Violence au travail à Ambulance Sacré-Coeur - L'Agence de la santé et des services sociaux prête à envisager d'autres interventions



    BAIE-COMEAU, QC, le 31 août /CNW Telbec/ - Hier matin, des représentants
syndicaux des ambulanciers-paramédics et de la CSN ont rencontré des
administrateurs de l'Agence de la santé et des services sociaux de la
Côte-Nord afin de faire le point dans le dossier de la violence au service
d'ambulance de Sacré-Coeur.
    Cette rencontre faisait suite à une manifestation tenue la semaine
dernière, à Baie-Comeau par des membres du Rassemblement des employé-es
techniciens-ambulanciers du Québec (RETAQ-CSN). Ceux-ci réclament une
intervention vigoureuse de l'agence à l'égard d'un des copropriétaires
d'Ambulance Sacré-Coeur, Réjean Hovington, reconnu coupable de voies de fait
sur un ambulancier-paramédic, et ce, durant les heures de travail. A l'issue
de la rencontre, les représentants syndicaux ont estimé qu'ils avaient de
bonnes raisons de croire que l'agence prend le problème au sérieux. La
présidente du conseil d'administration de l'agence a assuré les syndicalistes
qu'elle étudierait, au cours des prochaines semaines, divers moyens
d'intervenir et de régler le problème.

    Mobilisation provinciale

    Cette nouvelle encourageante intervient alors qu'aux quatre coins du
Québec, les ambulanciers-paramédics se mobilisent pour interpeller toutes les
agences et s'assurer que plus jamais une situation semblable ne se reproduise.
    Rappelons que le 4 avril dernier, l'ambulancier-paramédic Réjean
Hovington a été reconnu coupable de voies de fait à l'égard d'un de ses
employés. Les faits remontent au 30 novembre 2005. A la suite d'une dispute
verbale, Réjean Hovington empoigne sa victime, la secoue et la traîne sur
quelques mètres avant de la projeter dans une poubelle. Puis, il la roue d'une
vingtaine de coups de poing. Copropriétaire de l'entreprise, Réjean Hovington
en a rajouté, allant jusqu'à congédier sa victime alors que lui-même continue
de travailler comme paramédic.
    Les représentants du RETAQ et de la CSN ont indiqué à l'agence qu'ils
étaient disponibles en tout temps pour apporter des compléments d'information
ou discuter des diverses avenues possibles pour régler le dossier. Du même
souffle, ils ont prévenu que la mobilisation se poursuivra tant qu'il ne sera
pas clos.




Renseignements :

Renseignements: Jean-Pierre Larche, Service de l'information de la CSN,
(514) 598-2264; Deano Emond, président du RETAQ-CSN, (514) 949-1068,
1-877-949-1068


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.