Travail au froid = ATTENTION - Comment prévenir et soigner les gelures et l'hypothermie?

QUÉBEC, le 24 janv. 2011 /CNW Telbec/ - Le travail à l'extérieur par temps froid représente des dangers certains pour la santé et la sécurité. Il peut entraîner des gelures et, dans des cas plus graves, l'hypothermie et des lésions physiques permanentes.

Savez-vous reconnaître les signes d'une gelure ou de l'hypothermie avant qu'il ne soit trop tard? Savez-vous quoi faire pour aider un collègue ou un employé victime d'une telle situation? En cette période de grands froids, la CSST rappelle aux employeurs et aux travailleurs les mesures de prévention ainsi que les mesures d'urgence à prendre en cas d'exposition au froid.

Comment prévenir les dangers?
Lorsque le corps est exposé au froid, les pertes de chaleur risquent d'excéder les gains, et la température corporelle peut s'abaisser anormalement. C'est ce qu'on appelle une contrainte thermique par le froid. L'exposition au froid peut ainsi affecter les extrémités du corps (doigts, orteils, nez, joues, oreilles) ou encore entraîner l'hypothermie. Selon la situation de travail, vous pouvez prendre différentes mesures préventives pour éviter la contrainte thermique par le froid :

  • chauffez les postes de travail;
  • disposez d'abris chauffés;
  • recouvrez les poignées et les barres métalliques d'un isolant thermique;
  • portez des vêtements adaptés à la température et aux tâches à exécuter, par exemple portez plusieurs épaisseurs et couvrez votre tête;
  • alternez les périodes de travail et de réchauffement;
  • réorganisez le travail pour accomplir les tâches à l'extérieur durant les périodes les plus chaudes de la journée.

Que faire en cas d'urgence?
Un de vos collègues ou de vos employés souffre de contrainte thermique par le froid? Voici les premiers secours à prodiguer en fonction de ses symptômes :

Les gelures
Les gelures se caractérisent par une sensation de picotement et d'engourdissement progressif. Par la suite, la perte graduelle de la sensibilité peut progresser vers une insensibilité totale. La peau devient alors blanche, glacée et cireuse. S'il s'agit de gelures superficielles, réchauffez localement et lentement les parties atteintes avec des compresses d'eau tiède. Ne frictionnez pas les parties gelées. Le réchauffement par des exercices n'est pas non plus recommandé. S'il n'y a pas de retour de sensibilité ou de circulation, ayez recours à une aide médicale.

Le pied d'immersion
Le pied d'immersion est une lésion aux orteils et à la peau du pied qui cause une douleur intense avec enflure et décoloration de la peau. Dans ces cas, réchauffez et séchez le pied. Évitez toute autre exposition et ayez recours à une aide médicale.

L'hypothermie
Une victime d'hypothermie grelotte de façon très marquée, a les extrémités froides et des engourdissements pouvant provoquer des maladresses. Une baisse de vigilance et un manque de concentration, voire un comportement inhabituel ou bizarre, sont d'autres signes avant-coureurs. Attention : lorsque l'hypothermie devient plus grave, le grelottement peut cesser.

Si un travailleur est victime d'hypothermie, limitez sa dépense énergétique au minimum tout en le gardant éveillé. Procurez-lui des vêtements secs et enveloppez-le dans des couvertures. Ne lui réchauffez pas les extrémités et le reste du corps en même temps. Dans les cas les plus sérieux, placez la victime dans un sac de couchage avec une autre personne pour favoriser l'échange de chaleur. Donnez-lui des boissons tièdes, sucrées, non alcoolisées. Ayez recours à une aide médicale pour obtenir des conseils ou de l'assistance aussitôt que possible. Il est important d'intervenir rapidement, car l'hypothermie abaisse la vigilance et l'aptitude à prendre une décision rationnelle.

Où se renseigner?
Pour en apprendre davantage sur la contrainte thermique par le froid, téléchargez ou commandez gratuitement en ligne le guide Contrainte thermique - Le froid, dans le site Web de la CSST au www.csst.qc.ca.

SOURCE Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements :

Pierre Turgeon, porte-parole
Direction des communications et
des relations publiques - CSST
Téléphone : 418 266-4700, poste 3634
pierre.turgeon@csst.qc.ca

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.