Le Regroupement pour l'usage sécuritaire, responsable et contrôlé de la fibre chrysotile demande au Collège des médecins de ne pas intervenir dans le dossier de la réouverture de Mine Jeffrey

MONTRÉAL, le 11 janv. /CNW Telbec/ - Réagissant à la lettre, rendue publique récemment, de la part de certains médecins en faveur d'un bannissement global de l'amiante dans laquelle ils demandent au Collège des médecins d'intervenir pour empêcher la réouverture de la mine d'extraction du chrysotile d'Asbestos, le Regroupement pour l'usage sécuritaire, responsable et contrôlé de la fibre chrysotile1 a fait parvenir au président du Collège, Dr Charles Bernard la lettre suivante :

« Nous avons appris que le lobby anti-amiante, dont certains médecins font partie, a demandé que le Collège s'implique dans le dossier du chrysotile. Cette demande a fait les manchettes des journaux en fin de semaine.

Le Collège des médecins, traditionnellement, à notre connaissance, a toujours su évaluer froidement tous les aspects, les tenants et les aboutissants de tout dossier qui lui est adressé, avant de prendre position officiellement. Il a aussi su tenir compte des avantages et des inconvénients qui façonnent les sujets à traiter et à juste titre ne s'est jamais désintéressé d'autres aspects comme l'emploi, le développement économique du Québec et celui de nos régions. Il ne s'est surtout pas prêté à des pressions indues et refuse d'appuyer une perception, même si elle est populaire.

Le lobby anti-amiante milite depuis des années pour un bannissement global du chrysotile dans le monde. De façon plus particulière, il s'est adressé avec acharnement au Canada, mais plus récemment au Québec. Son objectif est de mettre le maximum de pression pour empêcher le gouvernement de donner suite à la garantie de prêt qui permettrait d'ouvrir la Mine Jeffrey d'Asbestos.

Leur demande auprès de votre organisme a pour but de se donner une meilleure crédibilité, d'accréditer leur thèse et d'obtenir votre appui à leur cause. Au Québec, le Regroupement pour l'usage sécuritaire, responsable et contrôlé de la fibre chrysotile a fait connaître clairement  sa position à ce sujet. Appuyé de nombreuses études scientifiques qu'on peut retrouver dans des revues médicales de renom et de nombreuses données publiées par plusieurs scientifiques au cours des années récentes, il faut considérer que le chrysotile est une fibre très différente des amphiboles, que son niveau de dangerosité est beaucoup moindre et qu'il peut être contrôlé dans son usage. Nous savons aussi que les fibres et produits de remplacement soulèvent des problèmes sérieux quant à leurs risques potentiels pour la santé.

Le Regroupement, dont vous trouverez ci-attachée la position officielle2, ne croit pas qu'il soit approprié pour le Collège de supporter cette croisade anti-amiante. De plus, nous demandons au Collège, au cas où il décidait d'en évaluer toute la pertinence, une rencontre afin que nous puissions expliquer toutes les raisons qui motivent notre position. Le cas échéant, nous serons accompagnés de personnes qualifiées et aptes à répondre aux questions et aux explications demandées. »

______________________

1 Sont membres du Regroupement :  Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ), Conseil du patronat du Québec (CPQ), Chambre de commerce et d'industrie des Sources, Asbestos, Chambre de commerce et d'industrie de Thetford Mines (CCITM), Chambre de commerce régionale de Chaudière-Appalaches (CCRCA), Association minière du Québec (AMQ), Ville d'Asbestos, Ville de Thetford Mines, Mouvement PROChrysotile québécois, Institut du chrysotile, Syndicat des Métallos (FTQ), Centrale des syndicats démocratiques (CSD), Fédération de la métallurgie (CSN) et Jacques Dunnigan, Ph.D., de l'Université de Sherbrooke, Consultant scientifique.


2 Objectifs du Regroupement :
« Appuyer le principe de l'usage sécuritaire et responsable de tous produits, substances et mélanges comportant un risque potentiel pour la santé
Appuyer l'usage sécuritaire, responsable et contrôlé du chrysotile, fibre naturelle, ici et ailleurs dans les pays qui en utilisent
Faire connaître la fibre chrysotile, la seule utilisée de nos jours, plutôt que de parler de  « l'amiante en général »
Prendre en considération le volet économique du dossier, notamment en termes d'emplois et de retombées économiques pour les régions. »


SOURCE INSTITUT DU CHRYSOTILE

Renseignements :

Source : Institut du chrysotile
Pour renseignements : M. Clément Godbout (514) 877-9797

Profil de l'entreprise

INSTITUT DU CHRYSOTILE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.