2175 Saint-Patrick - Projet Montréal refuse un projet mixte qui fait consensus dans la communauté

MONTRÉAL, le 12 janv. 2016 /CNW Telbec/ - « Encore une fois on ne peut que déplorer l'attitude dogmatique des élus de Projet Montréal du Sud-Ouest qui aujourd'hui font perdre au milieu 77 logements sociaux et communautaires sur le bord du canal de Lachine et 2300 m2 réservés aux organismes communautaires et à leurs bureaux », a déclaré le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, également chef de la 2e opposition à l'hôtel de Ville.

Le projet du 2175 Saint-Patrick est coproposé par l'organisme Bâtir son quartier qui le fait au nom de 10 organismes communautaires dont le comité logement de Pointe-Saint-Charles qui serait responsable des 77 logements sociaux. « J'aurais apprécié que dans leur communiqué de presse, les élus de Projet Montréal fassent preuve de transparence et ne le présentent pas comme exclusivement un projet de condos de luxe. Ce qu'il n'est pas. C'est une opportunité pour le milieu communautaire de Pointe-Saint-Charles! » 

Le projet comptera de plus 185 unités de condos. C'est une contribution d'un promoteur qui va bien au-delà des 15 % que l'on exige habituellement. C'est 30 % de logements communautaires, plus des espaces de bureaux pour installer des organismes communautaires, qui se retrouveront à la rue l'an prochain.

Murielle Sauvé, directrice générale du RIL-Socam, soit le Regroupement information logement et la Société d'amélioration de Pointe-Saint-Charles, rappelle que son organisme a déposé quelques 600 lettres d'appui au projet, toutes signées par des résidents de la Pointe-Saint-Charles. « Cela fait des mois et des mois que les élus de Projet Montréal nous assurent que ça avance. Ils posent des questions, demandent des changements, etc. J'ai aujourd'hui l'impression de m'être fait mener en bateau et que jamais, ils n'ont voulu aller de l'avant. »

De 1396 logements à ZÉRO

Le bilan de l'administration de Benoit Dorais de 2009 à 2013 a été de 1396 logements sociaux et communautaires, construits, en construction ou réservés. Depuis 2013, soit depuis que Projet Montréal est majoritaire, le bilan est de zéro. « On ne peut prétendre que l'on travaille pour les citoyens du Sud-Ouest lorsque nos actions privent les plus démunis de logements de première qualité », a insisté Benoit Dorais, visiblement choqué par la décision des conseillers.

« Le mot se passe parmi les architectes et les investisseurs qu'il n'y a plus moyen de construire dans le Sud-Ouest. » Les revenus liés aux permis de construction ont chuté. En 2013, avant l'arrivée des conseillers, les revenus étaient de 2,7 M$; au cours des deux dernières années, ces revenus sont tombés à 1,6 M$. « C'est beaucoup d'argent en moins dans les coffres de l'arrondissement pour des services ou des projets pour les citoyens », a ajouté le maire Dorais.

 

SOURCE Benoit Dorais maire du Sud-Ouest

Renseignements : Marie Otis, Directrice de cabinet du maire Dorais, 514 984-7333

Profil de l'entreprise

Benoit Dorais maire du Sud-Ouest

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.