Le gouvernement Harper échoue dans ses promesses et obtient une note de « F » pour ses mesures prises en matière de cigarettes illégales

La contrebande de tabac demeure une activité fleurissante partout au Canada

OTTAWA, le 19 janv. /CNW/ - Les 175 groupes de crime organisé qui s'adonnent au commerce de cigarettes illégales au Canada n'ont rien à craindre : le manque de mesures prises par le gouvernement fédéral en matière de contrebande de tabac leur permettra vraisemblablement de poursuivre leur croissance vigoureuse. Voilà la conclusion d'un nouveau rapport de la Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC), qui publie son deuxième bilan sur la feuille de route du gouvernement Harper. 

Dans l'ensemble, le gouvernement Harper obtient une note de « F », pour ne pas être parvenu à réaliser de réels progrès dans la lutte contre le problème de la contrebande de tabac.

Les membres de la CNCTC, y compris le Syndicat des Douanes et de l'Immigration et la Fédération des chambres de commerce du Québec ont dévoilé leurs conclusions dans le cadre d'une conférence de presse tenue à Ottawa aujourd'hui. La note globale a été obtenue en évaluant les efforts du gouvernement Harper en fonction de six volets :

Catégorie Note
L'éducation du public F
Garder les cigarettes de contrebande loin des enfants F
Les ressources consacrées aux forces policières B
La sécurité aux frontières (contrebande) F
La responsabilité financière F
Les sanctions et les peines C
Note globale F

Même si les organismes d'application de la loi, dont le Groupe de travail régional de Cornwall nouvellement mis sur pied, font tout ce qu'ils peuvent pour enrayer le problème de la contrebande au Canada, le volume important de cigarettes illégales fabriquées et passées en contrebande au Canada fait en sorte que les forces policières n'arrivent à saisir d'une petite fraction des produits vendus dans les communautés à l'échelle du Canada. De plus, les récentes saisies, dont une de 14 millions de cigarettes en Alberta, porte la CNCTC à croire que la contrebande se propage à l'échelle du pays.

Sur une base comparative, les domaines où le gouvernement Harper continue d'échouer dans ses mesures sont nombreux et comprennent :

  • Échec dans la prise de mesures pour empêcher l'accès au tabac de contrebande par des enfants;
  • Perte cumulative de milliards de dollars en revenus de taxes sur le tabac aux mains des 175 groupes de crime organisé;
  • Échec à aborder la situation des plus de 50 usines de cigarettes illégales qui exercent leurs activités en Ontario et au Québec;
  • Propositions visant à restreindre certaines grandes initiatives de lutte à la contrebande de tabac;
  • Échec à livrer la campagne promise pour sensibiliser le public quant aux réseaux criminels derrière la contrebande de tabac;
  • Omission de mettre en place des sanctions adéquates afin de dissuader les contrebandiers.

Pour télécharger la version électronique de ce rapport, visitez www.stopcontrabandtobacco.ca.

Citations

Coalition nationale contre le tabac de contrebande :

« Nous demeurons très déçus du manque de progrès de la part du gouvernement dans le dossier de la contrebande de tabac. La GRC et d'autres forces policières ont démontré un solide engagement dans leurs tentatives de stopper le flux de contrebande, mais la réponse du gouvernement se limite à une série de promesses modestes non tenues, explique Gary Grant, porte-parole de la CNCTC, policier vétéran comptant 39 ans de service et superintendant retraité du service de police de Toronto. Il s'agit d'un problème criminel sérieux, et les groupes de crime organisé empochent d'énormes profits qu'ils utilisent ensuite pour financer d'autres activités criminelles comme le trafic de drogues et d'armes à feu. Après avoir examiné attentivement la réponse du gouvernement fédéral, nous devons une fois de plus conclure qu'il n'en fait tout simplement pas assez pour enrayer ce problème. »

Syndicat des Douanes et de l'Immigration :

« Le gouvernement fédéral, par l'entremise de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), semble reculer sur un certain nombre d'activités existantes en matière de lutte à la contrebande, soutient Jean-Pierre Fortin, vice-président du Syndicat des Douanes et de l'Immigration. Des propositions ont été mises de l'avant pour réduire la capacité de collecte de renseignements locaux en centralisant les activités de ciblage et en abandonnant le rôle de l'ASFC dans le cadre de la Stratégie fédérale de lutte contre le tabagisme en réaffectant les fonds consacrés à l'évaluation de l'efficacité de la réduction de la contrebande de tabac. Le gouvernement ne semble pas avancer dans la bonne direction sur le plan des mesures de sécurité aux frontières visant à enrayer la contrebande de tabac. »

Fédération des chambres de commerce du Québec :

« La contrebande de tabac est devenue un enjeu sérieux pour les milliers d'entrepreneurs légaux partout au Canada, alors qu'ils sont forcés à livrer concurrence à un énorme marché noir. Les détaillants plus particulièrement perdent non seulement des ventes de tabac, mais ils perdent également des clients et les ventes liées à leur gamme complète de produits, ajoute Denis Hamel, vice-président aux affaires publiques à la Fédération des chambres de commerce du Québec. Les pertes de ventes se reflètent dans les pertes de revenus de taxes pour le gouvernement fédéral. Des centaines de millions de dollars de taxes qui devraient normalement être perçus chaque année ne le sont pas. Compte tenu de la taille des déficits accumulés par Ottawa et plusieurs autres provinces, nous croyons que les gouvernements doivent s'attaquer sérieusement à la contrebande. »

À propos de la Coalition nationale contre le tabac de contrebande (CNCTC)

La Coalition nationale contre le tabac de contrebande est une organisation de revendication canadienne constituée de personnes, d'organismes et d'entreprises concernés par le fléau en pleine expansion que constituent les cigarettes de contrebande. La mission des membres de la CNCTC consiste à travailler ensemble pour sensibiliser le public et à exiger l'intervention rapide du gouvernement afin de contrer cette menace toujours croissante.

Les membres de la CNCTC comprennent : l'Association canadienne des dépanneurs en alimentation (ACDA), le Conseil canadien du commerce de détail, la Fédération canadienne des contribuables, le Conseil canadien des fabricants des produits du tabac, l'Association nationale des distributeurs aux petites surfaces alimentaires, la Chambre de commerce du Canada, l'Association frontière hors taxe, Flue-Cured Tobacco Growers, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Conseil du patronat du Québec (CPQ), l'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ), Toronto Crime Stoppers, la Coalition nationale des citoyens et le Syndicat des Douanes et de l'Immigration (SDI).

SOURCE Coalition nationale contre le tabac de contrebande

Renseignements :

Demandes des médias :

John Perenack, perenack@room-40.com (réponse rapide), 416-948-8722

Profil de l'entreprise

Coalition nationale contre le tabac de contrebande

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.