Le Canada remplit ses obligations découlant de la convention sur l'inondation des terres du Nord du Manitoba



    WINNIPEG, le 24 août /CNW Telbec/ - L'honorable Chuck Strahl, ministre
des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des
Métis et des Indiens non inscrits, a annoncé aujourd'hui la conversion de
10 281 acres de terres publiques provinciales en terres de réserve au profit
de la Nation crie de Nisichawayasihk dans le cadre de leur accord général
d'application de la Convention sur l'inondation des terres du Nord du Manitoba
de 1996.
    "Le gouvernement du Canada s'est engagé à honorer les obligations légales
que lui confère la Convention sur l'inondation des terres du nord du Manitoba
en ce qui concerne les conséquences subies par la Nation crie de
Nisichawayasihk à la suite des projets hydroélectriques réalisés au Manitoba",
a déclaré le ministre Strahl.
    Les terres mises de côté à titre de terres de réserve se divisent en
trois parcelles : le lac Suwannee (2 342 acres); le lac Wapisu (4 551 acres);
et la rivière Odei (3 388 acres). La conversion de terres peut permettre
d'établir de nouvelles relations entre les collectivités environnantes et les
gouvernements ainsi que produire des résultats positifs pour les collectivités
autochtones et non autochtones.
    Le Canada, le Manitoba, Hydro-Manitoba et le Comité de l'inondation des
terres du nord du Manitoba (qui représentait cinq Premières nations : les
Premières nations de Cross Lake et de York Factory, ainsi que les Nations
cries de Norway House, de Tataskweyak et de Nisichawayasihk) ont signé en
décembre 1977 la Convention sur l'inondation des terres dans le nord du
Manitoba.
    La Convention de 1977 portait sur les répercussions des activités
d'Hydro-Manitoba liées aux projets de régulation du lac Winnipeg et de
détournement de la rivière Churchill subies par les Premières nations
signataires de la Convention. La Convention comprenait entre autres une
indemnisation pour l'inondation de terres de réserve.
    En 1996, la Nation crie de Nisichawayasihk a conclu avec le Canada, le
Manitoba et Hydro-Manitoba un accord général d'application de la Convention
sur l'inondation des terres du nord du Manitoba qui visait à clarifier les
rôles et les responsabilités des parties relativement aux projets de
régulation du lac Winnipeg et de détournement de la rivière Churchill.
    La Nation crie de Nisichawayasihk a actuellement trois autres parcelles
de terres qui doivent être converties en terres de réserve en vertu de son
accord général d'application. Le Canada collaborera avec elle et le Manitoba
pour effectuer le transfert de ces parcelles. Il aura ainsi rempli toutes ses
obligations foncières envers la Nation crie de Nisichawayasihk découlant de la
Convention.

    Ce communiqué est également disponible dans Internet, à cette adresse :
www.ainc.gc.ca




Renseignements :

Renseignements: Cabinet du ministre: Ted Yeomans, Directeur des
communications, Cabinet de l'honorable Chuck Strahl, (819) 997-0002; Relations
avec les médias: Affaires indiennes et du Nord Canada, (819) 953-1160


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.