Déception chez les infirmières : les soins de santé ne semblent pas prioritaires aux yeux des premiers ministres



    MONCTON, N.-B., le 10 août /CNW Telbec/ - Les premiers ministres ne
peuvent pas continuer à ignorer les soins de santé lors des débats ou dans
leurs actions. Les infirmières pressent les gouvernements fédéral et
provinciaux d'améliorer le système de soins de santé afin de répondre aux
besoins de tous les Canadiens. Elles insistent pour qu'ils agissent dès
maintenant plutôt que bientôt.
    "Les infirmières et les professionnels de la santé de l'ensemble du pays
se sont réunis cette semaine afin d'assurer que les soins de santé demeurent
au coeur des discussions", mentionne Linda Silas, II. et présidente de la
Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers (FCSII). "Or,
les premiers ministres ont refusé de nous rencontrer et il semble que les
soins de santé ne soient pas assez importants à leurs yeux pour figurer à leur
ordre du jour. Selon nous, c'est inacceptable."
    Les infirmières demandent un système de soins de santé élargi qui prévoit
une stratégie pancanadienne en matière de ressources humaines en santé, la
mise en place d'un régime national d'assurance-médicaments, l'augmentation des
services de soins à domicile et de soins de longue durée et l'amélioration de
la santé des populations autochtones.
    Les dirigeants des syndicats d'infirmières et infirmiers ont, par contre,
rencontré Len Taylor, ministre de la Santé de la Saskatchewan et président de
la conférence des ministres de la santé fédéral, provinciaux et territoriaux,
pour parler de la situation des infirmières au Canada. Ne pouvant rencontrer
les premiers ministres, les représentants de la FCSII leur ont, toutefois,
distribué une trousse d'information sur les soins de santé renfermant un
message vidéo dans lequel des infirmières de première ligne et leurs
dirigeants lancent un appel à l'action pour contrer la pénurie chronique
d'infirmières au pays.
    "La vidéo propose une feuille de route aux gouvernements leur permettant
de maintenir en poste les infirmières d'expérience et recruter de nouvelles
diplômées ", précise Silas. "Voilà l'occasion rêvée pour tout politicien ou
parti de se faire chef de file pour s'assurer qu'il y a suffisamment
d'infirmières pour répondre aux besoins des Canadiens."
    Nous sommes ravis de voir l'environnement faire l'objet des discussions
car il s'agit d'un facteur clé de la santé, mais il faut aussi tenir compte
des autres facteurs. Les premiers ministres ont reçu un exemplaire de Dying
for a Home, livre rédigé par Cathy Crowe, infirmière la rue, et dans lequel
elle souligne l'importance des déterminants sociaux de la santé, dont l'accès
aux soins de santé, à de l'eau non contaminée, un hébergement sécuritaire et
des aliments nutritifs, pour avoir une bonne santé.
    "Nous devons cesser de mettre l'accent sur la privatisation des soins de
santé et se concentrer plutôt à favoriser une santé optimale chez tous les
Canadiens, particulièrement les enfants et les peuples des Premières nations",
ajoute Silas. "Dans certaines régions du Canada, il est moins coûteux pour les
enfants de boire des boissons gazeuses que du lait. Cela n'est pas sain."




Renseignements :

Renseignements: Linda Silas, Présidente de la FCSII, cell.: (613)
859-4314; (Teresa Neuman, Directrice par intérim des communications et des
campagnes, cell.: (613) 292-9106

Profil de l'entreprise

FEDERATION CANADIENNE DES SYNDICATS D'INFIRMIERES ET INFIRMIERS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.