« Une consultation en bonne et due forme de la population est nécessaire » : étude examinant les conséquences de la suppression de la livraison à domicile sur les groupes de population vulnérables

OTTAWA, le 24 juin 2014 /CNW/ - Une chercheuse indépendante a étudié les conséquences de la suppression de la livraison à domicile sur les groupes de population vulnérables de l'ensemble du pays. Ces groupes de population sont les personnes âgées, les personnes à faible revenu, les personnes à mobilité réduite ou ayant une incapacité. Selon la chercheuse, Postes Canada doit « faire marche arrière » et examiner les solutions de rechange à la suppression de la livraison à domicile.      

« Un grand nombre de ces groupes proposent que tout changement se fasse de manière transparente, avec la participation active de la population, qui aura au préalable été consultée en bonne et due forme, et où tous les canaux de communications sont ouverts à toutes les parties », a déclaré Caryl-Anne Stordy, auteure de l'étude, qui a été commandée par le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP).    

Mme Stordy a interviewé des groupes provenant des 11 premières collectivités visées par la suppression de la livraison à domicile, qui commencera dès cet automne. Elle s'est concentrée sur les organismes qui représentent les personnes à mobilité réduite ou ayant une incapacité, les personnes âgées et les personnes à faible revenu. La sécurité, la sûreté et l'accessibilité sont les préoccupations les plus souvent signalées par les membres de ces groupes, dont la majorité se dit en désaccord avec la décision de Postes Canada de supprimer la livraison à domicile. 

Mme Stordy a souligné que 64 % des personnes interviewées ont déclaré que Postes Canada n'avait pas communiqué avec elles pour recueillir leurs commentaires sur la façon de rendre les boîtes postales communautaires plus accessibles. Seules 18 % des personnes interviewées ont déclaré que Postes Canada avait communiqué avec elles.     

Quand Mme Stordy a communiqué avec Postes Canada pour obtenir de plus amples renseignements sur ses politiques visant l'accessibilité des boîtes postales communautaires, la société d'État lui a répondu qu'il lui faudrait 635 jours (1 an, 8 mois et 27 jours) pour lui fournir ces renseignements. Questionné par la chercheuse au sujet des consultations qu'elle a menées auprès des groupes de population vulnérables, Postes Canada a répondu par une « déclaration de nature générale », c'est-à-dire la réponse standard qu'elle donne aux nombreuses préoccupations exprimées à propos des conséquences de la suppression de la livraison à domicile.    

« Devant le peu d'information que Postes Canada a fournie pour justifier sa décision de remplacer la livraison à domicile par la livraison à des boîtes postales communautaires, il apparaît que ces groupes n'auront d'autres choix que de se débrouiller tout seuls », a souligné Mme Stordy.     

Le STTP continue de travailler avec les groupes communautaires, les municipalités et ses alliés pour faire cesser les réductions de services et trouver de meilleures solutions. 

SOURCE : Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes

Renseignements : Aalya Ahmad, service des communications du STTP, 613-327-1177 ou aahmad@cupw-sttp.org.

LIENS CONNEXES
http://www.cupw-sttp.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.