américaine de CHASSE AU GODARD D'ABBITTIBBI réalisé par Éric Morin et tourné à Rouyn-Noranda à l'hiver 2012. Le réalisateur était sur place, accompagné d'Alexandre Castonguay, de Martin Dubreuil, de plusieurs membres de l'équipe de production ainsi que du musicien Philippe B. qui en signait la trame originale.

Le cinéma belge a été à l'honneur dans cette édition, avec la présence des réalisateurs Peter Monsaert (OFFLINE) et Nic Balthazar (TOT ALTIJD - Time of my life) dont les films ont séduit le public du Festival.

Le thème du hockey s'est aussi imposé avec le documentaire SUUHK! SUUHK! HOCKEY - Les Cris et leur sport national de Vincent Audet-Nadeau et BAGARREURS INC. de Sophie Lambert qui a donné lieu à une table ronde à laquelle participaient Mathias Brunet, Georges Laraque, Lucien Paquette, Dr Michel Parayre ainsi que la réalisatrice, en collaboration avec Canal D, B-612 communications et les Huskies de Rouyn-Noranda.

D'autres documentaires ont fait vibrer d'émotion le public du Théâtre du cuivre. Les festivaliers ont été touchés par ALEX MARCHE À L'AMOUR de Dominic Leclerc, mettant en vedette le comédien Alexandre Castonguay, ainsi que par LE ROUTIER de Jérémie Monderie-Larouche qui nous a fait découvrir l'univers des chiens de traîneau en suivant un coureur passionné et sa meute. LES VIES DE MON PÈRE : YVAN DUCHARME a ému le public avec cet hommage rendu par Nathalie Ducharme, fille de l'ancien animateur vedette. L'AUTISTE AU TAMBOUR d'Yves Langlois, abordant l'art thérapie avec divers intervenants, dont Mohamed Ghoul, est aussi venu toucher le public.

Le Festival a bénéficié de la présence du réalisateur Frédérick Pelletier et de la comédienne Chloé Bourgeois (DIEGO STAR), de Lisette Marcotte (GOLDEN NUGGET), de Sophie Dupuis (FAILLIR), de Jean-François Asselin (MÉMORABLE MOI), de Philippe Lupien et Marie-Hélène Viens (BERNARD LE GRAND), d'Émilie Baillargeon et Ariane Louis-Seize (À L'HORIZON) ainsi que d'Isabelle De Blois (DANS LES YEUX). Du volet Espace Court, le Festival accueillait Patrick Aubert (JACQUELINE ULTIMATUM), Cédric Corbeil (LOLO) et Émilie Villeneuve (PETIT SIMON).

Pour clore ce rendez-vous automnal du cinéma, le réalisateur Sébastien Pilote et le comédien Gilles Renaud étaient sur place pour présenter LE DÉMANTÈLEMENT.

Les fondateurs du Festival ont par ailleurs tenu à honorer ARMAND LAFOND, artisan important du cinéma québécois, lors de la soirée du dimanche. Ce dernier a reçu avec émotion les témoignages de collègues et amis.

Le Festival, c'est aussi…

Pour une cinquième année, les tournées On va aux vues ont visité 5 résidences pour ainés de Rouyn-Noranda et de Val-d'Or. Ainsi, ce sont des centaines d'ainés qui ont pu goûter à la frénésie du Festival en assistant à la projection d'une série de courts métrages sélectionnés spécialement pour eux.

Lors du Volet jeunesse, les élèves de la région ont pu faire la rencontre de la réalisatrice Isabelle De Blois, qui présentait son court métrage DANS LES YEUX. La jeunesse abitibienne a également pu bénéficier du Cinécole et des ateliers cinématographiques.

Avec les Tournées Planète, le Festival s'est déplacé à Val-d'Or, Amos, La Sarre et Ville-Marie pour présenter SUUHK! SUUHK! HOCKEY - Les Cris et leur sport national de Vincent Audet-Nadeau, DIEGO STAR de Frédérick Pelletier, OFFLINE de Peter Monsaert, UNE AUTRE VIE d'Emmanuel Mouret ainsi qu'une sélection de courts métrages et de films d'animation dont DJI. DEATH FAILS de Dtrimi Volosin, LE CHANT DES CABANES de Philippe-David Gagné, FAILLIR de Sophie Dupuis et GOLDEN NUGGET de Lisette Marcotte.

Les vibrantes Nocturnes ont offert des soirées musicales avec la formation régionale KICK OUT THE GOODS, l'énergique Soirée Chasse au Godard aux couleurs des années '60 mettant en vedette PHILIPPE B. et la formation musicale LES BREASTFEEDERS ainsi que le lancement de l'album Traverser l'parc de LOUIS-PHILIPPE GINGRAS présentant, en première partie, l'artiste ISABELLE RIVEST.

Le 33e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue se déroulera du 25 au 30 octobre 2014.


SOURCE : FESTIVAL DU CINEMA INTERNATIONAL EN ABITIBI-TEMISCAMINGUE

Renseignements :

Jessica Gagnon
Geneviève Aubry
Louis Dallaire
Tél. : 819-762-6212
comm1@festivalcinema.ca

Profil de l'entreprise

FESTIVAL DU CINEMA INTERNATIONAL EN ABITIBI-TEMISCAMINGUE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.