SELON LA BANQUE CIBC, LES CELI POURRAIENT ÊTRE PLUS AVANTAGEUX QUE LES REER POUR CERTAINS CANADIENS

Les épargnants obnubilés par le remboursement associé au REER risquent d'y perdre au change une fois venu le moment de la retraite

TORONTO, le 13 janv. /CNW/ - Pour certains Canadiens, les comptes d'épargne libre d'impôt (CELI) - plutôt que les régimes enregistrés d'épargne-retraite (REER) - pourraient s'avérer le meilleur instrument d'épargne-retraite, indique un nouveau rapport de l'expert en planification fiscale et successorale de la Banque CIBC, Jamie Golombek.

Cependant, une méconnaissance et une mésestimation de la façon dont fonctionnent les CELI font en sorte que de nombreux Canadiens se privent des avantages de ce puissant instrument d'épargne-retraite récemment apparu sur le marché. Depuis son lancement en 2009, à peine 20 % des Canadiens admissibles ont ouvert un compte, y investissant quelque 19 milliards de dollars à l'abri de l'impôt. "Cela semble indiquer que les Canadiens hésitent peut-être à considérer ce nouvel instrument d'épargne comme une façon de s'assurer une retraite confortable", souligne M. Golombek.

Dans son rapport intitulé : "L'aveuglant " remboursement " : pourquoi les CELI pourraient constituer un instrument d'épargne-retraite plus intéressant que les REER pour certains Canadiens", M. Golombek explique cette situation par la nouveauté du CELI. Mais il croit également qu'une incompréhension généralisée par rapport au "remboursement" auquel donne droit le REER, jumelée à une méconnaissance du mécanisme fiscal derrière les cotisations à un REER et à un CELI et les retraits de ceux-ci, pourrait expliquer l'accueil tiède réservé aux CELI par les petits épargnants.

"Contrairement à un REER, où des impôts sont prélevés lorsque des fonds sont retirés, les avoirs détenus dans un CELI sont " à impôt prépayé ", l'impôt ayant déjà été payé", explique M. Golombek. "Bien que les épargnants qui peuvent verser des cotisations maximales à la fois dans un CELI et dans un REER seraient avisés de le faire, de nombreux épargnants qui n'en ont pas les moyens sont tellement préoccupés par leur remboursement d'impôt associé aux cotisations au REER qu'ils se privent peut-être des avantages à plus long terme du CELI."

Le rapport de la Banque CIBC montre qu'en tenant compte de situations fiscales, de périodes de capitalisation et de dates de cotisation et de retrait identiques, le montant après impôt pouvant être accumulé dans un REER ou dans un CELI est le même.

"La différence la plus marquée entre les deux instruments a trait à l'accessibilité", note M. Golombek. "Le CELI offre une plus grande souplesse puisque les fonds cotisés peuvent être retirés en tout temps sans payer d'impôt puis cotisés de nouveau, alors que les retraits d'un REER sont imposables durant l'année et ne peuvent être cotisés de nouveau.

"Or, les Canadiens à court d'argent semblent puiser dans leurs REER avant la retraite à un rythme alarmant. Selon des données récentes, 1,9 million de Canadiens ont retiré 9,3 milliards de dollars de leur REER en 2008 (la dernière année pour laquelle des statistiques sont disponibles), et plus de 80 % des retraits en question ont été effectués par des personnes de moins de 60 ans. Ainsi, les fonds des REER paraissent être utilisés bien avant l'âge normal de la retraite pour compléter le revenu."

Non seulement ces fonds retirés des REER ne pourront pas être remplacés à une date ultérieure, mais les impôts prélevés sur ces fonds peuvent faire passer une personne dans une tranche d'imposition plus élevée et réduire ses prestations fondées sur le revenu, y compris le crédit pour TPS/TVH, la Prestation fiscale canadienne pour enfants et la Prestation fiscale pour le revenu de travail.

Les retraits effectués dans un CELI, en revanche, permettent d'éviter ces deux problèmes, car les fonds peuvent être cotisés de nouveau en tout temps après l'année du retrait et les retraits, n'étant pas imposables, n'entraînent pas la perte de prestations gouvernementales.

Il peut également être préférable de cotiser à un CELI pour de nombreux Canadiens à plus faible revenu dont le taux effectif marginal d'imposition (TEMI) à la retraite risque d'être supérieur à leur TEMI pendant qu'ils travaillent. Le TEMI tient compte non seulement des taux d'imposition prévus par la loi, mais également de l'incidence des prestations et des crédits gouvernementaux dépendant du revenu qui sont réduits en fonction du revenu net."Les aînés qui vivent actuellement avec l'argent retiré de leur REER ou FERR constatent que même de modestes retraits de ces régimes au moment de la retraite influent sur leur admissibilité aux prestations et crédits gouvernementaux assujettis au revenu, comme le Supplément de revenu garanti (SRG), les prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) et le crédit en raison de l'âge", ajoute M. Golombek. "Or, les retraits d'un CELI n'étant pas considérés comme un " revenu ", ils n'ont aucune incidence sur le montant de SRG ou de SV reçu, ni sur le crédit en raison de l'âge."

Compte tenu des nombreuses variables influant sur les avantages de chacun des instruments d'épargne-retraite, M. Golombek conseille à tous les Canadiens de rencontrer un conseiller financier pour voir lequel des deux correspond le mieux à leurs besoins. "En définitive, ce sont les circonstances financières et les objectifs de retraite à long terme qui détermineront quel instrument est le plus avantageux. Qui sait, avec certains conseils financiers et une meilleure compréhension du fonctionnement de ce nouvel instrument d'épargne, le CELI pourrait éventuellement devenir l'instrument de choix de beaucoup plus de Canadiens."

La Banque CIBC est une institution financière nord-américaine de premier plan qui offre des services financiers à près de onze millions de clients personnels et d'affaires. Elle offre une gamme complète de produits et services par l'intermédiaire de son réseau de services bancaires électroniques complets et de ses centres bancaires et bureaux situés partout au Canada, aux États-Unis et dans le monde. Le Centre de presse du site de la Banque CIBC, à l'adresse www.cibc.com/francais, contient d'autres communiqués et d'autres renseignements sur la Banque CIBC.

SOURCE Banque CIBC

Renseignements : ou pour obtenir une copie du rapport, Kevin Dove, premier directeur, Communications externes et relations avec les médias, Banque CIBC, 416 980-8835, kevin.dove@cibc.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.