Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations Phil Fontaine et un ancien ministre conservateur exhortent le gouvernement à appuyer l'adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones



    OTTAWA, le 9 août /CNW Telbec/ - En cette Journée internationale des
populations autochtones, le chef national Fontaine exprime sa consternation
devant l'obstination du Canada à s'opposer à la Déclaration des Nations Unies
sur les droits des peuples autochtones.
    "Il s'agit vraiment d'établir des normes et de tenir les gouvernements
responsables face à leurs obligations de garantir le respect des droits de la
personne pour tous, y compris pour les peuples autochtones", a déclaré le chef
national Fontaine.
    "Cette déclaration est massivement soutenue par de nombreux pays, car
elle reconnaît les droits des peuples autochtones partout dans le monde. Les
droits humains fondamentaux comprennent les droits relatifs à la terre, à la
langue et à l'autonomie gouvernementale."
    Le chef national Fontaine a souligné que le ministère des Affaires
indiennes et du Nord canadien soutient ces droits internationaux sur son site
Web, tandis qu'aux Nations Unies, les représentants du gouvernement canadien
font activement pression auprès des autres pays contre la déclaration.
    L'ancien ministre conservateur David MacDonald a également fait part de
sa déception concernant la position adoptée par le gouvernement fédéral.
    "Je ne peux pas croire que notre propre gouvernement puisse agir de la
sorte", a-t-il déclaré. "Notre pays devrait donner l'exemple sur la scène
internationale."
    M. MacDonald a été député conservateur pendant près de 20 ans. Il a
également occupé les fonctions d'interlocuteur fédéral auprès des Métis et des
Indiens non inscrits de 1979 à 1980.
    Le projet de déclaration sera soumis au vote à l'assemblée générale des
Nations Unies au début du mois prochain. Le chef national Fontaine a déclaré
que le gouvernement devrait accepter la déclaration telle qu'elle est.
    "La déclaration sur les droits des peuples autochtones est le fruit de
plus de 20 années de consultations avec les peuples autochtones du monde
entier", a ajouté le chef national.
    "Le gouvernement canadien n'a pas été capable de donner une explication
satisfaisante pour son changement de position. En effet, il avait auparavant
appuyé ce document auquel il s'oppose à présent activement", a indiqué le chef
national Fontaine. "La réputation du Canada en tant que pays juste et
équitable est ternie sur la scène internationale. Il est temps que ce
gouvernement et le Canada agissent comme il se doit et appuient la déclaration
pour le bien de tous les Canadiens et de tous les Autochtones du monde."

    L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente
les citoyens des Premières nations au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Josée Bellemare, agente de communications bilingue,
(613)241-6789 poste 336, jbellemare@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.