― Année internationale des coopératives ― L'Assemblée nationale vote une motion d'appui en faveur des coopératives

QUÉBEC, le 21 févr. 2012 /CNW Telbec/ - C'est aujourd'hui que l'Assemblée nationale a affirmé son soutien au mouvement coopératif et reconnu la contribution importante de ce modèle au développement de la société québécoise par l'adoption d'une motion soulignant l'apport du mouvement coopératif et mutualiste à la société et à l'économie québécoise ainsi que leur engagement à faire du Québec un endroit prospère.

Cette motion d'appui a été suivie d'une cérémonie de signature, par le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, monsieur Sam Hamad, de la Déclaration à l'occasion de l'Année internationale des coopératives 2012 laquelle réitère l'importance de valoriser le modèle coopératif et mutualiste en tant que solution capable de participer à la réalisation d'un Québec économiquement viable, socialement équitable et écologiquement durable. Notons que cette déclaration a déjà fait l'objet du soutien de quelque trente leaders québécois issus d'un ensemble de regroupements représentant les forces vives de la société québécoise, initiative menée par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM).

Lors de la cérémonie, la présidente directrice-générale du CQCM, madame Hélène Simard, a déclaré « le mouvement coopératif accède aujourd'hui à une reconnaissance que l'on réserve habituellement aux organisations arrivées à maturité. C'était ainsi le souhait de l'ONU, en instaurant l'Année internationale des coopératives, de mieux faire connaître le rôle des coopératives, de favoriser leur croissance et d'encourager l'élaboration de politiques de soutien adéquates. »

À propos du CQCM

Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité représente l'ensemble des organisations coopératives sectorielles et régionales du Québec. Il compte parmi ses membres plus de 3 300 coopératives et mutuelles lesquelles génèrent plus de 92 000 emplois.

Avec plus de 173 milliards de dollars d'actifs, ces entreprises participent de façon positive au développement économique et social du Québec, notamment parce qu'elles affichent un taux de survie doublement supérieur aux autres formes d'entreprises créées.

claration à l'occasion de l'Année
internationale des coopératives 2012

Considérant   Nous, soussignés :
QUE l'Assemblée générale des Nations Unies, le 18 décembre 2009, a proclamé 2012 l'Année internationale des coopératives et a appelé les États membres et les autres acteurs à promouvoir  l'essor des coopératives en tant qu'entreprises commerciales et sociales capables de contribuer au développement durable, à l'élimination de la pauvreté et à la création de moyens de subsistance dans divers secteurs économiques, en milieu rural aussi bien qu'urbain, et pour favoriser la création de coopératives dans des domaines nouveaux ou émergents ;   1. Reconnaissons que les coopératives et les mutuelles donnent vie à la conviction que c'est en se regroupant solidairement et en fonctionnant démocratiquement qu'une population répond  le mieux à ses besoins et à ceux de sa communauté et réalise plus amplement ses aspirations.
QUE, dans l'actuel contexte de crises économiques répétitives, 92 000 Québécoises et Québécois à l'emploi de 3 300 coopératives et mutuelles, ayant 22 milliards $ de chiffre d'affaires, se mobilisent avec 10 000 dirigeants pour répondre aux besoins de plus de 8 millions de membres et mettre en œuvre des solutions pratiques aux enjeux sociétaux majeurs que sont les changements démographiques, le développement durable et l'occupation du territoire ;   2. Réitérons l'importance de promouvoir le potentiel des coopératives et des mutuelles, ainsi que de leurs réseaux, en tant qu'entreprises autonomes et autogérées, pour que les populations s'impliquent dans l'économie et s'approprient leurs ressources, exercent leur souveraineté alimentaire, aménagent des services de proximité et consomment de façon responsable.
QUE l'apport historique et actuel des coopératives et des mutuelles dans le développement social et économique du Québec est un gage de leur capacité à participer à la prospérité durable du Québec en répondant aux besoins socio-économiques de la population, par des entreprises  autonomes et indépendantes, pérennes et inaliénables, possédées et gérées démocratiquement et solidairement par les usagers.
  3. Recommandons la mise en place des conditions favorables au développement des coopératives et des mutuelles, adaptées à leur nature et à leurs fonctions, respectant leur autonomie et reconnaissant l'importance de la formation et de l'éducation aux valeurs et aux principes coopératifs1 autant dans les entreprises que dans le système d'éducation.

  4. Déclarons que le temps est venu d'utiliser davantage les coopératives et les mutuelles, avec les autres forces vives de la société civile, pour proposer et mettre en œuvre une vision d'un Québec économiquement viable, socialement équitable et écologiquement durable.

Monsieur Robert Lefebvre
Président
Association des centres locaux de développement du Québec
  Monsieur Réjean Parent
Président
Centrale des syndicats du Québec
  Monsieur Jean Beauchesne
Président-directeur général Fédération des Cégeps
  Monsieur Michel Arsenault
Président
Fédération des travailleurs du Québec
  Madame Johanne Rheault
Présidente
Regroupement québécois des intervenants en action communautaires
                 
Madame Édith Cyr
Présidente
Association des groupes de ressources techniques du Québec
  Madame Nancy Neamtan
Présidente-directrice générale
Chantier de l'économie sociale
  Monsieur Léo Bureau-Blouin
Président
Fédération étudiante collégiale du Québec
  Monsieur René Lachapelle
Président
Groupe d'économie solidaire du Québec
  Madame Claire Bolduc
Présidente
Solidarité rurale du Québec
                 
Madame Shanie Morasse
Secrétaire générale
Association pour une solidarité syndicale étudiante
  Madame Manon Durivage
Présidente
Ordre des comptables agréés du Québec
  Madame Françoise Bertrand
Présidente-directrice générale
Fédération des chambres de commerce du Québec
  Monsieur Simon Prévost
Président
Manufacturiers et exportateurs du Québec
  Monsieur Denis McKinnon
Directeur général
Table nationale des corporations de développement communautaire
                 
Monsieur Denis Labelle
Président
Association québécoise des organismes de coopération internationale
  Monsieur Yves-Thomas Dorval
Président
Conseil du patronat
  Monsieur Alain Aubut
Président-directeur général
Fondation de l'Entrepreneurship
  Monsieur Christian Simard
Directeur général
Nature Québec
  Monsieur Éric Forest
Président
Union des municipalités du Québec
                 
Monsieur Michel Gervais
Président par intérim
Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux
  Monsieur Louis Roy
Président
Confédération des syndicats nationaux
  Monsieur Alain Fortier
Président
Fondation pour l'éducation à la coopération et à la mutualité
  Madame Hélène Deslauriers
Directrice générale
Réseau des sociétés d'aide au développement des collectivités
  Monsieur Marcel Groleau
Président
Union des producteurs agricoles du Québec
                 
Monsieur François Vaudreuil
Président
Centrale des syndicats démocratiques
  Madame Josée Bouchard
Présidente Fédération des commissions scolaires
  Monsieur Bernard Généreux
Président
Fédération québécoise des municipalités
  Monsieur Denis Leclerc
Coordonnateur
Regroupement des CDEC du Québec
      

1 Valeurs et principes coopératifs définis par l'Alliance coopérative internationale : Solidarité, Démocratie, Engagement, Entraide, Développement durable (valeurs). Principes : adhésion volontaire et ouverte à tous, pouvoir démocratique exercé par les membres, participation économique des membres, autonomie et indépendance, éducation, formation et information, coopération entre les coopératives et engagement envers la collectivité.

Aux fins de la présente déclaration le terme « coopérative » désigne une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs au moyen d'une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement; le terme « mutuelle » désigne une entreprise collective de prévoyance volontaire fondée sur un système d'engagements réciproques par lequel les membres d'un groupe unissent leurs efforts et s'assurent contre certains risques en se garantissant les mêmes avantages et en excluant toute idée de bénéfice.

SOURCE CONSEIL QUEBECOIS DE LA COOPERATION ET DE LA MUTUALITE

Renseignements :

Source :
Francyne Morin, conseillère aux communications - Année internationale des coopératives, Conseil québécois de la coopération et de la mutualité

Renseignements :
Hélène Dumais, conseillère aux communications, Conseil québécois de la coopération et de la mutualité
(418) 835-3710 poste 35
(418) 576-0313

Profil de l'entreprise

CONSEIL QUEBECOIS DE LA COOPERATION ET DE LA MUTUALITE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.