L'augmentation de l'impôt sur les sociétés porterait un « coup de plein fouet » à l'économie canadienne, déclare le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada

OTTAWA, le 26 janv. /CNW/ - Il est essentiel de suivre de près le programme de réduction de l'impôt des sociétés afin de passer d'une stimulation économique financée par le gouvernement et les contribuables à une reprise dirigée par le secteur privé, à déclaré aujourd'hui à ses membres le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Canada, l'honorable Perrin Beatty.

Dans un message s'adressant aux 420 Chambres et Bureaux de commerce locaux représentant 192 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d'activité dans chaque région du pays, M. Beatty a affirmé que l'amélioration du climat des affaires pour déclencher des investissements du secteur privé est l'enjeu économique le plus important auquel le Canada est actuellement confronté.

« Nous avons un plan national, créé — et endossé — par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de diverses allégeances politiques dans le but d'établir le taux d'imposition des sociétés canadiennes à 25.7 p. cent d'ici 2013, a ajouté M. Beatty. Ce taux ferait du Canada un environnement concurrentiel pour faire des affaires et procurerait des avantages aux entreprises dans tous les secteurs et dans toutes les régions. La solution de remplacement est une augmentation des impôts. Personne ne croît qu'une augmentation des impôts serait avantageuse pour la croissance ou l'emploi. Ce serait comme porter un coup de plein fouet à l'économie. »

M. Beatty a déclaré aux membres de la Chambre de commerce du Canada que les entreprises canadiennes doivent parler franchement de la compétitivité fiscale, sans se préoccuper de la politisation accrue de cet enjeu. « Tous les Canadiens sont perdants lorsque les partis politiques apparaissent divisés sur cette question. Notre travail, à titre de dirigeants d'entreprises, est de protéger la croissance économique. La reprise économique en cours demeure faible et les entreprises ont besoin de l'aide que cette stratégie leur offre. Le problème est trop grave pour être laissé entre les mains des acteurs de la joute politique.

« Ce qui est particulièrement troublant, c'est que certains politiciens disent qu'en ne réduisant pas l'impôt sur les sociétés, les recettes fiscales ainsi préservées devraient servir à financer de nouveaux programmes sociaux. Ceci ne servira en aucune façon à réduire le déficit. »

« Le programme de stimulation économique du gouvernement était important durant la crise, mais ce n'est pas le fondement d'une véritable croissance économique », a déclaré M. Beatty. « Une croissance durable requiert des investissements du secteur privé, permettant ainsi aux nouveaux emplois et aux recettes fédérales d'éponger le déficit. Le plan fiscal actuel est un déclencheur clé de ces investissements. »

En 2007, le gouvernement fédéral a annoncé une réduction progressive de l'impôt sur les sociétés dans le but d'établir un taux fédéral et provincial combiné de 25.7 p. cent d'ici 2013. Chaque budget fédéral depuis cette annonce a présenté des mesures pour mettre ce plan en œuvre.

« L'hiver dernier, l'Enquête sur les perspectives des entreprises de la Banque du Canada a rapporté qu'un nombre record d'entreprises canadiennes, soit 44 p. cent, prévoyaient investir plus que l'année précédente dans leur entreprise. Si les parlementaires ne tiennent pas leur parole de procéder à la réduction des impôts promise, vous pouvez être assurés que de nombreuses entreprises ne seront pas en mesure de respecter leurs plans », a conclu M. Beatty.

Association de gens d'affaires la plus importante et influente du Canada, la Chambre de commerce du Canada assure la liaison entre les entreprises et le gouvernement fédéral. Elle exerce une influence constante sur les politiques publiques et le processus décisionnel au profit des entreprises, des collectivités et des familles du Canada. Découvrez la puissance d'un réseau de plus de 420 Chambres de commerce représentant 192 000 entreprises de toutes tailles, actives dans tous les secteurs d'activité dans chaque région du pays.

SOURCE Canadian Chamber of Commerce, The

Renseignements :

Émilie S. Potvin
Directrice principale, Affaires publiques
La Chambre de commerce du Canada
Téléphone : 613-238-4000, poste 231
Courriel : epotvin@chamber.ca

Profil de l'entreprise

Canadian Chamber of Commerce, The

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.