LA CONFIANCE AUGMENTE DU CÔTÉ DES MARCHÉS ÉMERGENTS ALORS QU'ELLE DIMINUE DU CÔTÉ DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS

***La confiance des PME canadiennes diminue en raison du poids que l'endettement des ménages exerce sur la consommation***

VANCOUVER, le 26 janv. /CNW/ - La confiance des petites et moyennes entreprises (PME) dans l'expansion de leurs activités a diminué dans les marchés développés alors qu'elle continue à augmenter dans les marchés émergents, selon les résultats de l'enquête mondiale de la HSBC sur la confiance des petites entreprises publiés tous les six mois. Du côté des PME canadiennes, la confiance reste la norme, même si on enregistre une légère baisse.

Mark Watkinson, vice-président à la direction, services aux entreprises, et président régional, Centre et Est du Canada, à la Banque HSBC Canada, a déclaré : « Il y a six mois, les PME canadiennes faisaient montre d'un certain optimisme lorsqu'elles affirmaient leur intention de poursuivre et d'accroître leurs programmes d'immobilisations. Elles restaient toutefois prudentes lorsqu'il s'agissait de formuler leurs prévisions économiques et leurs intentions en matière d'embauche. Maintenant, il semble que les PME préfèrent maintenir le statu quo, ce qui reflète une reprise plus lente que prévu. Les entreprises subissent les répercussions de l'endettement plus élevé des ménages dont on commence à voir les effets négatifs sur la consommation. »

L'enquête mondiale de la HSBC sur la confiance des petites entreprises, dont les résultats sont publiés tous les six mois, établit les prévisions semestrielles des PME en matière de croissance économique, de dépenses en capital et de recrutement de personnel. Il s'agit de la plus importante enquête du genre puisqu'elle s'appuie sur les réponses de 6 389 PME dans 21 marchés en Amérique du Nord, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe et en Amérique latine. Les résultats du sondage ont servi à calculer un indice dont la valeur s'établit entre 0 et 200, où 200 représente le niveau de confiance le plus élevé, 0 le plus bas et 100, le niveau neutre.

La plupart des marchés dans le monde font état de perspectives encourageantes, l'Arabie saoudite affichant l'indice de confiance le plus élevé à 174 (+29 points par rapport au sondage mené en août 2010), suivie de l'Inde à 143 (+22), l'Égypte à 132 (+16), Singapour à 149 (+12), les ÉAU à 132 (+10) et l'Argentine à 124 (+10). Les indices de confiance en Chine, en Turquie et au Vietnam ont tous enregistré de faibles baisses. Le seul marché sondé dont l'indice est passé sous la barre de 100 est le Royaume-Uni avec un indice de 91 (-13).

Plus près de nous, le Canada et les États-Unis ont tous deux accusé une baisse, l'indice de confiance s'établissant à 112 (-7) au Canada et à 108 (-12) aux États-Unis.

Perspectives de croissance de l'économie locale
Au Canada, 72 % des répondants, soit 11 % de plus qu'il y a six mois, ont indiqué qu'ils s'attendaient à ce que le PIB canadien continue à croître au même rythme au cours des six prochains mois. Fait intéressant, la proportion des répondants qui s'attendent à ce que le taux de croissance augmente est la même que celle des répondants qui s'attendent à une baisse de régime, soit 14 %.

Prévisions en matière de dépenses en capital
Dans l'ensemble, on constate que le point de vue des PME sur les investissements a peu changé depuis six mois, ce qui semble annoncer le maintien de la stabilité pour les six prochains mois. Au Canada, 58 % des PME ont déclaré que leurs projets d'investissement dans leurs propres activités n'avaient pas changé, alors que ce pourcentage s'établissait à 54 % dans le sondage précédent. Les prévisions en matière de dépenses en capital montrent une baisse de 1 % par rapport au sondage précédent. Seulement 11 % des entreprises semblent vouloir réduire ces dépenses légèrement ou de façon importante.

Prévisions en matière de recrutement de personnel
Au Canada, 76 % des répondants pensent qu'ils maintiendront leurs effectifs au cours des six prochains mois. Un pourcentage légèrement inférieur d'entreprises par rapport au sondage précédent, soit 21 % au lieu de 24 %, prévoient accroître leur personnel d'ici six mois. La proportion des PME prévoyant une réduction reste relativement stable, à 3 %.

Obstacles au commerce international
Les cinq principaux obstacles au commerce international indiqués par les PME canadiennes actives sur les marchés étrangers sont : 1) les préoccupations relatives aux opérations en devises (25 %); 2) la difficulté de maintenir des relations solides entre client et vendeur en raison de la distance (24 %); 3) le manque de connaissances, de contacts et d'expérience par rapport aux marchés extérieurs (22 %); 4) la concurrence sur les marchés étrangers (21 %); et 5) trois énoncés ex-æquo : la complexité de certains marchés internationaux, la réglementation locale et les complexités sur le plan légal, et la fiabilité des partenaires étrangers (16 %).

Marchés développés et marchés émergents
La diminution de l'indice de confiance dans les marchés développés s'est traduite par une baisse de l'indice mondial, et ce, malgré l'augmentation enregistrée dans les marchés émergents. En fait, les marchés émergents demeurent optimistes puisque près de la moitié des répondants de ces marchés (43 %) prévoient une augmentation du taux de croissance de leur économie locale pendant la période des six prochains mois. Le pourcentage est de seulement 12 % chez les répondants des marchés développés. Parmi ces derniers, 26 % prévoient plutôt une baisse du rythme de croissance. La proportion des répondants prévoyant recruter davantage de personnel et hausser leurs dépenses en capital demeure stable dans l'ensemble. Ainsi, 33 % des répondants des marchés émergents ont l'intention d'accroître leurs effectifs, contre 17 % dans les marchés développés, et 48 % prévoient effectuer des investissements dans les six prochains mois, contre 27 % dans les marchés développés.

Expansion des PME sur les marchés internationaux d'ici deux ans
Selon les résultats de l'enquête mondiale, la proportion des PME qui font des affaires à l'étranger devrait passer de 29 % à 40 % d'ici 2013. En fait, 18 % des PME dont les activités sont confinées à leur économie locale prévoient étendre leurs activités à l'étranger d'ici 2013. Par ailleurs, près de la moitié des PME (48 %) déjà présentes sur la scène internationale expriment une ferme intention d'accroître leurs activités sur les marchés étrangers au cours des deux prochaines années afin d'accroître leurs revenus.

Au sujet du sondage
L'enquête mondiale de la HSBC sur la confiance des petites entreprises, dont les résultats sont publiés tous les six mois, établit les prévisions semestrielles des PME en matière de croissance économique, de dépenses en capital et de recrutement de personnel. L'édition du présent sondage a permis d'interroger plus de 6 389 PME dans 21 marchés différents en Asie, au Moyen-Orient, en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine. Il s'agit de la plus vaste enquête internationale du genre. Le sondage a été mené en novembre et décembre 2010. La marge d'erreur est de  +/- 5,7 % avec un intervalle de confiance de 95 %.

Au sujet de la HSBC 
La Banque HSBC Canada, filiale de la société HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales et des services de commerce international au Canada et possède plus de 260 bureaux au pays, dont plus de 140 succursales bancaires. Avec un actif de 2 418 milliards de $US au 30 juin 2010, le Groupe HSBC, qui compte environ 8 000 bureaux répartis dans 86 pays et territoires, se classe parmi les consortiums de services bancaires et financiers les plus importants au monde.

SOURCE Banque HSBC Canada

Renseignements :

Ernest Yee
Vice-président, relations d'entreprise
Banque HSBC Canada
604-641-2973
            Fabrice de Dongo
Premier directeur, relations publiques
Banque HSBC Canada
416-868-8282

Profil de l'entreprise

Banque HSBC Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.