Parc national des îles-de-Boucherville - 18 000 citoyens demandent la protection de l'île Charron



    MONTREAL, le 29 août /CNW Telbec/ - La pétition lancée par Nature
Québec / UQCN, le CRE Montréal et le CRE Montérégie il y a quelques semaines
pour inviter la population à appuyer la demande de protection intégrale de
l'île Charron est un franc succès : près de 18 000 signatures recueillies à ce
jour ! Cela prouve que les citoyens ont à coeur la conservation de cet espace
naturel qui est actuellement menacé par un projet immobilier de 2 500 condos
et maisons de ville.
    Rappelons que le terrain en question occupe le quart de l'île Charron. Il
est directement adossé au Parc national des îles-de-Boucherville. Celui-ci est
le troisième parc provincial en importance pour le nombre annuel de visiteurs
journaliers, derrière les parcs Oka et Orford.
    Avant d'être vendu à un promoteur immobilier, le terrain d'une superficie
de 24 hectares, appartenait à Desjardins Sécurité financière. "24 hectares
c'est beaucoup quand on sait que le parc des îles-de-Boucherville ne possède
que 18 hectares de boisé" souligne André Portier, Directeur général du Conseil
régional de l'environnement de Montréal.
    Une grande portion de ce terrain est occupée par une forêt dominée par
des peupliers à feuilles deltoides. On y retrouve aussi des frênes rouges, des
ormes d'Amérique et des saules noirs. "De plus, la rareté des zones boisées
dans le corridor du fleuve Saint-Laurent lui confère un grand potentiel
d'utilisation comme refuge pour les oiseaux, qu'ils soient migrateurs ou
nicheurs. Beaucoup d'espèces y ont d'ailleurs été observées" renchérit Jean
Hubert, porte-parole de Nature Québec / UQCN.
    Les 13 signataires(1), qui ont interpellé en juin dernier par lettre
ouverte la ministre de l'Environnement, du Développement durable et des Parcs,
madame Line Beauchamp, le président du Mouvement Desjardins, monsieur Alban
D'Amours et le maire de Longueuil, monsieur Claude Gladu, n'ont reçu à ce jour
aucune réponse à leur demande de protéger ce milieu naturel.
    Au nom des organismes, des 18 000 citoyens préoccupés par la sauvegarde
de l'île Charron et de l'ensemble des Québécois préoccupés par la protection
des espaces naturels, Richard Marois, président du Conseil régional de
l'environnement de la Montérégie, affirme que "nous allons continuer nos
démarches pour s'assurer que ce milieu naturel, non seulement, ne soit plus
menacé par un développement immobilier mais fasse l'objet d'une protection
perpétuelle par son versement intégral au parc des îles-de-Boucherville".

    La population peut encore signer la pétition à l'adresse suivante :
www.cremtl.qc.ca

    
    (1) Gérard Beaudet, Claude Beaulac, Josée Blanchette, Dinu Bumbaru,
        Francine Gadbois, Steven Guilbault, Florence Junca Adenot, Laurent
        Lepage, Richard Marois, Tommy Montpetit, Robert Perreault, Paul Piché
        et Denis Plante.
    




Renseignements :

Renseignements: Mylène Bergeron, Nature Québec/UQCN, (418) 648-2104,
poste 2074; Coralie Deny, CRE-Montréal, (514) 842-2890, poste 225; André
Porlier, CRE-Montréal, (514) 842-2890, poste 224; Richard Marois,
CRE-Montérégie, (450) 446-0662

Profil de l'entreprise

Nature Québec

Renseignements sur cet organisme

CONSEIL REGIONAL DE L'ENVIRONNEMENT DE LA MONTEREGIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.