« Une alliance contre les Forces armées canadiennes dans les actions collectives pour agressions sexuelles et harcèlement sexuel systèmiques »

QUÉBEC, le 19 juill. 2017 /CNW/ - Les demandeurs dans quatre différentes actions collectives déposées à Ottawa, Toronto, Halifax et Québec se sont alliés afin de poursuivre le gouvernement canadien dans le but d'obtenir une indemnisation pour les personnes qui ont subi des agressions sexuelles, du harcèlement et la discrimination dans leurs fonctions auprès des Forces armées canadiennes.

Le 27 mars 2015, la juge retraitée de la Cour suprême du Canada, Marie Deschamps, a produit un rapport intitulé «Examen externe sur l'inconduite sexuelle et le harcèlement sexuel dans les Forces armées canadiennes ». Dans ce rapport, la juge Deschamps a conclu qu'«qu'il existe une culture sous-jacente de la sexualisation au sein des FAC. Cette culture est hostile aux femmes et aux LGTBQ et propice aux incidents graves que sont le harcèlement sexuel et l'agression sexuelle» et que «Les dirigeants doivent reconnaître que l'inconduite sexuelle est un problème grave et bien réel pour les FAC, et qu'ils doivent y voir personnellement, directement et de façon soutenue.»

À la suite du dépôt de ce rapport, plusieurs actions collectives ont été déposées au Canada afin d'obtenir des changements et une indemnisation pour les personnes qui ont subi des agressions sexuelles, du harcèlement et de la discrimination dans les Forces armées canadiennes. Les avocats qui représentent les demandeurs dans ces recours travailleront désormais ensemble afin de poursuivre les procédures dans l'intérêt commun des membres. Les demandeurs dans ces actions collectives sont représentés par Koskie Minsky, LLP à Toronto, Raven, Cameron, Ballantyne & Yazbeck LLP/srl à Ottawa, Wagners à Halifax et Quessy Henry St-Hilaire à Québec.

« L'alliance conclue avec les demandeurs des autres actions collectives déposées au Canada est dans l'intérêt des membres du groupe québécois que nous représentons, en mettant en commun nos ressources, compétences et expériences », affirme Me Jean-Daniel Quessy, avocat du cabinet Quessy Henry St-Hilaire. « Nous sommes d'avis qu'il s'agit du moyen le plus efficace afin de faire valoir les droits des membres du groupe et d'obtenir l'indemnité qu'ils sont en droit de recevoir. »

La Cour fédérale entendra les requêtes pour autorisation du 9 au 13 juillet 2018.

Si vous êtes un membre actuel ou retraité des Forces armées canadiennes qui a subi une agression sexuelle, du harcèlement et de la discrimination dans le cadre de vos fonctions, vous pouvez contacter les avocats du groupe au 1-888-502-7455 ou par courriel à militaryassaultclassaction@kmlaw.ca, ou encore pour un service en français au 418-682-8924 ou par courriel à jd@quessyavocats.ca

SOURCE Quessy Henry St-Hilaire

Renseignements : SOURCE : Quessy Henry St-Hilaire; INFORMATION: (à l'intention des médias seulement) : Me Jean-Daniel Quessy, avocat, Quessy Henry St-Hilaire, 418 682-8924

LIENS CONNEXES
www.kmlaw.ca

Profil de l'entreprise

Quessy Henry St-Hilaire

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.