« La Commission populaire sur le droit au logement aura des suites », garantit le FRAPRU

MONTRÉAL, le 20 mars 2013 /CNW Telbec/ - « Le rapport de la Commission populaire itinérante sur le droit au logement contient suffisamment de constats alarmants et de recommandations qui invitent à la réflexion pour que nous fassions tout pour qu'il ne reste pas lettre morte ». C'est en ces termes que le coordonnateur du Front d'action populaire en réaménagement urbain, François Saillant, a accueilli le rapport rendu public, ce matin, par les 14 commissaires indépendants.

Le FRAPRU, qui a initié la Commission, a annoncé une nouvelle tournée qui le mènera à travers tout le Québec d'avril à novembre, cette fois pour présenter le rapport et en débattre largement avec la population. Ce soir même, l'organisme lancera publiquement le rapport et le film Au pied du mur réalisé à partir des audiences de la Commission par les cinéastes Aude Leroux-Lévesque et Sébastien Rist. L'activité a lieu à partir de 19 heures à la Maison Théâtre, 245, rue Ontario est, à Montréal.

Le FRAPRU, qui en a vu d'autres au cours de ses 35 ans d'existence, affirme que ses membres ont été choqués par tout ce qui a été entendu au cours de la Commission. « Si nous pensions tout savoir sur l'état du droit au logement au Québec, ce n'était de toute évidence pas le cas », déclare M. Saillant. Il ajoute avoir été ébranlé par l'ampleur des drames vécus dans les communautés autochtones visitées, ainsi que par la peur au quotidien subie par bien des locataires, surtout des femmes ou des personnes plus vulnérables. L'organisme conclut de cette expérience que la crise du logement n'est pas l'apanage des grandes villes et qu'elle se vit partout au Québec. Parfois les problèmes sont les mêmes, comme l'incapacité de payer d'une proportion grandissante des locataires ou encore la qualité déplorable de bien des habitations. Parfois, ils diffèrent, des régions comme l'Abitibi ou la Côte-Nord vivant une grave pénurie de logements, alors que dans d'autres, c'est le quasi-monopole d'une poignée de propriétaires qui empêche des locataires d'accéder à des logements ou d'y défendre leurs droits.

Le FRAPRU partage la plupart des recommandations de la Commission, dont l'augmentation de la construction de logements sociaux et le resserrement des contrôles sur le marché privé de l'habitation. D'autres recommandations exigeront par contre des débats dans ses rangs, dont l'adoption d'une politique québécoise du logement. Le FRAPRU se demandera s'il en fera ou non un cheval de bataille.

SOURCE : FRONT D'ACTION POPULAIRE EN REAMENAGEMENT URBAIN (FRAPRU)

Renseignements :

François Saillant, (514) 919-2843; (514) 522-1010
www.frapru.qc.ca

Profil de l'entreprise

FRONT D'ACTION POPULAIRE EN REAMENAGEMENT URBAIN (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.