« Montréal est un chef de file en matière de traitement des eaux usées »

MONTRÉAL, le 10 nov. 2016 /CNW Telbec/ - M. Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif, a tenu à remettre les pendules à l'heure à la suite du communiqué de l'opposition officielle au conseil municipal, qui prétend que l'administration n'a fait aucun suivi de ses recommandations à la suite du déversement d'eaux usées qui a eu lieu l'an dernier dans le cadre de travaux sur l'intercepteur Sud-Est.

« D'abord, cette affirmation est totalement fausse, car tous les suivis ont été faits. À cet égard, un rapport complet transmis à Environnement Canada confirme que la Ville de Montréal a respecté toutes les exigences de l'arrêté ministériel. De plus, 10 000 analyses de l'eau ont été réalisées avant, pendant et après le déversement, dont les dernières remontent au mois de juin 2016. Je trouve vraiment déplorable que l'opposition use de désinformation pour faire peur aux Montréalais en annonçant, dans ce même communiqué, un autre déversement pour l'an prochain. C'est faire preuve d'une grande irresponsabilité », a affirmé M.Chitilian.

Il a rappelé que Montréal est un leader mondial en traitement des eaux usées. À l'heure actuelle, la station d'épuration JR Marcotte traite 99% des eaux usées de l'île de Montréal. Par ailleurs, la Ville élabore présentement son Plan directeur de drainage, un travail colossal sur plusieurs années qui a pour but, par l'analyse de chaque bassin de drainage, d'identifier quel aménagement ou structure doit être mis en place pour capter le maximum d'eaux de ruissellement pour que celles-ci n'aillent plus dans le réseau d'égout, afin d'éviter les surverses.

Aussi, toujours dans le but d'éviter les surverses, la Ville a terminé la construction des bassins de rétention Marc-Aurèle-Fortin et L'Acadie. Quatre autres bassins de rétention sont en construction : les bassins William dans Griffintown, Lavigne dans Ahuntsic-Cartierville, Leduc à Saint-Laurent et Rockfield à Lachine. Grâce à ce dernier, les surverses dans le canal de Lachine passeront de 15 par année à une par cinq ans.

« Notre bilan en matière d'assainissement des eaux est inattaquable. Nous innovons constamment par souci de remettre dans le fleuve Saint-Laurent une eau qui est la plus propre possible. Ainsi, nous investissons des millions dans un procédé de désinfection à l'ozone, qui permettra d'éliminer les bactéries, les virus et les résidus de produits pharmacologiques qui se retrouvent dans les eaux usées. Je le répète : au sujet du traitement des eaux usées, nous n'avons pas de leçon à recevoir de personne », a conclu M. Chitilian. 

Soulignons que la Ville de Montréal a remporté aujourd'hui le Prix du Jury du Concours de la meilleure eau municipale du Québec dans le cadre du Symposium sur la gestion de l'eau organisé par le Réseau Environnement.  

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Andrée-Anne Toussaint, attachée de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, 514 243-1268


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.