Le nouveau gouvernement du Canada annonce la création d'un groupe d'experts indépendant sur le transfert de la gestion des laboratoires fédéraux



    OTTAWA, le 13 août /CNW Telbec/ - Le président du Conseil du Trésor,
l'honorable Vic Toews, a annoncé aujourd'hui la création d'un groupe d'experts
indépendant chargé de prodiguer des conseils sur le transfert de la gestion,
incluant diverses options de gestion, des laboratoires fédéraux à vocation non
réglementaire. Par suite de cette annonce, le gouvernement s'acquitte de son
engagement pris dans le budget de 2007.
    "Nos laboratoires mènent des recherches dont profitent tous les Canadiens
et les Canadiennes. J'ai demandé à ce groupe d'experts de conseiller le
gouvernement sur les différentes options qui existent pour gérer des
laboratoires fédéraux à vocation non réglementaire afin que le Canada puisse
tirer profit d'un secteur des sciences et des technologies solide et axé sur
la collaboration", a déclaré le ministre Toews.
    Ce groupe d'experts se compose de personnes possédant une vaste
expérience et ayant assuré un excellent leadership au sein de la collectivité
canadienne des sciences et des technologies. Dr Arnold Naimark du Manitoba
présidera le groupe. Au nombre des autres membres du groupe, mentionnons
M. Kevin Keough de l'Alberta, M. Kelvin Ogilvie de la Nouvelle-Ecosse et
M. Clive Willis du Québec.
    "Voilà une excellente occasion de renforcer la collaboration et de faire
progresser la recherche", a précisé Dr Naimark. "L'examen de différentes
options pour gérer les laboratoires permettra de prendre en considération tous
les points de vue des représentants du gouvernement, du milieu universitaire
et du secteur privé afin de trouver des moyens novateurs de mieux réaliser nos
objectifs communs de recherche."
    Le groupe d'experts se penchera en particulier sur quatre objectifs :

    
    - Accroître les retombées des investissements fédéraux dans la recherche
    - Favoriser l'excellence en recherche
    - Accroître l'apprentissage et le transfert des connaissances
    - Tirer profit des forces des travaux de recherche du gouvernement, du
      milieu universitaire et du secteur privé

    Le groupe d'experts fera rapport au président du Conseil du Trésor à
l'automne 2007 et identifiera jusqu'à cinq laboratoires à vocation non
réglementaire qui pourraient être les premiers dont la gestion serait
transférée.
    "Je suis enchanté que ces éminents Canadiens de la collectivité des
sciences et des technologies aient accepté de faire partie de ce groupe
d'experts", a précisé le ministre Toews en guise de conclusion. "Ils nous
feront profiter de leur vaste expérience et présenteront les points de vue des
diverses régions du Canada."

    Veuillez trouver ci-joint un document d'information sur le mandat du
groupe d'experts ainsi qu'un résumé biographique des membres du groupe.

    -------------------------------------------------------------------------
    EN CAS DE DIVERGENCE ENTRE LES VERSIONS IMPRIMEE ET ELECTRONIQUE DE CE
    DOCUMENT, LA SECONDE PREVAUT.
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
                           Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

                     Groupe d'experts indépendant sur les
                     ------------------------------------
                            laboratoires fédéraux
                            ---------------------

    Mandat
    ------

    A l'automne 2007, le Groupe d'experts indépendant présentera au président
du Conseil du Trésor un rapport qui renfermera des conseils et des options
pour transférer la gestion de laboratoires fédéraux à vocation non
réglementaire aux universités ou au secteur privé.

    Contexte
    --------

    Les laboratoires fédéraux exécutent une vaste gamme d'activités
scientifiques dont des activités de réglementation, d'enrichissement des
connaissances et de développement socio-économique.
    Certains laboratoires ont surtout une vocation réglementaire, d'autres se
concentrent sur des activités scientifiques non réglementaires qui visent des
objectifs socio-économiques plus généraux. La vérification d'aliments pour
détecter des contaminants éventuels constitue un exemple de fonction de
réglementation. Les activités scientifiques non réglementaires sont davantage
axées sur la recherche. C'est uniquement la gestion de fonctions non
réglementaires qui pourra faire l'objet d'un transfert.
    Les travaux scientifiques et technologiques exécutés par le gouvernement,
le secteur privé et les universités constituent la pierre angulaire du système
national d'innovation. Les activités scientifiques et technologiques du
gouvernement jouent un rôle clé dans ce système et les chercheurs
gouvernementaux sont en interaction avec d'autres secteurs et d'autres
organisations, au Canada et à l'étranger, afin que les citoyens puissent tirer
profit des investissements fédéraux en sciences et en technologie. Le
gouvernement du Canada entend accroître le rendement de ses investissements en
sciences et en technologie afin que les Canadiens et les Canadiennes puissent
bénéficier de l'innovation scientifique et que notre pays conserve son
avantage concurrentiel.
    Dans le budget de 2007, le gouvernement a indiqué son intention d'étudier
différentes options pour gérer ses laboratoires à vocation non réglementaire
par la création d'un groupe d'experts indépendant chargé de prodiguer des
conseils afin de transférer la gestion de ces laboratoires. Cette intention a
été réitérée dans le document intitulé Réaliser le potentiel des sciences et
de la technologie au profit du Canada et publié en mai 2007, qui indique que
le gouvernement concentrera ses activités dans les domaines où il peut le
mieux obtenir des résultats et étudiera d'autres options pour gérer les
laboratoires fédéraux à vocation non réglementaire.

    Prochaines étapes
    -----------------

    Au cours des prochains mois, le groupe d'experts consultera des
intervenants clés, prendra en considération la diversité des activités
scientifiques fédérales et étudiera diverses options pour le transfert de
laboratoires fédéraux aux universités ou au secteur privé. Le groupe
présentera son rapport au président du Conseil du Trésor à l'automne 2007. Le
rapport désignera jusqu'à cinq laboratoires qui pourrait être les premiers
dont la gestion serait transférée.


    -------------------------------------------------------------------------
                           Document d'information
    -------------------------------------------------------------------------

               GROUPE D'EXPERTS SUR LES LABORATOIRES FEDERAUX
               ----------------------------------------------
                           BIOGRAPHIES DES MEMBRES
                           -----------------------
    
    Arnold Naimark, président émérite, doyen émérite de la Faculté de
médecine, professeur de médecine et de physiologie à l'Université du Manitoba,
assume actuellement les fonctions de directeur du Centre for the Advancement
of Medicine et de président du Comité consultatif des sciences de Santé Canada
et de Genome Prairie. M. Naimark assumera la présidence du groupe d'experts et
y contribuera ses nombreuses années d'expérience à des postes de dirigeant
dans divers milieux, dont l'enseignement supérieur et la recherche, la
médecine universitaire, la politique scientifique et technologique, la
biotechnologie ainsi que la conception et la fonction des organisations.
M. Naimark habite au Manitoba.

    Kevin Keough, professeur émérite de biochimie à l'Université Memorial,
assume actuellement les fonctions de président et chef de la direction de
l'Alberta Heritage Foundation for Medical Research. Il est en outre l'un des
membres fondateurs de NovaLipids Incorporated. M. Keough a occupé le poste
d'expert scientifique en chef à Santé Canada et de président adjoint du
Conseil d'experts en sciences et en technologie. Avant de travailler à Santé
Canada, il était le premier vice-président (Recherche et Relations
internationales), à l'Université Memorial de Terre-Neuve. M. Keough apporte au
groupe d'experts une vaste expérience du secteur privé, du gouvernement et du
milieu universitaire se rapportant aux sciences, à la technologie et à
l'innovation. M. Keough habite en Alberta.

    Kelvin Ogilvie, professeur de chimie, ancien président et recteur de
l'Université Acadia, est l'un des spécialistes de renommée mondiale en
biotechnologie, en chimie bio-organique et en génie génétique. M. Ogilvie a
travaillé auprès de nombreux organismes, dont la Commission canadienne de
sûreté nucléaire et le Comité consultatif national de la biotechnologie, et a
siégé au conseil d'administration de Genome Canada, du Conseil consultatif du
Fonds d'innovation de l'Atlantique et du Conseil consultatif de l'Institut des
biosciences marines (CNR). M. Ogilvie a également occupé le poste de président
du Conseil sur l'innovation du premier ministre en Nouvelle-Ecosse.
L'expérience du milieu universitaire de M. Ogilvie à laquelle vient s'ajouter
son expérience en innovation et dans la commercialisation seront extrêmement
utiles au groupe d'experts. M. Ogilvie habite en Nouvelle-Ecosse.

    Clive Willis est devenu consultant après avoir occupé plusieurs postes de
vice-président au Conseil national de recherches du Canada, y compris de
vice-président à la recherche. M. Willis a siégé à de nombreux conseils
d'administration et comités à l'échelle régionale, nationale et
internationale, y compris en tant que co-président de la Table nationale de la
technologie dans le cadre du Processus national sur le changement climatique.
M. Willis a joué un rôle déterminant dans la création d'un certain nombre
d'organismes de coordination sans but lucratif dont les activités sont axées
sur l'innovation, y compris la création, tout récemment, de l'organisme
NanoQuébec, où il occupe le poste de directeur général. M. Willis apportera au
groupe d'experts une vaste expérience au sein du gouvernement, du secteur
privé et d'organismes sans but lucratif dans les domaines de l'innovation, des
sciences et des technologies. M. Willis habite au Québec.




Renseignements :

Renseignements: Mike Storeshaw, Directeur des communications, Cabinet du
président du Conseil du Trésor, (613) 957-2666; Robert Makichuk, Chef des
relations avec les médias, Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, (613)
957-2391; ATME (appareil de télécommunication pour personnes sourdes): (613)
957-9090; Il est possible de consulter ce communiqué en direct à :
www.tbs-sct.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.