« Je ne permettrai pas qu'on s'attaque à mon intégrité » - Fatima Houda-Pepin, députée de La Pinière

QUÉBEC, le 18 nov. 2013 /CNW Telbec/ - Face aux attaques personnelles qui sont faites à son égard et aux informations erronées véhiculées dans les médias, la députée de La Pinière, Mme Fatima Houda-Pepin se voit dans l'obligation de remettre les pendules à l'heure.

La députée de La Pinière explique son silence sur la Charte des valeurs par le fait qu'elle a une divergence avec son chef, monsieur Philippe Couillard, et plus spécifiquement sur une disposition touchant la neutralité religieuse de l'État,  contenue dans un projet de loi qu'elle avait  élaboré, dans la sérénité, loin du brouhaha de la Charte des valeurs, en 2011, et qu'elle a actualisé récemment. Elle souhaitait, avec l'accord de son chef que ce projet de loi soit soumis au caucus libéral pour discussion.

« Je n'endosse pas la Charte des valeurs du gouvernement Marois. J'ai estimé que je pouvais apporter une contribution à ce débat, à l'intérieur de mon parti et de l'Aile parlementaire libérale. À cet effet, j'ai proposé que ce projet de loi soit au moins soumis pour discussion au sein caucus. S'il avait été approuvé après modification, il aurait pu être déposé à l'Assemblée nationale avant la date limite du 15 novembre et être appelé pour étude éventuellement. Par respect pour mon chef et mes collègues du caucus et par loyauté envers mon parti, j'ai pris sur moi de garder le silence en choisissant la voie du dialogue, non pas en solitaire mais dans la discrétion. Or, le 29 octobre dernier, il y a trois semaines, on m'a proposé de laisser tomber le projet de loi et de présider un comité sur l'intégrisme. J'ai refusé de mettre le projet de loi sous le tapis et j'ai accepté cependant, en femme d'équipe, d'agir comme personne ressource pour le nouveau comité qui n'a reçu son mandat du chef monsieur Philippe Couillard que le 13 novembre dernier (il y a 6 jours).  Je suis prête à collaborer comme je l'ai toujours fait. Je suis libérale et loyale à mon chef et à mon parti. Je ne veux pas me retrouver dans une situation où on me force à renier soit mes convictions  profondes ou mon attachement au Parti libéral du Québec.  Je regrette d'être traitée de la sorte pour le simple fait d'avoir souhaité un débat d'idées sur une question aussi complexe et sensible comme la neutralité religieuse de l'État. », a déclaré la députée Fatima Houda-Pepin.

Madame Houda-Pepin a fait appel, le 15 novembre dernier, sur les ondes de Radio Canada, aux chefs des différents groupes parlementaires afin d'avoir une rencontre au sommet sur la neutralité religieuse de l'État afin de dégager un consensus fort sur les éléments qui les rassemblent.

« Si l'objectif de toute la classe politique est de lutter contre les intégrismes, comment expliquer ce climat suffoquant de partisannerie politique à outrance ? Peut-on travailler ensemble pour l'intérêt commun au lieu de se déchirer sur des foulards au grand bonheur des groupes radicaux qui œuvrent à saper les bases de notre démocratie ? » - a conclu la députée Fatima Houda-Pepin.


- Source: Céline Vaillancourt
- Tél. 450 678-0611

SOURCE : Assemblée nationale du Québec

Renseignements :


Céline Vaillancourt
Tél. 450 678-0611


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.