Une cigarette sur trois fumées en Ontario provient du commerce illicite



    
    Faits saillants

    - 22 % des cigarettes fumées au Canada proviennent du commerce illicite -
      soit une augmentation de 30 % comparativement au 16,5 % de 2006.
    - 31,6 % des cigarettes fumées en Ontario proviennent du commerce
      illicite - soit une augmentation de 35 % comparativement au 23,5 % de
      2006
    - L'Ontario compte 55,5 % des fumeurs de cigarettes illégales et 53,8 %
      des cigarettes illégales au Canada.
    

    MONTREAL, le 2 août /CNW Telbec/ - Les ventes illégales de cigarettes
continuent à nuire à l'économie du Canada. Selon une nouvelle étude commandée
par le Conseil canadien des fabricants des produits du tabac, 22 % des
cigarettes achetées sont illégales. Il s'agit d'une augmentation par rapport
au 16,5 % de 2006. En Ontario, c'est 31,6 % des cigarettes achetées qui sont
illégales, par rapport au 23,5 % de 2006.
    "Cette étude est l'une des plus valables menées sur les cigarettes
illégales et elle montre clairement que le problème ne s'atténue pas," déclare
John Barnett, président du Conseil canadien des fabricants des produits du
tabac et de Rothmans, Benson and Hedges Inc. "L'année dernière, l'étude
confirmait l'étendue du problème. Cette année, elle montre que le problème
gagne en importance et en envergure."
    Près de la totalité des cigarettes illégales (soit 94,9 %) sont vendues
au Québec et en Ontario; les cigarettes illégales vendues en Ontario
représentant 53,8 % du volume illégal total.
    "Les cigarettes illégales ne sont pas assujetties à la même
réglementation que les cigarettes produites par les fabricants membres du
Conseil. Les mises en garde sur la santé ne sont pas les mêmes. Il n'existe
aucun contrôle pour vérifier si les renseignements affichés sur les emballages
- quand il y en a - sont exacts. Aucun contrôle n'est exercé sur les
ingrédients," ajoute Benjamin Kemball, président d'Imperial Tobacco Canada.
"Elles sont souvent vendues dans des sacs de plastique ne présentant aucune
information ni mise en garde sur la santé."
    Le Conseil estime que les gouvernements perdent environ 1,6 milliard de
dollars par année en revenus de taxes. Le gouvernement de l'Ontario à lui seul
perd 449 millions de dollars.
    "Il est maintenant très facile, et même de plus en plus facile chaque
jour, d'obtenir des cigarettes illégales au Canada," déclare M. Kemball. "Et
toute la population en subit les conséquences. Les réseaux qui font le trafic
des cigarettes illégales ne se limitent pas aux produits du tabac. Ils font
également le trafic de la drogue, de l'alcool et des armes à feu. Et vous
pouvez être certains que ces individus ne demandent pas de preuve d'âge
lorsqu'ils vendent leurs cigarettes."
    "Les détaillants, petits et grands, sont frappés de plein fouet par le
commerce illicite. En plus de leur faire perdre des clients, le marché des
cigarettes illégales leur coûte en moyenne 120 000 $ en ventes perdues par
année," explique Michel Poirier, président de JTI-Macdonald Corp. "Les petits
détaillants ne peuvent compétitionner avec le tabac illégal bon marché et si
la tendance se maintient, plusieurs d'entre eux devront fermer leurs portes
pour de bon."
    Menée par GfK Research Dynamics, les objectifs de l'étude étaient de
déterminer l'incidence et la part relative des cigarettes usinées illégales au
Canada, d'évaluer la notoriété des produits du commerce illicite auprès des
consommateurs et d'en comprendre les modèles d'achat. La taille de
l'échantillonnage était de 2 057 Canadiens provenant de partout au pays, et
l'étude a été menée aux mois de mai et de juin 2007. Le niveau de confiance
issu de l'étude est de l'ordre de +/- 2,2 % à l'échelle des résultats
nationaux.
    L'étude a été commandée et payée par les trois plus grands fabricants de
produits du tabac au Canada (Imperial Tobacco Canada, Rothmans, Benson and
Hedges Inc. et JTI-Macdonald Corp.). Aux fins de l'étude, les cigarettes
illégales étaient définies comme des cigarettes/produits du tabac fabriqués et
vendus par des personnes qui ne paient pas les taxes et droits gouvernementaux
obligatoires.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Doyle, Imperial Tobacco Canada, (514)
932-6161, poste 2113; Karen Bodirsky, Rothmans, Benson and Hedges Inc., (416)
442-3660, Cell.: (416) 671-7579; David McCullagh, JTI-Macdonald Corp., (905)
804-7345

Profil de l'entreprise

CONSEIL CANADIEN DES FABRICANTS DES PRODUITS DU TABAC (CTMC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.