« NON aux parkings de mouchage de nez… »

QUÉBEC, le 19 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Dans le contexte des changements structurels annoncés pour le réseau des services de garde au Québec, le Conseil québécois des services de garde éducatifs à l'enfance (CQSGEE) a partagé ses profondes inquiétudes et mis en lumière, auprès des intervenants politiques concernés, les objectifs poursuivis par l'organisation soit l'accessibilité et l'universalité des services de garde, la préservation de l'expertise développée en matière de petite enfance ainsi que le contrôle et l'amélioration continue de la qualité des services offerts.

Le CQSGEE est conscient que le contexte économique québécois actuel implique des efforts collectifs pour réduire les dépenses publiques et retrouver l'équilibre budgétaire. « Notre organisation estime en effet que le programme des services de garde ne peut s'y soustraire, note la directrice générale, Francine Lessard. Cependant, il faut se rappeler que le Québec a fait un important choix de société, en 1997, avec la création d'un réseau de services de garde, soit celui de prioriser le soutien aux familles. Cette décision a engendré un grand virage dans le développement du Québec ! »

Par ailleurs, le CQSGEE tient à rappeler que le fiscaliste Luc Godbout, actuel président de la Commission d'examen sur la fiscalité, a conclu, dans une étude de 2012 intitulée L'impact des services de garde à contribution réduite du Québec sur le taux d'activité féminin, le revenu intérieur et les budgets gouvernementaux, que chaque tranche de subvention de 100 $ du gouvernement du Québec à la garde des enfants lui a procuré un retour fiscal de 104 $.

Les préoccupations du CQSGEE
« À la lumière de ce qu'on nous rapporte dans les médias, le CQSGEE se demande si le gouvernement considère toujours les services de garde comme un investissement pour la société et non comme une dépense », souligne madame Lessard.

Sachant que le gouvernement est à pied d'œuvre sur la refonte de divers programmes, entre autres celui des services de garde, il est important pour le CQSGEE de s'insérer dans la démarche afin de faire valoir les grands principes directeurs qui ont vu naître ce réseau au Québec. « En effet, nos membres ont à cœur d'assurer le sain développement des enfants et celui d'une offre de services de qualité, accessible à tous, précise la directrice générale. Il faut donc comprendre qu'il est primordial pour une organisation comme la nôtre que l'accessibilité des services de garde ne se fasse pas au détriment de sa qualité. Il ne faudrait pas que les services de garde deviennent des parkings de mouchage de nez et de changement de couche !

Il faut conserver l'expertise développée dans ce réseau et garder en tête qu'il y a des coûts liés au maintien et à l'amélioration continue de la qualité des services. »

À ce qui a trait à la modulation des tarifs en fonction des revenus des familles, le CQSGEE questionne l'idée de l'appliquer seulement aux services de garde et non à l'ensemble des services publics comme les hôpitaux et les écoles. « Nous croyons au tarif unique, même s'il doit être revu à la hausse, ajoute Francine Lessard. Il demeure, à notre avis, une avenue plus acceptable pour les parents du Québec, nombreux à croire que le principe d'universalité doit être maintenu, conformément à la volonté initiale d'accorder une chance égale à  tous les enfants du Québec. »

La famille, la force du Québec
Le CQSGEE insiste sur le fait que le Québec est reconnu comme un chef de file mondial en matière de soutien aux familles. Bien que la conjoncture économique exige des changements importants, notamment dans ses programmes de soutien, le CQSGEE appelle le gouvernement à porter une grande attention à cet important atout distinctif qui représente un véritable levier économique pour le Québec. « Le gouvernement ne doit pas négliger le rôle significatif que les services de garde éducatifs jouent auprès des familles du Québec, mentionne madame Lessard. Les efforts budgétaires du gouvernement doivent refléter le respect de la finalité même de ce programme, soit la mission éducative poursuivie par les prestataires. »

Témoignant bien de son souci d'améliorer le réseau, le CQSGEE rappelle que l'an dernier à pareille date, il a pris part activement aux travaux du Chantier sur la qualité et la pérennité des services de garde et sur l'optimisation de leur financement. Un rapport déposé en décembre 2013 propose d'ailleurs plusieurs pistes de solutions qui méritent, selon l'organisation, que l'on s'y attarde.

À propos du CQSGEE
La mission du Conseil québécois des services de garde éducatifs à l'enfance (CQSGEE) est de représenter les intérêts collectifs de ses membres actifs (centres de la petite enfance et bureaux coordonnateurs) ainsi que promouvoir et soutenir l'amélioration continue de la qualité des services de garde éducatifs. Pour réaliser sa mission, le CQSGEE assure la communication, la consultation, la formation et l'information de manière constante et transparente avec ses membres actifs.

SOURCE : Conseil québécois des services de garde éducatifs à l'enfance (CQSGEE)

Renseignements : Annie Dufour, Coordonnatrice, Communications, activités et évènements spéciaux, Cellulaire : 418 952-6201, adufour@cqsgee.qc.ca

LIENS CONNEXES
www.cqsgee.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.