Rapport d'Études économiques Scotia : La reprise de la production mondiale de véhicules devrait animer la croissance économique mondiale

TORONTO, le 29 juin 2011 /CNW/ - Selon le dernier rapport sur le marché mondial de l'automobile d'Études économiques Scotia, publié aujourd'hui, la production mondiale de véhicules a atteint un creux en mai, mais se raffermira au cours des prochains mois, stimulant ainsi l'activité économique mondiale. Ce sont le Japon et d'autres pays asiatiques, comme la Thaïlande, de même que l'Amérique du Nord qui tireront le meilleur parti de cette reprise mondiale des activités d'assemblage de véhicules.

« Nous estimons que l'augmentation de la production de véhicules ajoutera au moins 0,5 point de pourcentage annualisé à la croissance du PIB mondial au troisième trimestre », affirme Carlos Gomes, économiste principal et spécialiste du secteur de l'automobile, Études économiques Scotia. « Ceci représente un revirement d'un point de pourcentage comparativement au deuxième trimestre, alors que les perturbations de la chaîne d'approvisionnement avaient forcé les constructeurs à couper leur production. »

C'est en Asie, qui représente les deux tiers de l'ensemble de la production des constructeurs japonais, que les effets de cette reprise se feront le plus sentir. Tout particulièrement, les automobiles constituent environ 3 % de l'activité économique globale du Japon, et l'augmentation du nombre de véhicules assemblés devrait ajouter 1,5 point de pourcentage annualisé à la croissance économique du pays au troisième trimestre.

Les répercussions seront encore plus grandes en Thaïlande, où le secteur automobile représente 15 % de l'activité industrielle et 6 % du PIB. De plus, les constructeurs japonais comptent pour 85 % de toute la production de véhicules en Thaïlande. Selon la fédération thaïlandaise des industries, le plus important constructeur japonais a repris la production fin mai et a produit à 90 % de sa capacité pendant tout le mois de juin. D'autres constructeurs japonais ont aussi repris leur production en Thaïlande plus tôt ce mois-ci. Il en résulte que, de juin à août, le nombre de véhicules assemblés en Thaïlande devrait bondir de 30 % comparativement à la période comprise entre mars et mai. L'auteur du rapport estime que cette reprise de l'activité des chaînes d'assemblage ajoutera au moins 5 points de pourcentage annualisés à la croissance du PIB thaïlandais au troisième trimestre, contribution la plus forte dans le monde entier.

En Amérique du Nord, les constructeurs se préparent aussi à augmenter leur production du troisième trimestre de 18 % comparativement à il y a un an, ce qui représente une accélération notable relativement au ralentissement de la période avril-juin. En effet, les interruptions de la chaîne d'approvisionnement avaient limité la production nord-américaine à un taux annuel de seulement 12,4 millions d'unités, comparativement à 13,3 millions d'unités au cours des premiers mois de 2011. Nous croyons que la production nord-américaine de véhicules au troisième trimestre grimpera à quelque 14,0 millions d'unités annualisées, niveau le plus élevé depuis le milieu de 2008, avant la chute brutale de l'activité économique un peu plus tard la même année.

« Ce sont les usines canadiennes qui bénéficieront le plus de cette augmentation de la production entre juillet et septembre », note M. Gomes. « La production de véhicules au Canada devrait bondir de 21 % d'une année sur l'autre au troisième trimestre, comparativement à un faible gain de 3 % au cours du premier semestre de 2011. Cette bonne performance s'explique par le fait que deux grands constructeurs japonais comptent normalement pour 36 % de la production totale de véhicules au Canada, part beaucoup plus importante que celle qu'ils obtiennent aux États-Unis ou au Mexique. Néanmoins, l'augmentation de la production sur l'ensemble de la région ajoutera environ un point de pourcentage annualisé à la croissance globale du PIB nord-américain au troisième trimestre.

« En plus de l'accélération de la production en Amérique du Nord en vue de reconstituer le plus rapidement possible leurs stocks, les constructeurs japonais y relocalisent une plus grande part de leurs activités d'assemblage de véhicules puisque la vigueur du yen entrave la compétitivité de leurs exportations depuis le Japon. En outre, ils désirent diversifier leur production puisque l'approvisionnement à court terme en électricité au Japon pose des problèmes », conclut M. Gomes.

L'Europe enfin, tout particulièrement le Royaume-Uni et la République tchèque, tirera aussi parti de l'augmentation de la production de véhicules japonais au troisième trimestre. La forte demande mondiale pour les modèles de luxe européens sera cependant le moteur principal d'une augmentation de 5 % d'une année sur l'autre de la production de véhicules dans l'ensemble de la région.

Études économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

SOURCE Banque Scotia - Rapports Economiques

Renseignements :

Carlos Gomes, Études économiques Scotia, 416-866-4735, carlos_gomes@scotiacapital.com; Patty Stathokostas, Relations avec les médias, Banque Scotia, 416-866-3625, patty_stathokostas@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports Economiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.