Merck Canada investit 5 millions de dollars dans le Consortium québécois sur la découverte du médicament pour soutenir la recherche biopharmaceutique

MONTRÉAL, le 26 janv. /CNW Telbec/ - Merck Canada a renouvelé son partenariat avec le Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM) en investissant 5 millions de dollars sur cinq ans dans l'organisme, afin qu'il puisse continuer à soutenir la recherche biopharmaceutique au Québec.

Merck est l'un des membres fondateurs du CQDM, un organisme sans but lucratif qui s'est donné pour mission l'identification, le financement et le soutien des projets de recherche en collaboration axés sur la technologie qui permet la découverte et le développement de médicaments. Il favorise les synergies entre le monde académique et l'industrie biopharmaceutique en créant un réseau d'échanges et de coopération pour la recherche menée dans les universités, les hôpitaux et dans les sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques.

Selon Max Fehlmann, président-directeur général du CQDM, « ce nouvel investissement de la part de Merck est une contribution vitale qui permettra au CQDM de poursuivre sa mission de soutien à la recherche biopharmaceutique de premier plan qui est menée au Québec. Nous pourrons ainsi faire la promotion du développement des technologies qui mèneront à d'importantes nouvelles découvertes, pour le bienfait des patients. »

Cet investissement s'inscrit dans le cadre de la promesse faite par Merck en 2010 d'investir 100 millions $ sur cinq ans dans la recherche biopharmaceutique et les programmes de développement avec des sociétés et des établissements d'enseignement du Québec.

« Merck est heureuse de renouveler son importante collaboration avec le CQDM avec cet investissement majeur, a annoncé Carlos Dourado, président de Merck Canada. Le CQDM joue un rôle vital en facilitant la collaboration constructive entre les chercheurs en biopharmaceutique au Québec afin que tous ceux qui sont impliqués puissent obtenir le maximum en retour de leur investissement dans la recherche et le développement. Il s'agit d'un facteur clé dans la promotion du Québec en tant que centre majeur de recherche biopharmaceutique en Amérique du Nord. »

A propos du Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM)

Le CQDM est un organisme à but non lucratif qui a pour mission d'identifier, de financer et de soutenir des projets de recherche réalisés en partenariats entre le secteur public des milieux universitaire et hospitalier et le secteur privé des biotechnologies et des sociétés de recherche sous contrat (CRO). Les projets de recherche financés par le CQDM visent le développement d'outils ou de technologies habilitantes permettant de faciliter et d'accélérer le processus de découverte de médicaments. www.cqdm.org

À propos de Merck

Aujourd'hui, Merck travaille afin d'aider le monde à vivre mieux. Merck est un chef de file mondial du domaine de la santé avec une gamme diversifiée de médicaments d'ordonnance, de vaccins, de produits de santé animale et de produits grand public. Au Canada, Merck commercialise plus de 530 produits pharmaceutiques, grand public et de santé animale et la société est un chef de file dans des domaines aussi nombreux que variés, comme la cardiologie, l'immunologie, les maladies infectieuses, les maladies respiratoires, les vaccins, la santé des femmes et la protection solaire. Elle se consacre également à étendre sa gamme de produits à des domaines tels que la virologie, l'oncologie et le diabète.

Merck est l'un des 25 plus importants investisseurs en recherche et développement au Canada, ayant investi 95,4 millions de dollars en 2009. Merck a aussi une usine de fabrication au Québec où sont produites près de 35 millions d'unités, notamment pour les marques Claritin et Aerius. Sise à Montréal (Québec), la société Merck compte plus de 1 600 employés au Canada. Pour de plus amples renseignements à propos de nos activités au Canada, visitez le site www.merck.ca.

Déclarations prospectives

Ces renseignements contiennent des « déclarations prospectives » (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act de 1995 des États­Unis. Ces déclarations peuvent comprendre, entre autres, des déclarations sur les avantages de la fusion entre Merck et Schering­Plough, dont notamment les résultats financiers et d'exploitation futurs et les projets, objectifs, attentes et intentions de l'entreprise combinée, ainsi que d'autres considérations ne constituant pas des faits avérés. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles des directions de Merck et de Schering­Plough et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Les résultats réels peuvent différer de ceux que décrivent les déclarations prospectives.

Les facteurs suivants, entre autres, pourraient entraîner un écart entre les résultats réels et les déclarations prospectives : la possibilité de voir les synergies attendues de la fusion entre Merck et Schering­Plough ne pas se concrétiser du tout ou au cours de la période espérée, en raison, entre autres, des effets de la réglementation de l'industrie pharmaceutique ou d'une loi en instance susceptible d'avoir des conséquences pour cette dernière; le risque d'une intégration décevante des deux entreprises; une interruption de la fusion ayant pour effet de rendre difficile la poursuite de relations commerciales ou opérationnelles; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; la dépendance à l'égard de l'efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; le risque lié à l'évolution de la réglementation et des politiques de santé aux États­Unis et dans le monde, ainsi que le risque de faire l'objet d'actions judiciaires ou de mesures réglementaires. 

Merck ne s'engage aucunement à publier des mises à jour de ses déclarations prospectives à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou de quelque fait que ce soit. D'autres facteurs susceptibles d'entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2008 de Merck établi sur le document Form 10­K, le rapport trimestriel de Schering-Plough établi sur le document Form 10-Q pour le trimestre ayant pris fin le 30 septembre 2009, sur la circulaire de sollicitation de procurations déposée par Merck le 25 juin 2009 et sur les autres documents déposés par les deux sociétés auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov).

SOURCE MERCK

Renseignements :

Marc Osborne  
MERCK  
514 428-3275         
Jade Lavallée-Labossière/Géraldine Eckert
HKDP Communications et affaires publiques
514 395-0375, ext 224 et 234

Profil de l'entreprise

MERCK

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.