LE SUICIDE N'EST NI UNE OPTION, NI UN SECRET À GARDER!

Jeunesse, J'écoute manifeste son appui à la campagne de sensibilisation annuelle de l'Association québécoise de prévention du suicide

MONTRÉAL, le 26 janv. /CNW/ - Du 31 janvier au 5 février 2011, Jeunesse, J'écoute souligne la 21e semaine québécoise de la prévention du suicide. Les intervenants professionnels du service de consultation pour les jeunes envoient un message de solidarité aux jeunes et aux familles, en leur rappelant qu'il existe des ressources pour aider les jeunes à passer au travers de périodes difficiles. Peu importe l'heure du jour ou de la nuit, Jeunesse, J'écoute est à l'écoute des jeunes, et devient souvent le premier pas vers l'identification de ressources appropriées dans leur communauté.

« En 2010, 3% des interventions faites par les intervenants étaient des questions sur le thème du suicide, ce qui représente près de 6800 appels de jeunes Canadiens.  C'est beaucoup! Mais heureusement que JJ est là… Nous voulons soutenir les jeunes dans leurs démarches visant à trouver une autre option par rapport à la grande souffrance qu'ils vivent » confie Alain Johnson, directeur des services cliniques en français chez Jeunesse, J'écoute. Bien que le taux de suicide au sein de la population ait connu une diminution depuis les dix dernières années (baisse de 12 % chez les garçons de 15 à 19 ans et de 7 % chez les filles du même âge, données de l'Institut national de santé publique du Québec), le phénomène reste préoccupant.

Jeunesse, J'écoute estime que pour freiner l'attrait de cette déchirante option chez les jeunes, il faut être en mesure de reconnaître les signes de détresse d'un proche. Un jeune qui évite les activités sociales et qui a tendance à s'isoler, qui démontre des signes de désespoir ou de dépression : insomnie, retrait social, perte d'appétit, perte d'intérêt pour les activités qu'elle aime habituellement faire; qui croit être un poids pour son entourage, ou qui affiche une insouciance inhabituelle peut être en proie à des idées suicidaires.

Jeunesse J'écoute croit que lorsqu'un jeune n'a pas l'air d'aller bien, il faut prendre le temps de discuter avec lui de ses sentiments, et l'aider à trouver les ressources qui l'aideront à s'en sortir. Il existe plusieurs manières d'assister un jeune qui a des idées noires :

  1. Tenter de s'informer des événements récents dans sa vie qui pourraient déclencher ce genre de sentiments, et l'encourager à exprimer librement ce qu'il ressent, sans le juger ou minimiser ses problèmes.
  2. Ne pas garder le secret : lorsqu'un jeune se voit confié des projets de suicide par un de ses amis, il devrait absolument en parler à un adulte en qui il a confiance, qui pourra à son tour aidé le jeune qui souffre.  
  3. Appeler une ligne d'écoute qui aidera à trouver les ressources appropriées. Jeunesse, J'écoute est disponible 24/7 pour les jeunes, peu importe la nature de leurs problèmes.

Message publié sur la page Pose ta question en ligne du service de consultation de Jeunesse, J'écoute, édité pour respecter l'anonymat du jeune en question

            Ça fait deux ans que je suis venu ici et en parler pour la première fois, me vider le cœur. Vous m'avez donné de bonnes informations et vous m'avez fait sentir que je méritais d'avoir de l'aide! Je suis allé voir une intervenante de mon école et elle m'a dirigé vers un organisme de ma communauté. Elle a tout arrangé pour moi et je vois toujours le même thérapeute depuis. Ça reste encore un travail difficile, mais je suis maintenant capable de fonctionner et je suis heureux. 1000000000 millions de mercis à vous!!!!!!!!!    

L'essentiel, c'est qu'« Il faut briser le silence dans ce genre de situations. Le suicide, ce n'est pas une option, et ce n'est pas un secret à garder», lance Alain Johnson.

À propos de Jeunesse, J'écoute :

Jeunesse, J'écoute est le seul service pancanadien de consultation par téléphone et en ligne destiné aux jeunes. Le service est gratuit, anonyme et confidentiel. Les intervenants sont des professionnels disponibles à toute heure du jour ou de la nuit, 365 jours par année, afin d'aider les jeunes, quelle que soit la gravité de leur problème. En tant qu'organisme caritatif, Jeunesse, J'écoute dépend du soutien de particuliers et d'entreprises pour garantir la survie de ce service essentiel. Pour de plus amples informations sur les services offerts par Jeunesse, J'écoute, visitez, www.jeunessejecoute.ca

Devenez fan de Jeunesse, J'écoute en visitant la page Facebook de l'organisme http://www.facebook.com/Jeunessejecoute

SOURCE Jeunesse, J'écoute

Renseignements :

Contact média : Deborah Jussome, (514) 273-7007 poste 8217, Cellulaire: (514) 217-4262
Courriel : Deborah.Jussome@jeunessejecoute.ca

Profil de l'entreprise

Jeunesse, J'écoute

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.