HAUSSE SOUTENUE DU PRIX MOYEN DES MAISONS À MONTRÉAL AU QUATRIÈME TRIMESTRE ET STABILISATION DES PRIX POUR 2011

Les faibles taux d'intérêt et la confiance des consommateurs envers l'économie ont contribué à la hausse des prix, mais la diminution anticipée de la demande engendrera une stabilisation des prix aux cours des prochains mois

MONTRÉAL, le 6 janv. /CNW/ - L'Étude sur le prix des maisons et les prévisions du marché des Services immobiliers Royal LePage publiée aujourd'hui indique une augmentation sountenue des prix au cours des derniers mois, et ce, pour tous les types de propriétés de l'Île de Montréal. Les faibles taux d'intérêt et la confiance des consommateurs envers l'économie ont entraîné l'augmentation des prix enregistrée au quatrième trimestre. Royal LePage prévoit que le marché immobilier montréalais sera plus équilibré pour la prochaine année et que le prix des maisons se stabilisera.

Au cours du quatrième trimestre, le prix moyen d'une maison individuelle de plain-pied a grimpé de 8,7 pour cent pour se situer à 265 383 $. Le prix d'une maison standard à deux étages a augmenté de 8,7 pour cent pour s'établir à 375 222 $ sur douze mois, tandis que le prix moyen d'un appartement standard en copropriété a grimpé de 11,3 pour cent pour se fixer à 240 000 $.

« Tous les types de propriétés ont connu une appréciation au quatrième trimestre. Le ralentissement anticipé de l'augmentation du prix des maisons vers la fin de l'année 2010 a été retardé. Les acheteurs étaient au rendez-vous en novembre 2010 et ont fait l'acquisition de propriétés au fur et à mesure qu'elles étaient disponibles. La hausse anticipée de l'inventaire n'a donc pas eu lieu. Le marché immobilier de la Rive-Sud a encore mieux performé que le marché montréalais au quatrième trimestre. Cette situation peut s'expliquer par l'abordabilité des prix dans ce secteur, la hausse prévue des taxes sur l'île de Montréal et le désir d'être propriétaire d'une maison plus spacieuse en banlieue, » explique Dominic St-Pierre, directeur des Services immobiliers Royal LePage pour la région du Québec. « Les taux d'intérêt qui sont demeurés bas et la confiance des consommateurs envers l'économie sont les facteurs clés pour une hausse soutenue des prix. »

Au quatrième trimestre, on a constaté une légère diminution du nombre d'unités vendues sur le marché immobilier. « Novembre 2010 fut le meilleur mois de l'histoire de l'immobilier au Québec en ce qui concerne le volume, c'est-à-dire le montant total issue de la vente de propriétés. Il y a eu une augmentation de six pour cent quant au volume, mais une diminution du nombre de ventes de l'ordre de six pour cent. En d'autres mots, moins de maisons ont été vendues, mais elles se sont vendues à un prix supérieur.  La légère diminution de la demande a été compensée par la diminution de l'offre. C'est pourquoi l'augmentation des prix est demeurée soutenue malgré la baisse du nombre d'unités vendues, » précise Dominic St-Pierre.

Selon Dominic St-Pierre, le marché immobilier s'est graduellement adapté à la nouvelle réalité suite aux changements majeurs quant à l'économie. Plusieurs fluctuations ont été constatées en 2010 et le marché devrait être plus constant en 2011. « Pour la prochaine année, on anticipe une diminution de la demande par rapport à l'offre. Elle se fera de façon graduelle, probablement dans les six premiers mois de 2011. On assistera donc à une stabilisation des prix. Toutefois, cette stabilisation ne devrait pas se traduire par une baisse des prix comme plusieurs l'anticipent. Le prix des propriétés continuera de croître au cours de la prochaine année et une augmentation d'environ quatre pour cent est à prévoir. La hausse s'explique principalement par le manque de nouveaux projets immobiliers sur l'Île de Montréal et par les taux d'intérêt qui demeureront bas, ce qui est extrêmement positif pour le marché immobilier. En 2011, le marché sera solide et équilibré,» conclut-il.

Étude sur le prix des maisons au Canada pour le quatrième trimestre de 2010

Prix moyens des maisons

Maison individuelle de plain-pied
Marché Moyenne
T4 2010
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T4 2009
Différence
(%)
Maison de
plain-pied
Beaconsfield 340 000 310 000 305 000 11,5 %
Boucherville 255 000 265 000 253 600 0,6 %
Côte Saint-Luc 270 000 251 000 245 000 10.2 %
Dorval 260 000 275 000 250 000 4,0 %
Lachine 250 000 265 000 230 000 8,7 %
Lasalle/Verdun 235 000 207 000 206 000 14,1 %
Montréal-Ouest* n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-Grâce* n/d n/d n/d n/d
Saint-Bruno 248 063 236 250 223 900 10,8 %
Saint-Lambert 265 000 250 000 240 000 10,4 %
Westmount* n/d n/d n/d n/d
Montréal 265 383 257 406 244 188 8,7 %

*Type de propriété non couvert dans le secteur

Maison standard à deux étages
Marché Moyenne
T4 2010
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T4 2009
Différence
(%)
Maison à
deux étages
Beaconsfield 392 000 392 000 380 000 3,2 %
Boucherville 340 000 326 500 292 600 16,2 %
Côte Saint-Luc* n/d n/d n/d n/d
Dorval 278 000 275 000 252 000 10,3 %
Lachine 277 000 275 000 240 000 15,4 %
Lasalle/Verdun* n/d n/d n/d n/d
Montréal-Ouest 385 000 374 000 370 000 4,1 %
Notre-Dame-de-Grâce 425 000 385 000 382 000 11,3 %
Saint-Bruno 275 000 267 750 249 000 10,4 %
Saint-Lambert 310 000 305 000 286 000 8,4 %
Westmount 695 000 668 000 655 000 6,1 %
Montréal 375 222 363 139   345 178 8,7 %

*Type de propriété non couvert dans le secteur

Appartement standard en copropriété
Marché Moyenne
T4 2010
Moyenne
dernier
trimestre
Moyenne
T4 2009
Différence
(%)
Appartement
en copropriété
Beaconsfield n/d n/d n/d n/d
Boucherville 208 000 196 222 173 500 19,9 %
Côte Saint-Luc 255 000 238 000 236 000 8,1 %
Dorval 230 000 240 000 220 000 4,5 %
Lachine 275 000 280 000 253 000 8,7 %
Lasalle/Verdun 190 000 169 000 163 000 16,6 %
Montréal-Ouest* n/d n/d n/d n/d
Notre-Dame-de-Grâce 268 500 237 000 234 000 14,7 %
Saint-Bruno 188 500 187 000 185 000 1,9 %
Saint-Lambert 205 000 190 000 177 000 15,8 %
Westmount 340 000 305 000 300 000 13,3 %
Montréal   240 000 226 914   215 722 11,3 %

*Type de propriété non couvert dans le secteur

L'Étude sur le prix des maisons au Canada de Royal LePage est l'analyse immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au pays. Elle fournit de l'information sur sept types d'habitations répartis dans plus de 250 villes et quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué renvoie quant à lui à une version abrégée de l'Étude mettant en lumière l'évolution des prix des trois types d'habitations les plus courants dans 80 communautés à l'échelle du pays. Il est possible de consulter une base de données complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant le site Web de Royal LePage à l'adresse www.royallepage.ca, et les données actuelles seront mises à jour dès la fin du quatrième trimestre. Une version imprimable du rapport du quatrième trimestre de 2010 sera disponible en ligne le 4 février 2011.

Les valeurs des propriétés indiquées dans l'Étude sur les prix des maisons de Royal LePage correspondent à l'évaluation de Royal LePage de la valeur marchande des propriétés de chaque endroit en fonction des données locales et des renseignements sur le marché fournis par les experts du secteur immobilier résidentiel de Royal LePage. Pour certaines régions, il est possible d'accéder à des données historiques datant du début des années 1970.

À propos de Royal LePage
Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le chef de fil national des fournisseurs de services aux maisons de courtage immobilier, grâce à son réseau de près de 14 000 courtiers répartis dans plus de 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance. La Fondation Un toit pour tous est vouée exclusivement au financement des centres d'hébergement pour femmes et au soutien des programmes d'éducation et de prévention de la violence. Royal LePage est une entreprise de Brookfield Real Estate Services Inc., une fiducie de revenus inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole TSX:BRE.

Pour en savoir davantage, visitez le site www.royallepage.ca ou www.brookfieldres.com.

SOURCE Royal LePage Real Estate Services

Renseignements :

Valérie Dupuis
Fleishman Hillard Inc.
514 866-6776, poste 312
valerie.dupuis@fleishman.ca

Tammy Gilmer
Directrice, relations publiques et communications nationales
Services immobiliers Royal LePage
(416) 510-5783

Profil de l'entreprise

Royal LePage Real Estate Services

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.