« Les 2-3 novembre, on ferme ! Dehors contre l'austérité » - Le RGPAQ, solidaire des organismes œuvrant en santé et services sociaux et en défense collective des droits

MONTRÉAL, le 2 nov. 2015 /CNW Telbec/ - En cette journée où des centaines d'organismes d'action communautaire autonome (ACA) ont décidé de fermer leurs portes ou d'interrompre leurs activités, le Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ) tient à exprimer sa solidarité envers ces derniers et l'ensemble du mouvement de l'action communautaire autonome.

L'appel à la grève, une initiative des campagnes « Je tiens à ma communauté > Je soutiens le communautaire » et « Les droits, ça se défend », a été entendu par plus de 1100 organismes de tous horizons, y compris l'alphabétisation populaire. Voici le message lancé auquel le RGPAQ adhère sans réserve : En coupant les services et en détériorant les droits des personnes marginalisées et en situation de pauvreté, l'austérité s'attaque aux organismes communautaires. Ainsi, plus les besoins de la population augmentent, plus les groupes sont sollicités, sans pour autant voir leur financement rehausser. Par conséquent, le gouvernement doit accorder un financement adéquat pour ces organismes et abandonner ses compressions budgétaires.

Les groupes populaires d'alphabétisation : aussi en mode survie!

À l'instar de l'ensemble du mouvement de l'ACA, le RGPAQ et ses membres réclament un rehaussement de leur financement à la mission ainsi que l'indexation annuelle de leur subvention. Ils réclament également que tous les ministères respectent et appliquent la Politique de l'action communautaire dans ses paramètres négociés avec le milieu de l'ACA.

Dans la dernière année, les groupes populaires d'alphabétisation ont fait état d'un manque à gagner d'un peu plus de 9,2 millions de dollars pour répondre aux besoins exprimés dans leur communauté. La subvention pour un groupe de base se situe en moyenne autour de 98 000 $. Aucun investissement n'a par ailleurs été fait dans ce réseau depuis 2008. Ils ne bénéficient même pas d'une subvention indexée annuellement au coût de la vie qui leur permettrait de maintenir le même niveau d'activités d'une année à l'autre et d'assurer la stabilité de leur équipe de travail sur qui repose la réalisation de leur mission.

« Les groupes populaires d'alphabétisation sont actuellement confrontés à une inadéquation entre les ressources à leur disposition et les exigences liées à la réalisation de leur mission en alphabétisation » déplore Christian Pelletier, coordonnateur du RGPAQ. En effet, les organismes voient leur travail s'alourdir d'année en année. Alors que leurs ressources financières stagnent ou diminuent, ces groupes font face à des responsabilités financières de plus en plus grandes et leur travail auprès des populations se complexifie dû notamment à la détérioration des conditions de vie des personnes rejointes et à la multiplication des problèmes auxquels elles sont confrontées.

« Le contexte d'austérité dans lequel nous sommes tous plongés ne fera qu'aggraver la situation : celle des adultes peu alphabétisés et de leur famille, en détériorant leurs conditions de vie et en les privant de services publics adéquats et, celle des organismes d'alphabétisation populaire qui peinent à répondre aux besoins exprimés dans les communautés » conclut monsieur Pelletier.

 

SOURCE REGROUPEMENT DES GROUPES POPULAIRES EN ALPHABETISATION DU QUEBEC

Renseignements : Caroline Meunier, Cell. : 514 880-7762

Profil de l'entreprise

REGROUPEMENT DES GROUPES POPULAIRES EN ALPHABETISATION DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.