Résidences privées pour personnes âgées - Pour la FIQ, le gouvernement ne peut plus nier l'évidence : le privé ne rime pas avec la qualité!

MONTRÉAL, le 29 janv. /CNW Telbec/ - À la lumière des faits inquiétants révélés dans les médias au cours des derniers jours quant à la qualité des soins offerts aux ainés dans les résidences privées, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ presse le gouvernement du Québec de changer de cap et d'investir dans le développement des ressources publiques. « Les cas soulevés sont très préoccupants et confirment ce que la FIQ avance depuis très longtemps soit, que le privé ne rime pas avec la qualité. Combien de dénonciations faudra-t-il au ministre de la Santé pour retrouver la raison? Le processus de certification des résidences privées est nettement insuffisant pour assurer la qualité des soins et le gouvernement ne peut plus nier cette évidence », de dire Régine Laurent, présidente de la FIQ.

Au même moment où ces tristes situations sont révélées au grand jour, une étude de l'Institut de recherche en politiques publiques révèle que les établissements à but lucratif sont plus susceptibles d'offrir des soins de moindre qualité aux personnes âgées que leurs pendants du réseau public. « Les auteurs confirment que c'est l'État qui est le mieux placé pour assurer la qualité des services. L'entreprise privée a comme objectif principal de faire des profits donc inévitablement, elle cherchera à couper dans ses dépenses. Malgré tout, au Québec, le secteur privé est en pleine expansion », souligne madame Laurent.

Un choix collectif?
Par le biais d'une lettre ouverte et réagissant aux divers cas révélés dans les médias, le Regroupement québécois des résidences pour ainés (RQRA) déclarait que « l'hébergement des ainés dans les résidences privées constitue autant un choix collectif qu'individuel ». Pour la présidente de la FIQ, cette affirmation est fausse. « Est-ce que collectivement, nous avons fait le choix de cesser la construction de CHLSD publics? Est-ce que collectivement, nous avons fait le choix des PPP? Est-ce que collectivement, nous avons fait le choix de couper des lits de soins de longue durée du réseau public? À toutes ces questions, la réponse est NON. Ces choix ont été faits par le gouvernement du Québec, et ce, malgré les nombreuses voix qui s'y sont opposées », de poursuivre madame Laurent.

Pour la FIQ, le temps presse et il est du devoir du gouvernement de faire marche arrière avant que la situation ne dégénère encore plus. « Nos personnes âgées méritent un meilleur traitement et sont en droit de recevoir des soins de qualité et sécuritaires et c'est à l'intérieur des établissements publics de santé que cela doit se faire »,  de conclure la présidente.

À propos de la FIQ
La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec - FIQ, représente 58 000 membres soit, la grande majorité des professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires œuvrant dans les établissements publics québécois.

SOURCE FEDERATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTE DU QUEBEC - FIQ

Renseignements :

Sandra Gagné, communications FIQ
514 796-5093

Profil de l'entreprise

FEDERATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTE DU QUEBEC - FIQ

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.