« Une image vaut mille mots : préservez votre vision » - Une nouvelle campagne d'INCA vient souligner les effets négatifs de la perte de vision chez l'adulte

Le saviez-vous ? Certaines des causes principales associées à la perte de vision chez l'adulte peuvent être évitées.

MONTRÉAL, le 21 nov. 2013 /CNW/ - D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 75 % des pertes de vision peuvent être prévenues ou traitées.i Aujourd'hui, l'Institut national canadien des aveugles (INCA) donne le coup d'envoi à sa nouvelle campagne nationale : « Une image vaut mille mots : préservez votre vision ». L'objectif de cette campagne est de sensibiliser la population aux impacts de la perte de vision chez l'adulte pour lui fournir les outils qui lui permettront de reconnaître les signes précurseurs de certaines conditions, puisque lorsqu'elles sont diagnostiquées et traitées à un stade précoce, certaines maladies peuvent être évitées.

La pièce centrale de cette campagne est un album photo présentant des images uniques en référence aux principales étapes de la vie d'un Canadien moyen. Par exemple, un anniversaire, la remise d'un diplôme ou un mariage. Toutefois, pour les fins précises de cette campagne, chacune des images a été modifiée afin de donner l'impression au spectateur qu'il voit à travers les yeux d'une personne atteinte de l'une des deux principales maladies associées à la perte de vision à l'âge adulte, soit la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) et l'œdème maculaire diabétique (OMD). En d'autres mots, par le biais de ces images, on tente de démontrer l'impact que peut entrainer une perte de vision sur la vie et les souvenirs qu'elle renferme ; sur le passé, le présent et le futur.

« Toutes les 12 minutes, au Canada, une personne commence à éprouver des problèmes de vision. Plus tôt une maladie oculaire est détectée, meilleures sont les chances de prévenir une perte de vision ou d'en minimiser les impacts en utilisant le traitement approprié », explique la directrice générale d'INCA au Québec, Marie-Camille Blais. D'ailleurs, une étude datant de 2012 a démontré qu'au Canada, un adulte sur sept vit avec un problème de vision, dont une grande partie pourrait être corrigée.ii

Beaucoup de maladies oculaires se développent de façon progressive et ne présentent aucun symptôme au cours des premiers stades de la maladie. Malheureusement, ces derniers n'apparaissent souvent que bien trop tard, alors que le patient éprouve déjà une certaine forme de perte de vision. À ce moment, la capacité d'une personne à effectuer de simples tâches quotidiennes comme lire, conduire son véhicule ou cuisiner devient menacée. Malgré cela, grâce à un soutien et un encadrement adéquat, les personnes aveugles ou malvoyantes peuvent apprendre à voir au-delà de leur perte de vision.

En partageant des histoires réelles de personnes vivant avec la forme humide de la DMLA ou un OMD, la campagne « Une image vaut mille mots : préserver votre vision » souhaite informer les Canadiens et les sensibiliser à l'importance de préserver une bonne santé des yeux et de savoir reconnaître les symptômes associés à la perte de vision.

« L'objectif caché derrière cette campagne est de démontrer aux individus clairvoyants à quoi pourrait ressembler le monde s'ils étaient aux pris avec l'une ou l'autre des conditions les plus répandues associées à la perte de vision, soit la forme humide de la dégénérescence maculaire liée à l'âge ou l'œdème maculaire diabétique, explique Dr Gordon. L'album présente des scènes de la vie quotidienne des Canadiens au cours des dernières décennies, mais avec la vision d'une personne atteinte de l'une ou l'autre de ces deux maladies. »

À propose de l'OMD et de la DMLA
L'œdème maculaire diabétique (OMD) est une complication commune de la rétinopathie diabétique. Il est provoqué par des vaisseaux sanguins endommagés de la rétineiii et est l'une des causes principales de la perte de vision auprès de la population en âge de travailler dans les pays développés de notre monde.iv On estime que la perte de vision résultant d'un OMD affecte environ 60 000 Canadiens, ce qui en fait la une des causes majeures de la perte de vision chez l'adulte au Canada.v

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la principale cause de perte de vision sévère chez les Canadiens âgés de plus de 60 ans.vi Il en existe deux types : la forme humide et la forme sèche. Alors que seulement 10 % à 15 % des cas sont liés à la forme humide, il faut savoir que cette forme de DMLA est tout de même responsable de 90 % des pertes de vision sévère causées par la DMLA.vii La forme humide de la DMLA est une maladie progressive qui occasionne une perte rapide et sévère de la vision et qui peut compromettre gravement les habiletés d'une personne face à son autonomie. On estime que 1,4 million de Canadiens sont atteints de l'une ou l'autre des formes de la DMLAviii et une étude datant de 2011 soutient que près de 90 000 Canadiens souffraient d'une perte de vision en 2007.ix On anticipe que le nombre de personnes affectées par la DMLA doublera d'ici les 25 prochaines années en raison du vieillissement de la population.x

À propose d'INCA
L'institut national canadien des aveugles (INCA) est un organisme de bienfaisance enregistré qui fournit avec ferveur un soutien communautaire, des renseignements et une représentation nationale aux Canadiens aveugles ou ayant une vision partielle afin de s'assurer qu'ils ont la confiance en soi, les compétences et la possibilité de se réaliser pleinement dans la société. Pour en apprendre davantage sur INCA, visitez le www.inca.ca ou appelez le service d'assistance téléphonique gratuit de l'organisme au 1-800-563-2642. Cette campagne est le fruit d'une collaboration entre INCA et l'une des principales sociétés de recherche pharmaceutiques au Canada.

___________________________
i INCA, Voir au-delà de la perte de vision, Vos Yeux : http://www.cnib.ca/fr/vos-yeux/Pages/default.aspx et Organisation mondiale de la Santé, Global Programming Note 2006-07, Blindness : http://www.who.int/nmh/donorinfo/chp_blindness_update.pdf
ii INCA, Une étude révèle que de nombreux Canadiens vivent inutilement avec une perte de vision, Communiqué, le 8 mai 2012.
iii National Eye Institute (É-U), Facts about Diabetic Retinopathy, Diabetic Retinopathy Defined : www.nei.nih.gov/health/diabetic/retinopathy.asp
iv Ciulla TA et al, Diabetic Retinopathy and Diabetic Macular Edema: Pathophysiology, screening and novel therapies, Diabetes Care 2003:26:2653-2664
v Petrella, RJ et al, Prevalence, demographics and treatment characteristics of visual impairment due to diabetic macular edema in a representative Canadian cohort, J Ophthalmology, 2012:Article ID 159167, 6 pages, et Agence de la santé publique du Canada, Le diabète au Canada : Perspective de santé publique sur les faits et chiffres, Ottawa, 2011, p.4.
vi Buhrmann R et al. Foundations for a Canadian Vision Health Strategy, Report for the National Coalition for Vision Health, 2007, p.13 : http://www.visionhealth.ca/projects/documents/Foundations-For-A-Canadian-Vision-Health-Strategy.pdf
vii AMD Alliance International. AMD Information: Basic Facts. http://www.amdalliance.org/information_overview_basic_facts.html
viii Buhrmann R et al. Foundations for a Canadian Vision Health Strategy, Report for the National Coalition for Vision Health, 2007, p. 61, Table A1.1 : http://www.visionhealth.ca/projects/documents/Foundations-For-A-Canadian-Vision-Health-Strategy.pdf.
ix Cruess A et al. The cost of vision loss in Canada. 2. Results, Can J Ophthalmol 2011:46:315-318 et Gordon K et al. The cost of vision loss in Canada. 1. Methodology, Can J Ophthalmol, 2011:46:310-314).

x INCA, À propos de la DMLA : http://www.cnib.ca/fr/vos-yeux/maladies-oculaires/Point-de-vue/DMLA/a-propos-de-la-dmla/Pages/default.aspx


SOURCE : INCA

Renseignements :

Andrée-Anne Pelletier
Weber Shandwick
Tél. : 514-447-3938                    
Courriel : aapelletier@webershandwick.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.