14e colloque annuel en troubles graves du comportement! - Un partage des meilleures pratiques en troubles graves du comportement auprès de 270 participants

MONTRÉAL, le 27 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Plus de 270 intervenants œuvrant auprès des personnes manifestant un trouble grave du comportement assisteront au 14e colloque annuel du Service québécois d'expertise en troubles graves du comportement (SQETGC) les 30 novembre et 1er décembre 2015, à Montréal. La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Mme Lucie Charlebois, clôturera  la première journée de ce grand rassemblement.

« Je suis heureuse de prendre part à ce colloque annuel puisque nous avons tous à cœur d'adapter des services de qualité et de soutenir adéquatement les personnes face aux défis complexes que représente l'intervention en troubles graves du comportement. C'est grâce à la collaboration de tous les acteurs du milieu que nous allons faire des progrès en la matière et que nous contribuerons à améliorer la qualité de vie des personnes manifestant des TGC et de leur famille », souligne madame Charlebois.

Un contenu riche, une programmation qui plaira aux intérêts variés des participants

Lors de la conférence du 30 novembre, le Dr Dennis Reid, Ph.D., abordera la question centrale de la supervision clinique des intervenants qui travaillent dans des équipes en troubles graves du comportement. Auteur de plusieurs ouvrages sur ce sujet, le Dr Reid, Ph.D., expliquera comment les pratiques éprouvées de supervision d'équipe peuvent contribuer à améliorer la qualité de vie des usagers et la qualité de vie professionnelle des intervenants, et ce afin d'offrir les meilleurs services possibles.

Par ailleurs, deux outils cliniques destinés aux personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme seront officiellement lancés :

  • l'inventaire des causes probables des troubles graves des comportements chez les adolescents et les adultes présentant un trouble du spectre de l'autisme  avec une déficience intellectuelle  légère à modérée.
  • l'outil d'évaluation des structures du temps pour les personnes présentant un trouble du spectre de l'autisme.

Le 1er décembre, la parole sera donnée à des intervenants qui œuvrent auprès de personnes manifestant des troubles graves du comportement. Les quinze ateliers présentés constituent autant d'occasions d'échange autour de projets novateurs ou d'expériences réalisées dans le réseau en troubles graves du comportement. Des thèmes comme l'apprentissage de la pleine conscience chez les personnes présentant une DI, la présentation d'interventions de groupe spécialisées pour les personnes présentant une DI et ayant commis des abus sexuels, ou des expériences réussies de partenariat (ex. : école-CRDITED) seront approfondis.

« Je salue l'engagement des nombreux intervenants reconnus dans leur spécialité qui ont accepté de partager leur expertise à l'occasion du colloque. Ce partage de connaissances et d'expériences vécues contribue au savoir-faire des équipes et donne un élan à leur volonté d'exceller pour le mieux-être des personnes manifestant un trouble grave du comportement », conclut M. Martin Beaumont, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, centre auquel le SQETGC est rattaché depuis le 1er avril 2015.

Le programme complet du colloque est disponible en ligne sur le site du SQETGC : www.sqetgc.org/colloque2015

 

À propos du Service québécois d'expertise en troubles graves du comportement 
Le Service québécois d'expertise en troubles graves du comportement offre des services de formation et des services-conseils à l'ensemble des établissements du réseau de la santé et des services sociaux qui œuvrent auprès d'une clientèle ayant un trouble grave du comportement et une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme. Depuis le 1er avril 2015, le SQETGC est rattaché au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. Au Québec, près de 2 000 personnes ont une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme et un trouble grave du comportement.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec 
Le CIUSSS de la Mauricie-et-Centre-du-Québec, créé au 1er avril 2015, est issu des 12 établissements publics de santé et de services sociaux de cette région sociosanitaire et de l'Agence de santé et de services sociaux. Il a la responsabilité d'assurer une intégration des soins et services offerts à la population de son réseau territorial. Il veille à l'organisation des services et à leur complémentarité dans le cadre de ses différentes missions (CH, CLSC, CHSLD, Centre de Protection de l'Enfance et de la Jeunesse, Centres de réadaptation, Santé publique), et ce, en fonction des besoins de sa population et de ses réalités territoriales.

Les communiqués sont disponibles sur notre site Web : www.ciusssmcq.ca 

 

SOURCE Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec

Renseignements : Marianne Reux, agente aux communications, 514 873-2103, 514 568-1959 (cell.), marianne.reux.sqetgc@ssss.gouv.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.cssstr.qc.ca

Profil de l'entreprise

Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.