Vente d'immeubles: le gouvernement fédéral fait cadeau de plus de 600 millions de dollars



    OTTAWA, le 20 août /CNW Telbec/ - Selon une analyse menée par
Informetrica Ltd., une firme spécialisée dans les études économiques, le
gouvernement fédéral a vendu neuf immeubles gouvernementaux à Larco
Investments Ltd. pour une somme globale représentant 600 millions de dollars
de moins que leur valeur réelle.
    Informetrica évalue les propriétés fédérales de choix à près de
2,3 milliards de dollars. Néanmoins, Travaux publics et Services
gouvernementaux Canada a annoncé aujourd'hui la vente des immeubles pour
seulement 1,64 milliard de dollars.
    "Il s'agit là d'un fabuleux cadeau. En plus de se départir de neuf
propriétés de choix, le gouvernement fédéral a, en fait, rédigé un chèque de
630 millions de dollars au nom des contribuables canadiens", a déclaré Patty
Ducharme, vice-présidente nationale de l'Alliance de la Fonction publique du
Canada, qui a commandé le rapport de la firme Informetrica.
    La firme en question est arrivée à cette conclusion après avoir analysé
les modalités de la vente des immeubles ainsi que des informations tirées de
sources accessibles au public.
    Selon l'analyse coûts-avantages, les contribuables devront payer des
frais de fonctionnement additionnels ainsi que les dépassements de coûts, même
après la privatisation.
    "Aux termes de la transaction, les contribuables demeurent responsables
de tous les frais d'entretien et d'amélioration de l'intérieur des immeubles.
Dans ces immeubles nouvellement privatisés, c'est avec l'argent des
contribuables qu'on verra à ce que les systèmes de chauffage, les fenêtres,
les ascenseurs, les systèmes de plomberie et d'électricité, entre autres,
demeurent en parfait état", a expliqué Ducharme.
    La transaction prévoit que les contribuables verseront aux nouveaux
propriétaires des frais de gestion calculés en fonction du montant brut du
loyer payé à chaque immeuble. Le marché interdit également à Ottawa de
racheter les immeubles au terme du bail si le rachat se traduit par des
avantages financiers pour le gouvernement fédéral.
    "Il s'agit d'une bonne affaire pour les nouveaux propriétaires et d'un
sapin pour les contribuables. Le marché engendrera des bénéfices stables
pendant 25 ans, les contribuables payeront les frais de fonctionnement et
d'entretien additionnels et le gouvernement fédéral pourra racheter les
immeubles uniquement à condition que les contribuables n'en tirent pas un
avantage financier", de souligner Ducharme.
    Les fonctionnaires de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
ont argué que la vente des propriétés fédérales et leur location aux nouveaux
propriétaires constituent la seule façon de payer la facture de réparation de
plus en plus élevée, afin de remettre sur pied le parc immobilier fédéral.
Néanmoins, pas un sou provenant de la vente annoncée aujourd'hui n'est réservé
à cette fin.
    La vente des neuf immeubles n'est que la première étape d'un programme
prévoyant la vente de jusqu'à 40 propriétés appartenant à la population
canadienne.
    "Ottawa doit mettre un terme à ses projets de vendre d'autres propriétés
et trouver une solution de rechange qui soit rentable pour les contribuables",
de conclure Ducharme.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Gilbert, Communications - AFPC, (613) 222-2540
(cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.