La maladie d'Alzheimer … c'est plus que vous le pensez

Les premiers baby boomers atteindront 65 ans cette année, pourtant ils ne sont pas prêts à confronter la maladie d'Alzheimer

Un sondage de la Société Alzheimer révèle un manque alarmant de connaissances
Les Canadiens peuvent tester leurs connaissances sur
www.alzheimer.ca/testezvosconnaissances

TORONTO, le 4 janv. /CNW/ - Un sondage effectué par la Société Alzheimer auprès des baby boomers à travers le Canada révèle un manque alarmant de connaissances sur la maladie d'Alzheimer.

Les résultats du sondage démontrent que 23 % des boomers sont incapables de nommer ne serait-ce qu'un seul des signes précurseurs de la maladie d'Alzheimer, alors que le risque de développer la maladie double tous les 5 ans après l'âge de 65 ans.

Parmi les participants, 50 % ont mentionné la perte de mémoire comme l'un des principaux symptômes de la maladie, sans toutefois pouvoir nommer d'autres signes précurseurs.

« Les baby boomers sont les mieux placés pour détecter la maladie d'Alzheimer, » déclare Mary Schulz, directrice nationale de l'éducation de la Société Alzheimer. « C'est une maladie insidieuse. La plupart des gens pensent à la 'perte de mémoire' quant on évoque la maladie d'Alzheimer, mais il s'agit de bien plus. Les sautes d'humeur, le fait de ranger les objets usuels dans des endroits inhabituels (comme les clés dans le réfrigérateur), de se répéter, les difficultés à s'acquitter de tâches quotidiennes (comme de s'habiller) peuvent être des signes dont il faut discuter avec un médecin. »

La plupart des boomers savent que l'incapacité de reconnaître les visages et les objets familiers constitue l'une des caractéristiques de la maladie. Cependant, moins de la moitié d'entre eux sont au courant de changements affectant gravement le fonctionnement de la personne dans les stades avancés comme les hallucinations ou la dépendance totale vis-à-vis des autres pour les soins de base. Ce qui est encore plus inquiétant c'est que très peu de répondants savent que le diabète, l'obésité, les maladies cardiovasculaires et la dépression chronique augmentent de manière significative la probabilité de développer la maladie d'Alzheimer.

Les résultats d'aujourd'hui confirment un manque flagrant de connaissances sur la maladie d'Alzheimer parmi les boomers - la plus large cohorte démographique du pays - alors qu'ils courent un risque accru au fur et à mesure qu'ils vieillissent. Pourtant, il n'a jamais été plus important de connaître et de prévenir cette maladie. Sans remède ni traitement pour stopper l'évolution de la maladie, l'Alzheimer est vouée à devenir le problème de santé le plus urgent et le plus coûteux auquel les boomers auront jamais été confrontés : soit ils en seront eux-mêmes atteints, soit ils devront prendre soin de quelqu'un d'autre qui le sera.

Pour Judy Southon, ceci aurait pu lui épargner beaucoup d'angoisse. À 63 ans, cette ancienne enseignante et propriétaire d'entreprise fut totalement prise de court il y a de cela quatre ans lorsque son mari, Vic, électricien de métier, a reçu un diagnostic de maladie d'Alzheimer et de démence vasculaire. « J'ai commencé à remarquer qu'il avait de la difficulté à faire de petits travaux de bricolage et à utiliser sa perceuse. Il n'arrivait plus à suivre les modes d'emploi, utiliser son cellulaire et gérer l'argent. Il ne pouvait même plus lire l'heure. Ça m'a complètement traumatisée. Le chagrin ne s'estompe jamais, mais plus vous comprenez cette maladie, mieux vous y faites face, et plus il est possible de planifier et de tirer de chaque jour le maximum. Il est important que les gens comprennent vraiment cette maladie et sachent en reconnaître les symptômes. » À 74 ans, Vic est maintenant aux derniers stades de la maladie et bénéficie de soins dans un établissement de longue durée.

Dans le cadre du mois de la Sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, la Société Alzheimer invite les Canadiens à tester leurs propres connaissances en répondant au sondage au www.alzheimer.ca/testezvosconnaissances. La Société encourage également les Canadiens, surtout s'ils ont plus de 40 ans, à prendre des mesures de prévention en se renseignant sur les facteurs de risque et en modifiant leurs habitudes de vie : une alimentation bonne pour le cœur, une vie active avec de l'exercice régulier, le maintien d'un poids sain, le contrôle de la tension artérielle et du niveau de cholestérol.

La campagne de sensibilisation à l'Alzheimer de 2011 est possible en partie grâce à une subvention sans affectation particulière de Pfizer Canada.

Au sujet de la maladie d'Alzheimer
La maladie d'Alzheimer est la forme la plus fréquente de démence. Il s'agit d'une maladie cérébrale évolutive fatale qui détruit la mémoire et la capacité des personnes atteintes à raisonner, à communiquer et à s'acquitter de tâches familières. Elle peut commencer une dizaine d'année avant l'apparition des premiers symptômes et peut évoluer sur une période de sept à dix ans. Aux stades avancés, la personne atteinte aura besoin de supervision et de soins 24 heures sur 24. L'âge est le plus important facteur de risque mais la maladie peut frapper dès la quarantaine.

Au sujet du sondage
Plus de 1 000 Canadiens âgés de 45 à 65 ans ont répondu au sondage en juillet 2010. Les répondants comptaient autant d'hommes que de femmes. De ces participants, 37 % avaient un lien personnel avec la maladie. Aucun n'était affilié à la Société Alzheimer de quelque façon que ce soit. Aucun d'eux, ni aucun membre de leur famille, n'avait fait de don à la Société ou avait eu recours à ses programmes et services. Le niveau de connaissances des baby boomers a été testé dans trois domaines : les signes précurseurs de la maladie d'Alzheimer (connaissance spontanée et assistée), les symptômes aux stades plus avancés (connaissance assistée) et les principaux facteurs de risque (connaissance assistée). On peut consulter les résultats du sondage et y répondre soit même au www.alzheimer.ca/testezvosconnaissances.

Au sujet de La Société Alzheimer
La Société Alzheimer est le principal organisme de santé pancanadien à but non lucratif pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une démence apparentée au Canada. En plus de défendre leur cause auprès de tous les paliers de gouvernement, la Société leur offre, ainsi qu'à leurs aidants et à leurs proches, des programmes et des services de soutien de haute qualité, et continue d'être un bailleur de fonds important en matière de recherche et formation scientifique axées sur la maladie d'Alzheimer. Présente dans plus de 150 collectivités à travers le Canada, la Société est aussi un membre fondateur d'Alzheimer Disease International, un organisme à l'avant-garde de la lutte mondiale contre la maladie d'Alzheimer et les démences apparentées.


SOURCE Société Alzheimer du Canada

Renseignements :

Contact national :
Mélusine Klein
Directrice des communications
Ligne directe : 416-847-2957
Cellulaire : 416-278-7349,
Courriel : mklein@alzheimer.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.