Une nouvelle salve contre les "récalcitrants" - Educ'alcool poursuit sa lutte au "calage" d'alcool



    MONTREAL, le 31 août /CNW Telbec/ - A l'occasion de la rentrée,
Educ'alcool lance une nouvelle campagne contre le "calage" d'alcool dans
l'ensemble des cégeps et des universités du Québec. Pour la quatrième année
consécutive, l'organisme poursuit sa lutte à cette pratique, fort des
résultats obtenus au cours des trois premières années.
    La campagne de la rentrée 2007, qui a pour thème "Toujours cool, les
concours de calage?" frappe : elle montre trois jeunes inanimés, dans une
posture carrément dégoûtante et met ainsi largement en évidence les dangers du
calage d'alcool.
    L'objectif est de faire appel à la responsabilité des jeunes. La campagne
s'adresse autant à la minorité, qui pourrait être tentée de participer ou
d'assister à des concours de calage d'alcool, qu'à la majorité des étudiants à
qui l'on veut faire prendre position contre la pratique et intervenir s'il y a
lieu pour y mettre fin.
    Les dernières campagnes ont eu un effet remarquable, notamment grâce à la
collaboration des établissements et des associations étudiantes. Elles sont
parvenues à réduire la pratique des concours de calage à sa plus simple
expression.

    De fait, une enquête menée dans les 69 établissements en 2006 a donné les
résultats suivants :

    
    - trois établissements rapportent l'organisation de concours de calage
      dont une tentative qui a avorté par l'intervention de la sécurité ;
    - la participation à ces concours est très faible : moins de
      10 participants et environ huit spectateurs ;
    - 61 établissements sur 69 exercent une surveillance étroite des
      activités qui se déroulent à la rentrée ;
    - seuls 20 établissements surveillent les activités qui se déroulent à
      l'extérieur de leurs murs ;
    - dans 36 établissements, les associations étudiantes se sont prononcées
      contre l'organisation de concours de calage et ont collaboré à la
      campagne ;
    - 30 établissements estiment qu'Educ'alcool devrait mettre fin à ses
      campagnes contre les concours de calage alors qu'une quarantaine estime
      le contraire ne serait-ce qu'à des fins de prévention.
    

    "Malgré ces résultats encourageants, souligne Hubert Sacy, directeur
général d'Educ'alcool, nous ne sommes pas encore en mesure d'affirmer que le
phénomène a été totalement éradiqué, ni que les plus jeunes, qui en sont à
leur première année, ne seront pas tentés de se laisser séduire par un "essai"
ou ne considèreront pas cette activité comme un rite initiatique
incontournable. C'est pourquoi nous ne baissons pas la garde. Il faut
continuer à informer et à dévaloriser la pratique."
    M. Sacy ajoute par ailleurs que "les campagnes ont remarquablement réussi
sur les campus, mais l'on ne sait pas précisément ce qui se passe hors campus
ou dans les résidences. Enfin, il existe toujours des récalcitrants qui sont
plus difficiles à convaincre et auxquels il faut s'adresser par des images et
des slogans-chocs."

    Des dangers certains

    Educ'alcool a demandé et obtenu des universités et des collèges du Québec
qu'ils mènent dans leur établissement une campagne d'affichage massif et
qu'ils remettent aux étudiants le dépliant de sensibilisation Le calage
d'alcool : plus épais que ça, tu meurs.
    Cet outil d'information, qui explique ce qu'est le calage, fait état des
dangers qu'encourent ceux qui le pratiquent à différents niveaux
d'intoxication. Il permet de mieux connaître et de mieux comprendre le taux
d'alcoolémie. Il donne également des indications sur ce qu'il convient de
faire pour résister aux pressions des pairs et sur la manière de se comporter
face à une activité de calage en préparation ou en cours. Il informe enfin sur
les mesures à prendre dans les cas d'intoxication à l'alcool.
    De plus, pour compléter ses outils d'éducation, l'organisme a créé une
capsule d'information intitulée "Rien à gagner", que l'on peut consulter sur
son site Internet (www.educalcool.qc.ca) à la rubrique "Questions d'alcool : A
toi de jouer".

    Combattre croyances et attitudes

    Mais l'organisme va plus loin. Dans une publicité-choc qui prend la forme
d'un article à être publiée prochainement dans les journaux étudiants, il
lance un appel aux jeunes qui en sont à leur première "rentrée" collégiale ou
universitaire et les invite à résister à d'éventuelles pressions des pairs.

    Au sujet du calage

    Le calage est une activité qui consiste à boire la plus grande quantité
d'alcool le plus rapidement possible. Il peut s'agir d'un concours ou d'un
défi organisé par un bar, un organisme, une association ou encore d'une
activité improvisée par un groupe d'amis dans un lieu public ou privé.
Naturellement c'est une pratique qui est totalement illégale.




Renseignements :

Renseignements: Sarah-Emilie Bouchard, HKDP Communications et affaires
publiques, (514) 395-0375, poste 229, Cellulaire: (514) 250-7595,
sebouchard@hkdp.qc.ca; Source: Educ'alcool


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.