Prolifération des algues bleues - 113 LACS TOUCHES ET LA MINISTRE BEAUCHAMP REFUSE TOUJOURS D'INTERVENIR



    QUEBEC, le 16 août /CNW Telbec/ - Le député de Verchères et porte-parole
du Parti Québécois en matière d'environnement, monsieur Stéphane Bergeron,
juge maintenant irresponsable l'attitude de la ministre de l'Environnement
concernant la prolifération des algues bleues.
    "La ministre Beauchamp a candidement reconnu la justesse et la pertinence
des premières mesures que le Parti Québécois a proposées la semaine dernière
pour lutter contre les algues bleues, mais elle refuse toujours de les mettre
en oeuvre. Or, pendant qu'elle tergiverse, la situation continue de se
détériorer. Ce matin, le summum est atteint : le fond du fleuve Saint-Laurent
serait lui aussi affecté. Ce n'est pas par sa tournée de sensibilisation que
la ministre va régler le problème. Les Québécois sont déjà sensibilisés; ils
veulent des résultats", a déclaré M. Bergeron.
    "Nous en sommes maintenant à 113 lacs touchés par la prolifération
d'algues bleues, a-t-il poursuivi, et qui sait quand cela s'arrêtera-t-il.
Pendant ce temps, la ministre discute, se promène mais agit peu. Pourquoi ne
pas commencer par mettre en oeuvre les mesures que nous avons déjà proposées
et qu'elle a pourtant accueillies favorablement ?, se demande Stéphane
Bergeron. Les algues bleues n'attendront pas le rendez-vous stratégique de la
ministre, prévu pour septembre, pour se résorber", a-t-il poursuivi.
    Le député de Verchères a également émis des réserves à l'égard de cette
idée avancée par la ministre, à l'effet de soutenir financièrement les
propriétaires riverains, que d'aucuns estiment déjà privilégiés de pouvoir
vivre près d'un lac. "Elle doit préciser sa pensée quant à la responsabilité
individuelle et le bien commun. Son prédécesseur, lui, n'avait pas manqué de
pointer publiquement les gens vivant près des cours d'eau, en leur imputant la
responsabilité de la dégradation des plans d'eau", a rappelé M. Bergeron.
    Le porte-parole du Parti Québécois déplore le manque de leadership du
gouvernement libéral, qui avait promis un plan d'intervention bien organisé et
qui, finalement, n'a toujours rien de concret à soumettre. "Ce gouvernement
persiste dans sa mauvaise habitude de ne rien faire pour régler les problèmes,
comme s'il croyait que le temps seul allait arranger les choses. La
prolifération des algues bleues défraie les manchettes depuis plus d'un an.
Hélas, la situation à laquelle nous sommes présentement confrontés était
hautement prévisible. La tournée de la ministre et les propos qu'elle tient
depuis le début témoignent d'une seule chose: son gouvernement ne sait pas
comment s'y prendre pour faire face à cette problématique. Quant à l'ADQ,
faut-il se surprendre qu'ils n'ont rien à proposer ? ", a conclu Stéphane
Bergeron.
    -%SU: ENV
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.