Lock out au Journal de Montréal - La balle est dans le camp politique

MONTRÉAL, le 24 janv. /CNW Telbec/ - Le lock-out au Journal de Montréal entre aujourd'hui dans sa troisième année, sans perspective de règlement prochain. C'est en soi la preuve du laxisme de tous les gouvernements qui ont refusé au fil des ans d'imposer des règles pour freiner la concentration de la presse. Au contraire, ils l'ont encouragée. Elle semble aujourd'hui devenue un monstre hors contrôle.

C'est la concentration de la presse qui permet au conflit au Journal de Montréal de perdurer. Le contenu des nombreux médias de Quebecor, transitant via l'agence QMI ou produit par celle-ci, peut remplir à rabais des pages et des pages du Journal de Montréal, en toute légalité. Quebecor compte beaucoup d'excellents journalistes dans ses autres médias. Ils se retrouvent eux-mêmes coincés par le conflit et dans l'impossibilité d'empêcher que leur travail n'alimente le quotidien en lock out.

Le public, qui ignore souvent l'existence même du conflit de travail, n'y voit pas de différence et continue à lire le quotidien qu'il a toujours lu. Mais la diversité de l'information en est la grande perdante. Ce principe fondamental pour la vie démocratique ne se mesure pas en nombre de lecteurs.

Dans les conditions légales actuelles, un groupe de presse qui mise sur une stratégie de forte convergence, comme Quebecor, peut tout simplement ignorer ses journalistes et poursuivre ses affaires comme s'ils n'existaient pas. Le lock out est l'outil pour imposer un nouveau modèle d'affaires qui brise toute prétention d'une certaine influence des journalistes sur la production de l'information.

Cet état de fait est inquiétant pour la société dans son ensemble. Les dirigeants de tels groupes de presse peuvent exercer un pouvoir qui ne tolère aucun contre pouvoir. Elle met entre les mains de quelques dirigeants un pouvoir illimité.

La concentration du pouvoir d'informer dans si peu de mains exige au contraire que les journalistes puissent faire contrepoids et défendre avec des chances de succès les valeurs journalistiques et la déontologie propre au journalisme.

Le Journal de Montréal, en se retirant en juin dernier du Conseil de presse, a démontré qu'il n'entend pas tolérer de regard critique sur ses agissements de ce côté-là non plus.

Il est inacceptable pour la société que le groupe de presse qui contrôle 40% de l'information au Québec réussisse à abattre le contrepoids nécessaire qu'est le pouvoir collectif de ses journalistes et qu'il récuse cet autre contrepoids qu'est le Conseil de presse.

La commission parlementaire sur le lock out au Journal de Montréal qui amorce ses travaux le 1er février, sera l'occasion de se pencher sur des aspects techniques du Code du travail comme la notion d'«établissement». Mais elle ne pourra faire l'économie d'une réflexion sur l'utilité de ce concept dans le contexte de groupes de presse tellement intégrés qu'ils fonctionnent comme un seul et même média.

S'il est vrai que d'autres groupes de presse pratiquent aussi la convergence, ils le font dans un contexte de paix sociale entre l'employeur et les employés, d'une part. D'autre part, les effets de la convergence se font ressentir davantage au sein de Quebecor que dans les autres groupes de presse, en raison du poids démesuré du conglomérat.

La balle est clairement dans le camp politique, qui doit protéger les équilibres menacés au sein de médias entre les journalistes et quelques dirigeants omnipotents, qui pourraient être tentés d'utiliser leurs médias convergents pour faire valoir des intérêts privés ou des causes particulières.


SOURCE FEDERATION PROFESSIONNELLE DES JOURNALISTES DU QUEBEC

Renseignements :

Source : Brian Myles, président, cell. 514 262-2860
FPJQ : 514 522-6142


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.