Participation de Balcorp Limited à la mission commerciale en Inde

MONTRÉAL, le 31 janv. /CNW Telbec/ - À propos de la participation de Balcorp Limited à la mission commerciale en Inde organisée par le gouvernement du Québec et le Centre de commerce mondial de Montréal.

Baljit S. Chadha est arrivé à Montréal en 1973 en tant qu'étudiant universitaire. Diplômé de l'Université Concordia, il a fondé Balcorp en 1976, une entreprise d'import-export. Le siège social de Balcorp a toujours été situé à Montréal. La Société compte aujourd'hui des bureaux à New Delhi et à Mumbai, en Inde. Elle participe activement au commerce, entre autres, de minéraux, de produits alimentaires et de produits de l'aérospatiale et du biopharmaceutique.

Depuis plus de quinze ans, M. Baljit Chadha guide tous les efforts déployés pour multiplier les échanges commerciaux entre le Québec et l'Inde, et à cette fin, il a travaillé en collaboration avec tous les paliers gouvernementaux, prenant part aux négociations d'accords commerciaux. En 2006, il a représenté les intérêts de l'association des Manufacturiers et exportateurs du Québec à Kolkata où il a signé, au nom de l'organisme, un protocole d'entente avec la Confederation of Indian Industries. Il a également joué un rôle prépondérant dans l'ouverture du Consulat général du Canada à Chandigarh. Il a lui-même participé, ou a délégué un représentant, à bon nombre de missions commerciales organisées par ces gouvernements.

Dans le contexte de la mission commerciale actuelle, M. Chadha a délégué M. Harshal Owalekar, un diplômé universitaire de 28 ans qu'il a embauché il y a trois mois pour voir au développement économique de son entreprise. La participation de Balcorp à cette mission comporte deux volets : le premier vise à offrir un appui au gouvernement du Québec et aux gens d'affaires du Québec lors de leurs rencontres avec leurs homologues indiens, tandis que le deuxième a pour but de favoriser le développement économique de l'entreprise en tissant des liens nouveaux entre le Québec et l'Inde. Il n'existe aucun lien entre cette mission commerciale et les négociations en cours concernant Mine Jeffrey.

Quant aux négociations relatives à la garantie de prêt de 58 millions $ pour Mine Jeffrey :

Mine Jeffrey éprouve des difficultés financières depuis plusieurs années. Pour se refaire une santé financière, l'entreprise doit convertir son exploitation à ciel ouvert en une exploitation souterraine afin d'accroître ses exportations, une transformation qui nécessite des investissements. Il y a environ un an, le gouvernement a offert un prêt de 58 M$ à Mine Jeffrey, à la condition que les propriétaires actuels parviennent à recueillir 15 M$. N'ayant pas réussi à recueillir la somme requise, leur entreprise était acculée à la faillite. Jusqu'à ce moment-là, M. Chadha n'était pas au courant des détails relatifs à cette situation.

Balcorp est un client de Mine Jeffrey depuis plus de 15 ans. Au cours de l'été 2010, M. Chadha a été informé du risque que Mine Jeffrey ait à déposer son bilan. Convaincu du potentiel futur du chrysotile sur le marché mondial, M. Chadha a estimé qu'il était en mesure de réunir un groupe d'investisseurs internationaux pour acquérir la mine. Ce n'est qu'à ce moment-là que M. Chadha a été présenté au gouvernement du Québec par Mine Jeffrey comme le nouveau propriétaire de l'entreprise avec qui le gouvernement devait poursuivre les négociations.

Plutôt que d'obtenir un prêt direct du gouvernement, le consortium a convenu que le gouvernement lui accorderait 58 M$ en garantie de prêt qui proviendraient d'une banque privée. Le consortium a proposé également d'investir jusqu'à 25 M$ de ses propres fonds dans l'entreprise, plutôt que les 15 M$ requis à l'origine, une somme qu'il risque de perdre si la mine devait fermer. Il s'agit d'un bien meilleur arrangement pour le gouvernement comparativement à l'offre initiale faite à Mine Jeffrey. Une entente n'a pas encore été conclue compte tenu du fait qu'elle est subordonnée au processus normal d'approbation et de diligence raisonnable quant à la solidité financière et à la rentabilité du projet.

Par ailleurs, il est vrai que M. Baljit Chadha a été l'hôte d'un événement organisé pour le Parti libéral du Québec en septembre 2009, tel que l'a confirmé un représentant du Parti. L'événement a eu lieu un an avant que M. Chadha ne prenne connaissance de la fermeture imminente de la mine. Les deux événements ne sont liés d'aucune façon.

« Balcorp joue un rôle important sur la scène économique du Québec depuis trois décennies. Je me suis vivement engagé pendant ces années à tisser des liens économiques solides entre le Québec et l'Inde, qui se classe au deuxième rang des économies mondiales en forte croissance. Le consortium que je représente est disposé à investir dans l'avenir du Québec. Nous croyons fermement que nous pouvons transformer Mine Jeffrey en une entreprise prospère », a conclu M. Chadha.

SOURCE Mine Jeffrey

Renseignements :

Guy Versailles, ARP
514-744 2142 OU 514-386 9774
versailles@versaillescom.com

Profil de l'entreprise

Mine Jeffrey

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.