Le surtemps doit être payé à temps



    YELLOWKNIFE, le 15 août /CNW Telbec/ - Les membres de l'Alliance de la
Fonction publique du Canada (AFPC) qui travaillent au Bosco Homes Trailcross
Center, à Fort Smith (T.N.-O.), ont été illégalement mis en lockout parce
qu'ils demandaient que leurs heures supplémentaires soient payées en temps
opportun, a indiqué le Syndicat des travailleurs du Nord (STN). Présentement,
ces employés ne peuvent toucher cet argent qu'à la fin de l'année financière.
Or le Centre doit à son personnel entre 2 000 $ et 10 000 $ en temps
supplémentaire.
    "Cette situation est tout à fait inacceptable et nous allons faire tout
ce que nous pouvons pour y remédier", a déclaré Gayla Wick, première
vice-présidente du STN, dans le cadre d'une manifestation d'appui aux
travailleuses et travailleurs en lockout, tenue aujourd'hui à Yellowknife.
    Les travailleuses et travailleurs en question sont sans contrat de
travail depuis 17 mois, mais ce n'est pas faute d'avoir essayé de négocier une
nouvelle convention collective. Le paiement des heures supplémentaires est
l'un des principaux points en litige à la table de négociation. On demande en
effet systématiquement au personnel d'effectuer plus de 10 heures de temps
supplémentaire par semaine. La direction souhaite continuer à payer les heures
supplémentaires une fois l'an, mais le personnel exige l'établissement d'un
calendrier de paiement.
    Selon Wick, il est inacceptable de demander à ces travailleuses et
travailleurs d'attendre une année entière avant de toucher l'argent qu'ils ont
gagné. Elle est d'avis qu'en retardant le paiement des heures supplémentaires,
la direction obtient une sorte de subvention provisoire pour financer les
activités du Centre. "Nos membres rendent des services très importants aux
enfants du Nord et à leurs familles. Leurs salaires sont déjà très faibles et
il est injuste de leur demander de subventionner le Centre. Ils ont droit à un
calendrier de paiement des heures supplémentaires."
    Jean-François Des Lauriers, vice-président exécutif régional de l'AFPC,
Nord, pense qu'il est temps que le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
finance adéquatement des organisations sans but lucratif comme le Bosco Homes
Trailcross Center.
    "Nos membres ont à coeur d'offrir d'excellents services aux enfants,
a-t-il expliqué. Ils ne devraient cependant pas avoir à le faire contre un
salaire insuffisant."
    Les travailleuses et les travailleurs demandent aussi à être rémunérés
pour toutes les heures qu'ils effectuent. Ils veulent par ailleurs que les
articles du Code canadien du travail portant sur le harcèlement sexuel et le
congé de soignant soient intégrés à leur convention collective.
    L'AFPC a déposé une plainte auprès du Conseil canadien des relations
industrielles le 8 août 2007 pour protester contre les mesures prises par le
Bosco Homes Trailcross Center.




Renseignements :

Renseignements: Barbara Wyness, Syndicat des travailleurs du Nord, (867)
873-5668, poste 225


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.