Capacité d'immigration du Québec - LE GROS BON SENS SE SITUE ENTRE LA VISION ETRIQUEE DE MARIO DUMONT ET LA VISION POUR LE MOINS INSOUCIANTE DE JEAN CHAREST



    QUEBEC, le 14 août /CNW Telbec/ - La chef du Parti québécois,
Pauline Marois, et le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole du
Parti Québécois en matière d'immigration et de communautés culturelles,
Martin Lemay, se sont dit troublés des récents propos tenus par les deux
autres partis à l'égard de la capacité d'immigration du Québec.
    "Voilà encore une fois, la vision de deux extrêmes. D'un côté,
Mario Dumont, dans une vision étriquée, prétend que le Québec a bien assez
d'immigrants, et de l'autre, Jean Charest, dans une vision étonnante et pour
le moins insouciante, souhaite l'arrivée massive de nouveaux immigrants dans
un nouveau Québec, bilingue celui-ci, si l'on se fie au nouveau président de
la Commission jeunesse libérale. Au lieu des propos excessifs que nous
entendons, pourrait-on redescendre le nombre de décibels et revenir au gros
bon sens ?", a déclaré Pauline Marois.
    "Ce qu'il faut, c'est que les personnes qui souhaitent venir au Québec
connaissent, avant leur arrivée, au moment même où ils font leur demande,
quelles sont nos valeurs, nos traditions, notre culture et notre langue
commune et s'engagent, en toute connaissance de cause, à les partager. Elle
est là la clé d'une intégration réussie", a soutenu Martin Lemay.
    "Il est clair que compte tenu du faible taux de natalité et de la hausse
importante de la population vieillissante, le Québec a besoin de nouveaux
arrivants. C'est extrêmement important pour le Québec et son développement
économique. Mais les nouveaux arrivants doivent bien comprendre et accepter la
société dans laquelle ils choisissent de venir. C'est une question de respect
envers les Québécoises et les Québécois. Fermer les portes de l'immigration
est une vison simpliste du problème. Ouvrir les portes toutes grandes, sans
aucun paramètre, est tout aussi ridicule. Actuellement, l'immigration est une
compétence partagée avec le fédéral. La solution serait que le Québec soit
maître de son immigration. La meilleure façon d'y parvenir, c'est la
souveraineté du Québec. Mais en attendant, je mets au défi M. Charest et
M. Dumont d'obtenir d'Ottawa les pleins pouvoirs dans ce domaine. Et c'est
avec plaisir et en toute bonne foi que je joindrai ma voix à la leur. Parce
qu'il y va de l'intérêt du Québec", a conclu Pauline Marois.
    -%SU: CPN,SOC,LAW
    -%RE: 1,37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.