« Un show de boucane qui nuit à la prospérité de notre ville! » - Marc Gascon

SAINT-JÉRÔME, QC, le 19 sept. 2012 /CNW Telbec/ - Pour le maire de la Ville de Saint-Jérôme, M. Marc Gascon, il est clair que le parti Vision Saint-Jérôme s'est servi du journaliste Yves Poirier de TVA pour faire de nouvelles allégations qui ne font que nuire à la réputation de Saint-Jérôme.

« Il n'y a pas de fumée sans feu… à moins qu'il n'y ait une machine à faire de la boucane. Et Vision Saint-Jérôme, c'est justement une machine à faire de la boucane! Mes adversaires politiques s'adonnent à une vaste campagne de salissage qui nuit non seulement à ma réputation personnelle mais qui cause un tort immense à la réputation et à la prospérité de Saint-Jérôme! Ce que je trouve surtout malheureux, ce sont ces propos mensongers et électoralistes qui écorchent la ville et la population que mes adversaires prétendent servir. C'est un sabotage systématique de nos efforts des dernières années pour faire de Saint-Jérôme une ville dynamique et prospère! », a déclaré Marc Gascon.

Les faits

Le maire a tenu à rétablir certains faits mentionnés dans ce reportage et qui contribuent à induire les Jérômiennes et les Jérômiens en erreur « Le 4 décembre 2010, j'avais affirmé que je paierais ma partie des frais d'avocats par rapport à ces allégations de Vision Saint-Jérôme quant aux rénovations effectuées sur ma propriété. J'ai entièrement payé ma facture. Le reste, c'est un ramassis de mensonges inventés par l'opposition. En fait, c'est Vision Saint-Jérôme qui aurait dû payer et ma facture et celle de la Ville. Ce parti est à l'origine de ces allégations. C'est à mes adversaires de payer! Sont-ils prêts à assumer leur part de responsabilité?», a questionné le maire.

Une réputation entachée, des gens d'affaires inquiets

Le premier magistrat de la capitale régionale des Laurentides est convaincu que l'économie locale est la première à souffrir de ces allégations « Il m'arrive souvent de croiser des gens d'affaires qui me racontent que des investisseurs hésitent à mettre de l'argent dans notre économie à cause de ces ragots qui donnent à Saint-Jérôme l'image d'une ville instable. Quand on se rappelle d'où on est parti pour conduire Saint-Jérôme à la situation enviable d'aujourd'hui, surtout en matière économique, on se désole que de tels propos malveillants causent un tel préjudice à notre ville. J'invite la population à interroger les gens d'affaires de Saint-Jérôme qui le confirmeront », a ajouté Marc Gascon.

Selon le maire, les partis politique, autant que les journalistes et les éventuels candidats doivent être plus rigoureux d'un point de vue éthique, dans leurs fonctions respectives « On parle beaucoup de code d'éthique ces derniers temps. Un code d'éthique et de déontologie, c'est aussi valable pour les élus que pour les partis politiques et les médias. Cette façon électoraliste de faire de la politique, ou cette façon sensationnaliste d'exercer le métier de journaliste, je doute que cela serve l'intérêt public. Les gens n'ont pas besoin de voir des personnes démolir des réputations. Ils veulent avoir des faits vérifiés et vérifiables. De la part des partis politiques, ils s'attendent à du contenu et à des propositions pour améliorer leur qualité de vie. J'invite donc mes adversaires à proposer des programmes, du contenu. Par ailleurs, j'invite les journalistes à faire preuve d'un peu plus de professionnalisme dans leur travail », a conclu Marc Gascon.

SOURCE : VILLE DE SAINT-JEROME

Renseignements :

Cabinet du maire
450-436-1512

Profil de l'entreprise

VILLE DE SAINT-JEROME

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.