Présomptueux et débordés - notre santé est-elle en danger?

Une étude de la Financière Sun Life montre que près de 4 Québécois sur 10 ne font pas de leur santé une priorité

MONTRÉAL, le 18 janv. /CNW/ - Selon les résultats de l'indice de mieux-être des Canadiens Sun Life(MC), la santé n'est pas en tête de la liste des priorités de près de 4 Québécois sur 10 (38 pour cent), et, dans certains cas, elle n'y figure tout simplement pas. Ce n'est pas tous les jours que nous voyons les mots présomptueux et débordés associés au thème de la santé; c'est pourtant ce qui est ressorti de notre étude sur le mieux-être.

Que veut-on dire par présomptueux et débordés?

Après analyse des données recueillies, nous avons pu établir des comportements types, ou profils de santé, en fonction du niveau de santé des répondants et de leur attitude à l'égard d'un mode de vie sain. Les comportements semblables ont été regroupés à l'intérieur d'un même profil, et tous les profils sont très différents les uns des autres.

Un certain nombre de tendances se sont dégagées de l'étude, occasionnant de sérieuses préoccupations sur le plan de la santé. Les répondants classés dans la catégorie des "débordés" étaient moins disposés que les autres à suivre un mode de vie sain, à créer un plan de mise en santé et à le maintenir, et à faire tout leur possible pour améliorer leur santé au maximum. En période de stress, ces personnes ont affirmé avoir tendance à adopter de mauvaises habitudes, comme privilégier la restauration rapide ou les mets pour emporter, sauter un repas, réduire leurs heures de sommeil ou mettre de côté leurs activités physiques.

À l'opposé, la catégorie des "présomptueux" regroupe des personnes affichant un comportement moyen sur le plan de la santé, mais qui perçoivent leur santé comme étant supérieure à la moyenne. Ce qui nous préoccupe, toutefois, c'est que même la moyenne n'est pas un résultat optimal, puisque la plupart des Québécois (64 pour cent) ont déclaré avoir au moins trois mauvaises habitudes de santé. Comme ils pensent être en santé, les présomptueux ne prennent pas les mesures nécessaires pour demeurer en santé.

"Nous constatons qu'un grand nombre de Québécois accordent beaucoup d'importance à leurs objectifs personnels et professionnels, mettant de côté la gestion de leur santé, ou la négligeant tout simplement, a affirmé Isabelle Hudon, présidente, Financière Sun Life, Québec. Il est donc important que nous trouvions des solutions afin de remettre nos priorités à leur place. Les résultats de cette étude sont inquiétants, puisque les mauvaises habitudes de vie entraînent manifestement des risques pour la santé qui ont des incidences sur chacun d'entre nous - en tant que personnes et familles, employés ou employeurs, et en tant que contribuables."

Profils de santé*

Selon les résultats de l'indice de mieux-être des Canadiens Sun Life(MC), les Québécois se répartissent en cinq grands profils de santé qui reflètent leurs comportements et leur perception en ce qui a trait à leur santé : présomptueux, débordé, champion santé, résilient et intimidé.

Présomptueux - 23 pour cent

Les présomptueux considèrent que leur état de santé est très bon et ne se préoccupent pas de leur santé future. Toutefois, leurs comportements et leur motivation ne correspondent pas nécessairement à leur vision optimiste. Ils risquent de négliger de prendre les habitudes saines qui leur permettraient de demeurer en santé au fil du temps.

Débordé - 15 pour cent

Pour nombre de personnes de ce groupe, l'adoption de comportements sains se trouve à la toute fin d'une longue liste de priorités, notamment les obligations professionnelles et familiales. Les principaux obstacles invoqués pour expliquer pourquoi il est difficile d'acquérir des habitudes plus saines sont le manque de connaissances, de temps et d'argent.

Champion santé - 23 pour cent

Les champions santé accordent une grande importance au maintien d'un style de vie sain. Ils assument l'entière responsabilité de leur santé et font le nécessaire pour adopter les comportements appropriés. Il est important de noter que les champions santé affirment ne pas "faire cavalier seul" : ils signalent qu'ils peuvent compter sur du soutien pour réussir à avoir un style de vie sain.

Résilient - 22 pour cent

Les résilients considèrent qu'il est important d'avoir un style de vie sain et se montrent motivés à adopter des comportements sains. Toutefois, en raison d'un état de santé préexistant, il leur est difficile de mener le style de vie sain qu'ils souhaitent. Même s'ils semblent vouloir prendre les mesures adéquates, ils ont de la difficulté à le faire en raison de leur état de santé actuel.

Intimidé - 16 pour cent

Les comportements déclarés par le groupe des intimidés indiquent qu'ils sont en moins bonne santé que la moyenne, mais la différence est minime. Cependant, ils ont une perception de leur état de santé beaucoup plus négative. Ils ont le sentiment que leur santé ne repose pas uniquement sur eux, mais également sur du soutien externe. Les personnes appartenant à ce groupe aimeraient avoir du soutien, mais elles ne font pas toujours le nécessaire pour demander de l'aide.

"Évidemment, nous souhaitons que davantage de Québécois deviennent des champions santé, indique Isabelle Hudon. La difficulté consiste à trouver le soutien et les messages appropriés, tant pour les initiatives personnelles que pour les programmes en milieu de travail, afin d'amener les Québécois à adopter des comportements sains."

Qu'est-ce que cela signifie pour les Québécois?

Il est essentiel de comprendre l'effet que votre comportement a sur votre santé, ainsi que les mesures que vous pouvez prendre pour intégrer de façon durable des comportements sains dans votre vie :

    <<
    -   Premièrement, vous devez comprendre ce qui - pour vous - fait
        obstacle à un mode de vie sain. Est-ce le temps? la motivation?
        l'argent? Ou faudrait-il que vous examiniez de façon proactive votre
        santé et les risques qui vous guettent?
    -   Déterminez les mesures concrètes que vous pouvez prendre en vue
        d'éliminer ces obstacles.
    -   Munissez-vous ensuite d'un plan de mise en santé réaliste et
        personnalisé. Commencez par quelques petits changements que vous
        intégrerez à vos habitudes.
    -   Cherchez du soutien. Incluez les membres de votre famille et vos amis
        dans vos plans et permettez-leur de contribuer à votre réussite. Au
        boulot, vérifiez si des programmes de mieux-être en milieu de travail
        sont offerts.
    >>

Qu'est-ce que cela signifie pour les employeurs?

Comme les plus grands obstacles, pour bon nombre de Québécois, sont le temps, l'argent et la motivation, les employeurs sont très bien placés pour aider. Des solutions en matière de santé au travail peuvent encourager les employés à changer leurs habitudes grâce à de l'information ciblée, à un accès plus commode aux renseignements, à un environnement de travail positif et à des programmes parrainés par l'employeur.

De plus, en connaissant le "profil" global de son personnel, l'employeur peut offrir des programmes de santé et de mieux-être plus adaptés aux besoins des employés. Ces programmes sont bénéfiques autant pour les employés que pour les employeurs. Les employeurs qui ont mis en place des programmes hautement efficaces de mieux-être au travail ont obtenu des résultats supérieurs, de plus de 55 pour cent, à ceux de leurs concurrents, atteint un revenu moyen par employé plus élevé, et constaté une baisse des absences, des invalidités, du mouvement de personnel et des coûts médicaux annuels.(+)

Canada : profils de santé par région

    <<
    -   Le Canada atlantique détient le plus faible pourcentage de résidents
        (19 pour cent) dans la catégorie des présomptueux.
    -   Dans les Prairies, la catégorie des débordés retient une plus grande
        partie de la population (26 pour cent) que dans les autres régions.
    -   L'Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique ont le plus grand
        nombre de résidents dans la catégorie des présomptueux (23 pour
        cent).
    -   Le plus faible pourcentage de gens inscrits dans la catégorie des
        débordés (15 pour cent) se trouve au Québec.
    -   Les provinces de l'Atlantique, à égalité avec la Colombie-Britannique
        (25 pour cent), montrent un taux nettement supérieur de champions
        santé qu'ailleurs au Canada.

    Pour de plus amples renseignements :
    -   Les résultats de l'indice de mieux-être :
        www.sunlife.ca/ResultatsIndiceMieuxEtreCanadiens1.
    -   "Rapport de décembre 2010 sur l'indice de mieux-être des
        Canadiens" :
        www.sunlife.ca/RapportDecembre2010IndiceDeMieuxEtreDesCanadiens1
    >>

Évaluation des attitudes, des perceptions et des comportements des Canadiens en ce qui a trait à leur santé

L'indice de mieux-être des Canadiens Sun Life(MC) 2010 mesure les attitudes, les perceptions et les comportements des Canadiens en ce qui a trait à leur santé. Le résultat de cette première d'une série d'études est un indice global de 68,5 sur une échelle allant de 0 à 100. Une personne ayant obtenu un résultat élevé dans le cadre de l'indice de mieux-être des Canadiens Sun Life(MC) a également obtenu des résultats élevés pour chacun des éléments se rapportant à l'attitude, au comportement et à la perception en matière de santé.

L'indice global est établi à partir des résultats de trois sous-indices : l'indice de mieux-être - perception (résultat = 70,9), l'indice de mieux-être - attitude (résultat = 67) et l'indice de mieux-être - comportement (résultat = 67,7).

Pour en savoir plus au sujet de l'étude, visitez le www.sunlife.ca/IndiceDeMieuxEtreDesCanadiens1

Méthodologie

Il ne s'agit que de quelques-unes des conclusions d'une étude menée en ligne par Ipsos Reid pour le compte de la Financière Sun Life entre le 12 et le 26 octobre 2010, auprès de 3 989 Canadiens âgés de 18 à 80 ans. Cette étude a été réalisée au moyen du panel en ligne canadien d'Ipsos. L'échantillon est établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population adulte selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif. Pour un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés exacts à +/- 2 points de pourcentage, 19 fois sur 20, par rapport à ce qu'ils auraient été si l'ensemble des Canadiens adultes avaient été sondés. La marge d'erreur est plus élevée à l'intérieur des régions et pour d'autres sous-groupes de la population sondée. Ces données ont été pondérées sur le plan statistique de sorte que la composition de l'échantillon d'après la région, l'âge et le sexe reflète la population canadienne réelle, compte tenu des données recueillies à l'occasion du recensement de 2006. L'indice de mieux-être des Canadiens Sun Life(MC) est établi à partir des résultats d'une série de sous-indices portant sur l'attitude, la perception et le comportement, chacun étant déterminé sur une échelle allant de 0 à 100.

À propos de la Financière Sun Life

La Financière Sun Life, qui a été constituée en 1865, est une organisation de services financiers de premier plan à l'échelle internationale qui offre aux particuliers et aux entreprises une gamme diversifiée de services et de produits dans les domaines de l'assurance et de la constitution de patrimoine. Avec ses partenaires, la Financière Sun Life exerce aujourd'hui ses activités dans d'importants marchés du monde, notamment au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Irlande, à Hong Kong, aux Philippines, au Japon, en Indonésie, en Inde, en Chine et aux Bermudes. Au 30 septembre 2010, l'actif total géré des compagnies du groupe Financière Sun Life s'élevait à 455 milliards de dollars. Pour plus de renseignements, veuillez visiter le site www.sunlife.com.

Les actions de la Financière Sun Life inc. sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX), à la Bourse de New York (NYSE) et à la Bourse des Philippines (PSE) sous le symbole "SLF".

-----------------

* Le total n'est pas égal à 100 pour cent, les résultats ayant été arrondis

(+) Watson Wyatt Worldwide, 2009-2010, rapport Au travail!

SOURCE Financière Sun Life inc.

Renseignements : Renseignements pour les médias : Hélène Soulard, Directrice, communications, Financière Sun Life, Tél. : 514 866-3589, helene.soulard@sunlife.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.