L'AENQ, affiliée à la CSQ, réussit à faire cesser la perception abusive de millions de dollars d'impôt



    MONTREAL, le 6 août /CNW Telbec/ - L'Association de l'enseignement du
Nouveau-Québec (AENQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), a
réussi, après des années de revendication et de lutte, à faire cesser la
perception abusive d'impôts liés à la valeur des logements fournis à ses
membres enseignants embauchés au "Sud" par les commissions scolaires Crie et
Kativik.
    En effet, l'Agence du revenu du Canada (ADRC) a récemment accepté de
modifier à la baisse ces montants imposables sur la base de l'évaluation
indépendante commandée par l'AENQ. Cela a pour résultat de réduire le fardeau
fiscal de chaque enseignant du Nord du Québec de 1 500 $ par année en moyenne.
    L'AENQ estime que plusieurs millions de dollars auraient ainsi été
imposés en trop à ses membres par les deux paliers de gouvernement depuis dix
ans. Elle demande donc à l'Agence du revenu du Canada et au ministère du
Revenu du Québec (MRQ) de travailler de concert avec les commissions scolaires
du Nord du Québec pour désigner et rembourser les enseignants qui auraient
payé trop d'impôt sur leur logement au cours des dix dernières années.

    Une pratique abusive nuisible

    L'Association rappelle que cette pratique abusive envers ses membres
embauchés au "Sud" nuit à l'attraction et à la rétention d'enseignants
qualifiés par les commissions scolaires du Nord du Québec desservant les
populations cries et inuites. C'est d'autant plus regrettable que ces
commissions scolaires sont déjà aux prises avec des problèmes de pénurie
majeure d'enseignants sans commune mesure avec ce qui est vécu présentement
dans les commissions scolaires du reste du Québec. Finalement, l'AENQ tient
également à rappeler qu'en plus d'être surévalués abusivement sur le plan
fiscal, les logements occupés par les enseignants du Nord sont souvent dans un
état lamentable et leur nombre est insuffisant.

    Des conditions de vie de qualité essentielles

    "Environ 400 enseignants embauchés hors communautés travaillent dans le
Nord du Québec afin d'assurer les services éducatifs auxquels ont droit les
enfants cris et inuits. Il est déplorable que nous devions constamment nous
battre pour faire comprendre aux gouvernements que la qualité des conditions
de vie, incluant la question de la fiscalité, offertes aux enseignants
qualifiés qui acceptent les défis du Nord québécois est essentielle pour les y
retenir. C'est, en fin de compte, la qualité des services publics d'éducation
offerte aux populations autochtones du Nord qui finit par en souffrir",
soutient le président de l'AENQ, Patrick D'Astous.

    Profil de l'AENQ

    L'Association de l'enseignement du Nouveau-Québec (AENQ), fondée en 1971,
représente plus de 1300 membres travaillant à titre d'enseignants et de
personnel de soutien scolaire pour la Commission scolaire Crie et la
Commission scolaire Kativik. L'AENQ est affiliée à la Centrale des syndicats
du Québec (CSQ).




Renseignements :

Renseignements: Claude Girard, Agent d'information CSQ, cell.: (514)
237-4432


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.